Élection prévue le 24 janvier 2021 :

Ligue de football : une triangulaire pour la présidence


Publié / Actualisé
Les élections à la présidence de la Ligue réunionnaise de football se tiendront le dimanche 24 janvier 2021. Au total, trois prétendants ont officiellement déposé leurs candidatures : Alex Augustine, Noël Vidot et Yves Ethève. Cumulant plus de trente ans de présidence, ce dernier tentera ainsi de briguer un nouveau mandat. Parmi ses deux opposants, Noël Vidot connaît bien l'instance du football réunionnais puisqu'il a déjà été à sa tête en 2015. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)
Les élections à la présidence de la Ligue réunionnaise de football se tiendront le dimanche 24 janvier 2021. Au total, trois prétendants ont officiellement déposé leurs candidatures : Alex Augustine, Noël Vidot et Yves Ethève. Cumulant plus de trente ans de présidence, ce dernier tentera ainsi de briguer un nouveau mandat. Parmi ses deux opposants, Noël Vidot connaît bien l'instance du football réunionnais puisqu'il a déjà été à sa tête en 2015. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)

• Yves Ethève : une expérience sans précédent

Il est candidat à sa propre succession. Président de la Ligue depuis 1984 (il avait quitté la présidence entre 2014 et 2016 suite à sa destitution), Yves Ethève espère briguer un nouveau mandat à la tête de l'instance footballistique réunionnaise. Fort de plus d'une trentaine d'années d'expérience, il confie néanmoins qu'il "n'avait pas l'intention de se représenter" pour cette nouvelle élection, mais que "le contexte difficile imposé par la crise sanitaire" l'en avait convaincu.

"Si je suis resté aussi longtemps à ce poste, c'est parce que les gens en face de moi n'avait pas mes compétences", déclare-t-il avec aplomb. Confiant quant à ses chances de réélections, Yves Ethève compte s'appuyer sur une nouvelle équipe "fortement remaniée" pour "tenir compte de l'avis de l'ensemble des clubs". "Nous avons démontré que si nous nous étions présentés comme la +Ligue des Clubs+, ce n'était pas pour rien. Nous avons effectué un travail considérables ces derniers mois pour les soutenir. Nous avons également tout fait pour avoir un représentant en 32èmes de finale de Coupe de France. La Saint-Pierroise est malheureusement éliminée, cela a été une grosse déception", ajoute-t-il.

Dans le cadre de sa prochaine candidature, l'actuel président de la Ligue prévoit de s'atteler à trois "gros chantiers". Dans un premier temps, il espère améliorer la relation de la Ligue avec la Direction technique nationale (DTN), dont les exigences sont "particulièrement fortes", et développer la formation de dirigeants sur l'île. Enfin, l'un de ses principaux chevaux de bataille concernera l'arbitrage.

"Le nombre d'arbitres réunionnais doit augmenter, mais nous devons surtout procéder à un recyclage. Pour y parvenir, je compte recruter un Conseiller technique régional d'arbitrage (CTRA) en Métropole et le faire venir pour qu'il supervise et désigne les arbitres lors des journées de championnat. Il faut éviter les gros déboires et rétablir la possibilité pour les Domiens de postuler à des grades de niveau fédéral."

Concernant le projet de championnat de Régionale 1 à 16 équipes, celui-ci est désormais "acquis". "Le Comex a pris sa décision", précise Yves Ethève. Alors que cette modification organisationnelle fait débat, ce dernier le justifie argumentant qu'il "fallait s'adapter et suivre ce qui avait été fait en Métropole". Il ajoute : "ce n'était pas possible de ne pas faire monter les champions de R2 et cela ne rimait à rien de ne faire descendre qu'un seul club de R1. Nous nous serions retrouvé avec une poule à 15 clubs, dont un exempt lors de chaque journée".
Ce nouveau championnat à 16 équipes sera uniquement en vigueur pour la saison 2021. Dès la suivante, il devrait retrouver son format originel à 14 clubs, impliquant par conséquent trois à quatre descentes pour 2022. 

• Noël Vidot : le "Renouveau du football péi"

Faisant office de challenger avec Alex Augustine dans cette course à la tête de la LFR, Noël Vidot jouit néanmoins d'un atout supplémentaire vis-à-vis de ce dernier. Il a déjà endossé le rôle de président, de novembre 2015 à décembre 2016. Bien que cette expérience ait duré à peine plus d'un an, il compte bien "s'appuyer dessus" pour cette candidature.

Après avoir écouté les clubs et établi un "état général" de leur situation, Noël Vidot a défini trois grands axes à améliorer : l'affluence dans les stades, le nombre de licenciés et la situation financière des clubs, en réduisant notamment leurs charges. "J'organiserai une conférence de presse le vendredi 8 janvier 2021 afin de dévoiler en détail mon projet. Cela sera énorme. Elle s'effectuera dans la foulée d'une réunion avec mes colistiers, avec qui je m'entretiendrai pour régler les derniers détails", explique-t-il.

Outre cette présentation, Noël Vidot prévoit par ailleurs d'envoyer à chaque président de club trois courriers entre cette fin d'année et le 9 janvier 2021. Le premier portera sur son bilan lors de son mandat de 2016, le deuxième sur la situation de La Réunion comparée aux autres DOM et le dernier présentera enfin l'intégralité de son projet.

Ayant de nombreux projets en tête, Noël Vidot souhaite être la proue du "Renouveau du football péi" comme il l'annonce. "Un grand virage est nécessaire et les présidents que j'ai pu rencontrer en sont conscients. Ce qui m'a impressionné cette année c'est que ce sont eux qui m'ont appelé, ce n'est pas moi qui suis allé à leur rencontre comme en 2015. Ils voulaient savoir si je comptais me représenter et quel pourrait être mon programme, ce qui prouve qu'il y a un vrai engouement de leur part", se réjouit-il.

L'ancien dirigeant des Marsouins de Saint-Leu aborde ainsi cette élection avec un minimum de confiance, déclarant que "lorsqu'il joue un match, c'est pour le gagner". Il ajoute : "Nul n'est irremplaçable. Les dernières élections municipale en sont la preuve. Des jeunes sont passés devant des ténors. A un moment donné, il faut passer à autre chose."

• Alex Augustine : la "démocratie participative" comme mot d'ordre

Il est le premier à avoir officiellement annoncé sa candidature, à l'été 2020. Actuellement dirigeant à l'AS Bretagne, Alex Augustine souhaite rétablir, comme il le décrit, une "démocratie participative" au sein de la Ligue. Pour cela, il compte redistribuer la parole aux présidents de club, maires et élus aux sports et les inviter à "se tenir la main" pour "ramener sur les bons rails le football réunionnais".

A l'instar de Noël Vidot, Alex Augustine entend lui-aussi aider les clubs vis-à-vis de leurs situations financières et regarnir les tribunes les jours de match. "Pour les clubs ayant déjà réglé leurs frais d'engagement en 2020, je prévois de les exonérer de ces mêmes frais pour la saison 2021.Cela leur permettra de souffler sur le plan économique", explique-t-il. Pour ce qui est de l'affluence dans les stades, son idée serait de rendre leur accès gratuit pour les licenciés, qu'il s'agisse des jeunes ou de leurs parents.

Concernant la prochaine saison, sa position est des plus claires vis-à-vis d'un championnat de régionale 1 à 16 équipes. "Une telle organisation ne serait pas normale et poserait problème. Cela engendrerait trop de journées et le calendrier serait très difficile à organiser. Cela implique quatre descentes à l'issue de la saison, ce n'est pas jouable", alerte-t-il à ce sujet.

Conscient qu'il demeure encore compliqué de se projeter dans les mois à venir en raison du contexte sanitaire, le début de la prochaine saison devrait en outre s'effectuer en "mai-juin" d'après lui. "Reprendre plus tard permettrait aux clubs de respirer un peu et nous laisserait davantage de temps pour définir l'organisation du championnat, qui sera peut-être encore menacée par la Covid-19." Dans cette même logique, la saison 2020 aurait dû être une "saison blanche" pour lui, n'engendrant aucune montée ni descente.

Face à Yves Ethève et Noël Vidot, Alex Augustine sait que "cela ne sera pas évident". Il compte néanmoins s'appuyer sur son projet, qu'il qualifie de "différent". Ses récents échanges avec les divers dirigeants de l'île lui ont par ailleurs laissé un "bon ressenti" de la part des clubs. "Certains présidents m'ont déjà donné leur parole."

vl/www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Choquant, depuis son mobile, Posté
Bonjour , ça ne choque personne qu'un agent municipal en arrêt longue maladie se présente à ce poste ?