Fracture numérique (actualisé) :

Un Réunionnais sur quatre ne s'est jamais connecté à internet


Publié / Actualisé
En 2017, 78 % des habitants de La Réunion ont un accès à internet à domicile, contre 85 % des résidents métropolitains. Le retard par rapport à la métropole s'est cependant réduit de moitié depuis 2009. "Près d'un Réunionnais sur quatre ne s'est jamais connecté à internet. Les plus âgés sont les plus éloignés du numérique, mais de façon plus prononcée et plus précoce à La Réunion. Ainsi, l'écart se creuse dès 45 ans, y compris avec les Antilles, en lien notamment avec un niveau de diplôme particulièrement bas à La Réunion" note l'insee dans une étude publiée ce mercredi 19 juin 2019. Nous publions cette étude ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
En 2017, 78 % des habitants de La Réunion ont un accès à internet à domicile, contre 85 % des résidents métropolitains. Le retard par rapport à la métropole s'est cependant réduit de moitié depuis 2009. "Près d'un Réunionnais sur quatre ne s'est jamais connecté à internet. Les plus âgés sont les plus éloignés du numérique, mais de façon plus prononcée et plus précoce à La Réunion. Ainsi, l'écart se creuse dès 45 ans, y compris avec les Antilles, en lien notamment avec un niveau de diplôme particulièrement bas à La Réunion" note l'insee dans une étude publiée ce mercredi 19 juin 2019. Nous publions cette étude ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

• Moins d’équipements dans les Hauts et après 45 ans

Si les habitants des mi-pentes sont les mieux équipés (84 % déclarent disposer d’internet à domicile), ceux des Hauts le sont nettement moins (70 %). Ils sont en effet pénalisés par une couverture numérique encore insuffisante. Selon les générations, les disparités d’équipement sont aussi particulièrement fortes. Les plus âgés sont les plus éloignés du numérique, mais de façon plus prononcée et plus précoce à La Réunion. Ainsi, l’écart se creuse dès 45 ans, y compris avec les Antilles, en lien notamment avec un niveau de diplôme particulièrement bas à La Réunion. La fracture s’accentue au-delà de 60 ans : 48 % des seniors disposent d’internet à leur domicile, contre 66 % en métropole.

• Le coût et le manque de compétences sont les premiers freins

Pour les ménages ne disposant pas d’internet à domicile, le coût et le manque de compétences sont pour 4 ménages sur 10 les premiers freins à l’accès à l’internet. Ces deux obstacles sont avancés plus souvent qu’en métropole ou aux Antilles. En particulier, le coût de l’abonnement trop élevé est cité par 43 % des Réunionnais ne disposant pas d’internet chez eux, contre 26 % en métropole et 31 % aux Antilles.

• Un Réunionnais sur quatre ne s’est jamais connecté à internet

Malgré l’étendue des réseaux sur l’île et un niveau d’équipement qui rattrape progressivement celui de la métropole, 23 % des Réunionnais déclarent ne s’être jamais connectés à internet, contre 16 % des métropolitains. Si les plus jeunes ne sont pas ou peu concernés, 28 % des 45-59 ans et 64 % des seniors ne se sont jamais connectés.

• Un tiers des Réunionnais ont déclaré leurs revenus en ligne

Conséquence du déficit d’équipement et d’un usage moins fréquent d’internet, la plupart des services disponibles en ligne sont moins utilisés, sauf les réseaux sociaux et les sites de recherche d’emploi. Les sites administratifs sont aussi moins fréquentés, beaucoup de Réunionnais préférant plutôt se rendre directement sur place.

Au cours des 12 derniers mois, 56 % des Réunionnais ont ainsi utilisé internet pour contacter une administration ou un service public. Parmi les démarches administratives proposées en ligne, un tiers des Réunionnais, comme les Antillais, y ont rempli leur propre déclaration de revenus, contre 41 % des métropolitains.

• Le commerce en ligne est encore peu développé dans les DOM

À La Réunion, 35 % des personnes ont fait un achat sur internet au cours des douze derniers mois.  Cette part est nettement plus faible qu’en métropole (61 %), mais comparable à celle des Antilles. L’étroitesse de l’offre locale, la possibilité de livraison fréquemment inexistante vers les DOM ou les difficultés liées au transport ou aux taxes douanières peuvent expliquer cet écart.

Lorsqu’ils achètent sur internet, les Réunionnais le font moins souvent que les résidents en métropole et dépensent moins. Ce sont les vêtements ou équipements sportifs que les Réunionnais achètent le plus fréquemment en ligne (22 %, contre 37 % en métropole).

 

• Et en résumé...

 

   

1 Commentaire(s)

Coluche974, Posté
il y a aussi les foyers qui payent le services mais qui ont du mal a en profiter à cause des coupures incessantes depuis de nombreuses années. merci orange!