Économie :

Orientations Budgétaires 2019 : le TCO sur tous les fronts


Publié / Actualisé
Le principal objectif pour le TCO : trouver le juste équilibre entre les dépenses de fonctionnement et les investissements. Plus qu'une initiative, c'est surtout un effort national " demandé " par le gouvernement Macron à toutes les collectivités. EN 2019, le TCO a un budget de 25 millions d'euros, 30% de plus qu'en 2018. À cela s'ajoute 12 millions d'euros de taxe GEMAPI. 37 millions donc, investis dans de gros projets amorcés depuis quelques années déjà tels que l'Écocité ou de nouveaux projets novateurs comme Lekol Célimène, une école intercommunale tournée sur l'enseignement artistique.
Le principal objectif pour le TCO : trouver le juste équilibre entre les dépenses de fonctionnement et les investissements. Plus qu'une initiative, c'est surtout un effort national " demandé " par le gouvernement Macron à toutes les collectivités. EN 2019, le TCO a un budget de 25 millions d'euros, 30% de plus qu'en 2018. À cela s'ajoute 12 millions d'euros de taxe GEMAPI. 37 millions donc, investis dans de gros projets amorcés depuis quelques années déjà tels que l'Écocité ou de nouveaux projets novateurs comme Lekol Célimène, une école intercommunale tournée sur l'enseignement artistique.

Mobilité

L’un des plus gros projets du TCO pour 2019, c’est la mobilité. Rendre le réseau Kar Ouest plus attrayant, plus moderne et l’offre de transport plus performante. L’année prochaine, entre 40 et 50 bus supplémentaires seront mis en service. Des bus plus grands pour accueillir plus de passagers.
Le système de billetique sera amélioré : application mobile pour suivre en temps réel l’itinéraire d’un bus, possibilité de paiement via un smartphone…Kar Ouest fait peau neuve, c’est d’ailleurs la dotation du TCO qui connaît la plus forte augmentation de budget. 13,4 millions d’euros au total seront consacrés à la mobilité en 2019.

Le contrat de transition écologique (CTE)

Nouveauté de l’année 2019, ce CTE est un outil de l’État " facilitateur " de l’action publique autour de projets de transition durable. Le TCO ambitionne de devenir un laboratoire d’innovation dans le développement durable. Le TCO a été choisi parmi vingt collectivités à travers toute la France pour être un territoire d’expérimentations. Les élus sont d’ailleurs surpris de l’engouement qu’a suscité le projet, déjà 70 dossiers déposés dont 30 validés.


L’Ecocité

Un projet ambitieux : créer une grande agglomération sur 5.000 hectares. Des bureaux, des habitations, des commerces de proximité, tout cela dans une démarche  résolument novatrice en matière de croissance urbaine et exemplaire en termes de cohésion et de mixité sociale. À lui seul, le TCO ne pouvait pas porter le projet d’où l’instauration d’un groupement d’intérêt public (GIP) qui rassemble les services de l’État, le TCO mais aussi d’autres collectivités, la Région, le Département ainsi que trois communes : Saint-Paul, Le Port, La Possession. Le projet enclenché en 2012 a pris du retard, notamment à cause d’une vingtaine d’expropriations dans le secteur de Cambaie. Un dossier toujours en cours qui n’empêche pas la collectivité d’avancer dans le projet. En 2019, l’Ecocité entre dans sa phase opérationnelle avec la livraison du Coeur de ville de La Possession, l’étude de la première tranche de Cambaie et la maîtrise du foncier.

Les ports de plaisance

Le TCO souhaite aussi développer les activités économiques autour de la plaisance. Remise aux normes des ports de Saint-Leu et de la Pointe des Galets et de Saint-Gilles.

Lekol Célimène

Une ouverture prévue pour août 2019 à Plateau Caillou. L’école intercommunale tournée vers l’enseignement artistique pourra accueillir jusqu’à 1.000 élèves de tout le territoire. Structures associatives, artistes, partenaires, de nombreux acteurs du milieu des arts intégreront cette école. La volonté du TCO est de rendre la culture accessible à tous.


D’autres projets autour du développement durable et de la mise en valeur de l’environnement devraient voir le jour. Un centre animal (fourrière et refuge) devrait voir le jour à l’Éperon pour lutter contre l’errance animale. Une nouvelle stratégie de gestion et de valorisation des déchets devrait être mise en place.

Pour 2019, le TCO souhaite recentrer sa politique sur le développement durable. 

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !