Premier salon des savoir-faire :

Le TCO et la CINOR s'associent


Publié / Actualisé
Le TCO et la CINOR co-organisaient ce vendredi 17 novembre 2017 le premier Salon des Savoir-faire professionnels et des Proximités. Les deux collectivités territoriales souhaitaient donner une nouvelle dynamique pour promouvoir l'achat socialement et écologiquement responsable, principal objectif de l'association Small business Act (SBA). Nous publions ci-après et en intégralité leur communiqué commun.
Le TCO et la CINOR co-organisaient ce vendredi 17 novembre 2017 le premier Salon des Savoir-faire professionnels et des Proximités. Les deux collectivités territoriales souhaitaient donner une nouvelle dynamique pour promouvoir l'achat socialement et écologiquement responsable, principal objectif de l'association Small business Act (SBA). Nous publions ci-après et en intégralité leur communiqué commun.

 

La Communauté Intercommunale du Nord et le Territoire de la Côte Ouest s'associent pour une nouvelle initiative en faveur du développement économique et de l'emploi local. Les deux intercommunalités co-organisent ce jour le 1er Salon des Savoir-faire professionnels et des Proximités, et espérent notamment l'adhésion des autres EPCI de l'île à la prochaine édition.

L'inauguration de l'événement, qui s'est tenu toute la journée sur le site Expobat à Saint-Paul, s'est faite en présence des représentants des deux EPCI, de partenaires privés et institutionnels, et plus de 70 exposants.

Le moment a été l'occasion de rappeler que la co-organisation de l'événement est une nouvelle illustration du changement de paradigme qui s'initie - et doit s'opérer - aujourd'hui au sein des collectivités. Mutualiser les forces vives et les moyens techniques est une démarche vertueuse, aux retombées positives pour l'ensemble du territoire, et pleine de bon sens sur le plan budgétaire à l'heure où les collectivités doivent repenser leur modèle de gestion.

Des ateliers ont rythmé la journée : de la facilitation dans la commande publique aux achats socialement responsables, en passant par l’ancrage territorial… Le grand public, les acheteurs et les entreprises ont pu échanger et partager les bonnes pratiques afin d’impulser une nouvelle énergie. Le Salon des Savoir-faire professionnels et des Proximités s'inscrit dans la même lignée que l'action de sensibilisation à la commande publique et à la promotion des engagements pris autour du SBA, qui se tient une fois par an dans chaque agglomération. 

Celle-ci s'est fait connaître sous l'appellation "Journée du Territoire", tant à la CINOR qu'au TCO. L'événement cherche à rapprocher les acteurs publics et privés afin de mieux appréhender les conditions d'accès aux marchés publics, d'avoir une meilleure connaissance des expertises de chacun, et de sensibiliser sur l'importance de la démarche RSE.

"Nous pouvons que nous féliciter, que deux grandes intercommunalités travaillent de concert pour promouvoir le développement économique local. Cet événement est encore un exemple probant du bénéfice que le SBA apporte au territoire, en permettant notamment aux collectivités de mieux connaître les entreprises et leur savoir-faire. L'acte d'achat est un levier de développement économique stratégique, qui permet de maximiser les retombées économiques locales ", a souligné le Président de l'association SBA, Dominique Vienne.

Les entreprises présentes au Salon sont issues de diverses filières : BTP, TIC, Agro-alimentaire ou encore Service. Concrètement, ce salon leur a permis, ainsi qu'aux chambres consulaires et aux acteurs de l'économie sociale et solidaire, de présenter leurs procédés, leurs produits et services, aux acheteurs publics. Ces derniers ont eu, quant à eux, des moments privilégiés pour exposer les conditions d'accès à leurs marchés.
 
Pour la CINOR, le salon a été également l'occasion de renforcer ses liens avec l'association SBA. Leurs représentants ont signé une nouvelle charte sur le Schéma des achats socialement et écologiquement responsables. " Un tel schéma est obligatoire pour les collectivités atteignant 100 millions d’euros d’achat par an. Bien que la CINOR n’atteigne pas ce montant annuel, l’adoption de ce schéma fait entrer la commande publique de la CINOR dans une nouvelle dynamique, en phase avec la convention SBA et le Projet de territoire ", a précisé Gérald Maillot.

Dans le Projet de territoire, la CINOR compte parmi ses ambitions le développement d'un modèle de développement économique adapté au territoire et à ses problématiques en réponse aux besoins sociaux et environnementaux. Dans son allocution, Joseph Sinimalé a précisé être " particulièrement fier d’accueillir cette manifestation sur le territoire de l’Ouest. Le SBA pour le TCO a été signé récemment, dans la lignée directe de la politique de proximité que je soutiens depuis 1993".

La CINOR et le SBA renouvellent leurs engagements

À l'issue de l'inauguration, Gérald Maillot et Dominique Vienne ont renouvelé leurs engagements pour soutenir et promouvoir une commande publique plus vertueuse en signant une nouvelle charte sur le Schéma d'achat responsable qui s’articule autour de deux axes. Sur le premier axe, les engagements portent sur le renforcement de l’insertion professionnelle des personnes éloignées de l’emploi, tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif ; le développement de la RSE pour de meilleures conditions de travail ; l’émergence d’une économie solidaire de proximité.

D'ici à 2020, la CINOR s'engage sur des objectifs chiffrés : intégrer des clauses sociales d’insertion dans au moins 20 % de ses marchés supérieurs à 50 000 euros HT. En 2016, la collectivité affichait une clause d’insertion par l’activité économique dans 16 % d'entre eux et concernait 112 bénéficiaires. Autre objectif de la CINOR : intégrer des clauses RSE dans au moins 50 % de ses marchés.

Sur le second axe, en faveur d’une commande publique écologiquement responsable, la CINOR prend les engagements suivants : intégrer des clauses environnementales significatives dans au moins 80 % des marchés ; ainsi que la logique d’économie circulaire en encourageant le réemploi et le recyclage de matériels ou mobiliers usagés, en développant des éco-chantiers, le recours à des éco-matériaux, et en minimisant l'utilisation de l’énergie grise.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !