109 équipages engagés :

Rallye : top départ pour les bolides ce vendredi


Publié / Actualisé
Le 53e tour auto débute ce vendredi 29 juillet 2022, dès 19h au Barachois à Saint-Denis, et se déroulera sur trois journées pleines, jusqu'au dimanche 31 juillet. 109 équipages sont engagés pour cette édition qui se déroulera principalement dans l'ouest de l'île, en particulier dans la ville de Saint-Leu. (photo rb/www.ipreunion.com)
Le 53e tour auto débute ce vendredi 29 juillet 2022, dès 19h au Barachois à Saint-Denis, et se déroulera sur trois journées pleines, jusqu'au dimanche 31 juillet. 109 équipages sont engagés pour cette édition qui se déroulera principalement dans l'ouest de l'île, en particulier dans la ville de Saint-Leu. (photo rb/www.ipreunion.com)

- 109 équipages engagés -

Pour cette édition, 99 pilotes sont engagés en rallye moderne et dix le sont en rallye de régularité. Le rallye moderne est spécifique aux voitures de course, tandis que tout le monde peut s’aligner au départ du rallye dit de régularité. 

Parmi les principaux noms, on retrouve Damien Dorseuil, Olivier Bardeur, victorieux lors des deux premières courses de l’année à La Réunion, mais aussi Thierry Law Long, Farouk Moullan, Malik Unia et Stéphane Sam-Caw-Frève.

Le pianniste Meddy Gerville et son copilote Souka Zaneguy seront également présents, rescapés d’un accident de rallye survenu en début d’année lors du rallye de la Plaine-des-Palmistes. Les femmes seront également représentées dans la course, on peut compter 20 concurrentes sur la ligne de départ.

Ce vendredi 29 juillet au matin, des vérifications techniques et administratives ont été faites sur la piste de la Jamaïque, où les 109 équipages étaient réunis. Leurs véhicules ont été passés au crible. Une fan zone se tiendra d'ailleurs à Jamaïque tout au long de la compétition afin de suivre l’avancement de la course en vidéo et temps réel.

Sur la journée de dimanche, plusieurs activités liées aux sports mécaniques se tiendront sur cette même piste, pour les amateurs de courses, mais pas seulement.

Cet événement est le rendez-vous majeur des sports mécaniques à La Réunion. La compétition compte le coefficient maximal pour la Coupe de France des Rallyes et le Championnat de la Réunion. Pour rappel, Thierry Law-Long et Mohammad Noor Balbolia ont remporté la dernière édition du tour auto en 2021, devant Damien Dorseuil et Kevin De Berge. Samuel Bellon et son co-pilote Souka Lingam Zaneguy complétaient le podium.

- Le programme en détail -

La ville de Saint-Leu sera l'épicentre de l'événement. La commune accueillera le parc d’assistance à la Ravine Saint-Leu, le parc de regroupement sur le stade Chritol Marivan, le village du Tour dans le Parc du 20 décembre et le parc fermé à Stella.

Les deux spéciales Lon-Mon-Poy et les deux spéciales Le Cap / Quatre-sous se dérouleront également à Saint-Leu.

La ville s'est adaptée en conséquence, la circulation et le stationnement sont réglementés dès le vendredi 29 juillet à partir de 20h jusqu'au dimanche 31 juillet à 17h. Pour retrouver toutes les informations relatives à la circulation sur Saint-Leu, cliquez ici.

Les autres étapes se dérouleront du côté de Bois de Nèfles, Vue Belle, les Canots ou encore Notre-Dame de la Paix au Tampon. L'Association Sportive Automobile (ASA) de La Réunion a expliqué dans un communiqué avoir opté pour une épreuve orientée globalement dans le sens descendant :

"Dès l’entame de rallye, la spéciale de Bois de Nèfles/Canots présente un profil attractif: départ à 536m d’altitude, point culminant à 964m avant l’arrivée à 504m d’altitude. La spéciale dominicale du Cap - 4 sous présente le même profil montant en première partie avant un plateau puis une descente franche avec un départ à122m d’altitude pour rejoindre un plateau rapide sur la ligne des 400m (point culminant à 418m) avant la descente vers l’arrivée à 223m.

Les autres tracés sont avant tout des faux plat comme Vue Belle (ES2) réputée particulièrement rapide qui démarre à 497m, suit la ligne des 500m pendant l’immense majorité du tracé pour terminer à 662m à l’arrivée. La spéciale à disputer deux fois samedi soir (Lon Mon Poy ES7 et 8) présente le même profil global bien que terminant par la descente des colimaçons. Départ à 374 m pour un tracé serpentant sur la cote des 450m pour un point culminant à 540m et une arrivée à 265m d’altitude. Canots (samedi 30 juillet ES3 et 5) est dans la même configuration générale avec un départ à 470m, un point culminant à 588m et une arrivée à 418m.

Le point d’orgue pour les petites cylindrées reste bien évidemment la spéciale de Notre-Dame de la Paix programmée lors de la deuxième étape samedi 30 juillet avec un départ à 1540 m pour un point culminant à 1743m avant un toboggan vertigineux qui ramène les concurrents à l’arrivée à 596m.", a indiqué l'ASA.

Lire aussi : 53ème Tour auto : derniers tours de chauffe pour les bolides avant le grand jour

Retrouvez la carte complète du 53è tour auto rallye de La Réunion :

Toutes les informations sur l'événement sont à retrouver sur le site de l'ASA Réunion

www.ipreunion.com/[email protected]

   

1 Commentaire(s)

Hors sol, Posté
c'est etonnant qu'il n'y pas un seul media pour émettre une réserve a defaut de faire remarquer l'incongruité de ce genre d'evenement à total rebrousse poil de l'actualité faite de record de mortalité sur nos routes, de catastrophes climatiques, de guerre en ukraine, et restriction subie sur fond de crise énergétique. on va dans le mur et au lieu de freiner on raconte qu'il faut accelere'