La course doit avoir lieu le 22 novembre prochain :

Swimrun Réunion : l'organisation se poursuit, les favoris se distinguent


Publié / Actualisé
Le Swimrun Réunion aura lieu le 22 novembre 2020, comme prévu. C'est du moins la présomption des organisateurs Pascal Peloux et Laurent Larivère qui n'ont, à ce jour, reçu aucune indication du contraire pas les autorités. Les athlètes poursuivent donc leur préparation. La liste des inscrits étant (presque) complète, les têtes d'affiches sont d'ores et déjà connues. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le Swimrun Réunion aura lieu le 22 novembre 2020, comme prévu. C'est du moins la présomption des organisateurs Pascal Peloux et Laurent Larivère qui n'ont, à ce jour, reçu aucune indication du contraire pas les autorités. Les athlètes poursuivent donc leur préparation. La liste des inscrits étant (presque) complète, les têtes d'affiches sont d'ores et déjà connues. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

“On n’a pas de contre indication”, se réjouit Pascal Peloux, organisateur du Swimrun Réunion, quant à la tenue de son événement. “On a fait tous les dépôts en préfecture avec nos mesures liées aux précautions par rapport à la crise sanitaire.”

Pour assurer la sécurité sanitaire de tous les participants, le Swimrun Réunion suivra à la lettre les consignes édictées par la Ligue réunionnaise de triathlon. Ces mêmes consignes qui lui ont permis d’obtenir l’autorisation d’organiser le championnat régional de duathlon le 11 octobre prochain, à la Pointe au Sel à Saint-Leu.

“On préconise des départs par groupe plutôt qu’un départ massif. Il y aura un départ par catégorie : un départ catégorie homme, un départ catégorie mixte et un autre catégorie femme”, annonce Pascal Peloux.

Autre changement par rapport aux éditions précédentes, il n’y aura guère d’espace de déjeuner pour les compétiteurs après la ligne d’arrivée. Une fois la course terminée, tout le monde vaquera à ses occupations. “Il n’y aura pas d’incitation à se regrouper après l’arrivée, comme on fait d’habitude avec une espèce de guinguette. Cette année, on ne restera pas après l’arrivée.”

Le transport en bus des participants est également suspendu. Pour le reste, “on avance normalement”, affirme Pascal Peloux.

- Guillaume Heneman et Rémi Mariette archi favoris -

L’organisation avançant, les participants sont eux aussi en phase de préparation. Outre les places qui restent à gagner avec le jeu concours Imaz Press, la liste des concurrents est désormais connue.

Parmi eux, Guillaume Heneman et Rémi Mariette font, sans aucun doute, figure de favoris. Champions de France de Swimrun, ils viennent de remporter deux manches de coupe du monde : Ötillö Swimrun Engadin et Malte. “Ils sont un cran au-dessus, mais j’attends quand même de voir ce que ça peut donner contre Desserprit et Lamarque”, s’impatiente Laurent Larivière.

Mathieu Desserprit et Olivier Lamarque forment en effet un duo qui, sur le papier, a des arguments à faire valoir. Le premier a déjà évolué sur le circuit profession de triathlon Xterra, le second, ancien cycliste de haut niveau, a remporté le dernier triathlon 0-3000. “L’interrogation est sur la nage de Lamarque parce qu’à pied, il est très fort. Ils vont être des clients”, se délecte par avance Laurent Larivière.

Parmi les outsiders, on notera la présence des paires Clément Jannault/Adrien Hochedé, pensionnaires du club de Saint-Leu, Nicolas Charretier/Fabien Céleste, ce dernier étant champion de La Réunion de triathlon, et Julien Codevelle/Olivier Atectam. Si ces derniers ont déjà participé sans succès au Swimrun Réunion, ils pratiquent la natation assidûment. Julien Codevelle a notamment tenté, sans réussite, la traversée de la Manche à la nage en 2019.

De manière générale, cette édition 2020 jouit d’un plateau particulièrement relevé. “Il y a des gros noms. J’ai l’impression qu’il y a vraiment des équipes pour gagner cette année”, constate Laurent Larivière. “Avant c’était plus pour venir avec son pote, maintenant il y a plus de recherche de gagne. C'est clairement ce qu’on voulait, c’est une fierté.”

Lire aussi : Swimrun Réunion 2020 : les organisateurs sur la ligne de départ

aa / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com
 

   

1 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Ce serait cool si on arrivait à le conserver !