A la une du vendredi 24 mai 2019 :

Langue créole, démoustication, élections européennes, liberté de la presse et météo


Publié / Actualisé
BONJOUR - Voici les titres développés ce vendredi matin 24 mai 2019

- Enseignant sommé de ne pas parler créole : deux versions s'opposent - le rectorat contre les défenseurs des langues régionales
- Saint-Louis - L'étrange démoustication d'un tas de déchets
- Bugs en vue pour les Européennes, la préfecture se veut rassurante
- La liberté de la presse sous pression
- La pa Météo France i di, sé zot i di - Un peu de soleil, un peu de pluie et des températures de saison
BONJOUR - Voici les titres développés ce vendredi matin 24 mai 2019

- Enseignant sommé de ne pas parler créole : deux versions s'opposent - le rectorat contre les défenseurs des langues régionales
- Saint-Louis - L'étrange démoustication d'un tas de déchets
- Bugs en vue pour les Européennes, la préfecture se veut rassurante
- La liberté de la presse sous pression
- La pa Météo France i di, sé zot i di - Un peu de soleil, un peu de pluie et des températures de saison

Enseignant sommé de ne pas parler créole : deux versions s'opposent - le rectorat contre les défenseurs des langues régionales

Un enseignant a-t-il reçu l'ordre d'arrêter de parler en créole par un inspecteur de l'éducation nationale sous peine de sanction ? La fédération pour les langues régionales dans l'enseignement public (Flarep) en est certaine, les faits se sont bien produits. En face, le rectorat confirme qu'il y a bien eu un coup d'éclat mais qu'en aucun cas il n'a été question de la langue créole, l' "attitude agressive" de l'enseignant serait au centre du débat. Deux versions très éloignées. Imaz Press a essayé d'y voir plus clair dans cette affaire qui pourrait être un véritable retour en arrière pour la langue créole si la version de l'enseignant est avérée ou alors une simple anicroche entre un professeur des écoles et son supérieur si celle du rectorat se confirme.

Saint-Louis - L'étrange démoustication d'un tas de déchets

Drôle d'opération de démoustication à Saint-Louis lundi 20 mai 2019. Un riverain du quartier Plateau Goyave a surpris deux travailleurs de la mairie, sans habit de protection en train d'épandre au pulvérisateur un produit anti-moustique sur un tas d'ordures dans la rue, à une centaine de mètres d'une école. Pas de panique ! Il s'agissait juste d'un "fond de produit" déversé ici "pour arranger les choses, en attendant que les déchets soient enlevés," indique la mairie saint-louisienne.

Bugs en vue pour les Européennes, la préfecture se veut rassurante

Décidément, ces élections s'annoncent laborieuses... Beaucoup de listes, des programmes parfois vagues, les discours  des candidats qui jouent sur la peur de la peste ou du choléra, des sondages qui donnent l'abstention grande vainqueure, sans parler qu'elles tombent sur le jour de la fête des mères... Bref, joie bonheur au paradis des bureaux de vote. Et comme pour compliquer encore les choses, des anomalies sont à craindre le jour du vote sur les listes électorales, la faute à la mise en place d'un Répertoire électoral unique (REU). La préfecture de son côté se veut rassurante.

La liberté de la presse sous pression

Récemment, les convocations de la direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) à l'encontre de journalistes se sont multipliées. Nous apprenions ce jeudi 23 mai 2019 que le nombre s'élevait à présent à huit. Une situation qui fait réagir médias et syndicats, qui s'inquiètent des dérives observées ces derniers mois de la part du gouvernement à l'encontre de la presse.

La pa Météo France i di, sé zot i di – Un peu de soleil, un peu de pluie et des températures de saison

Matante Rosina dit qu'il y en aura pour tous les goût ce vendredi 24 mai 2019. Elle a vu dans le fond de sa tasse de café qu'il y aura un peu de soleil, un peu de pluie et des températures de saison. Et chez vous c'est comment ?

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)