Tribune libre d'André Thien Ah Koon, maire du Tampon :

Concernant l'Education nationale


Publié / Actualisé
La gravité de la situation à Réunion sur le plan éducatif est marquée par la persistance de l'ampleur du phénomène de l'illettrisme. En effet, 73 ans après la loi de Départementalisation, notre île compte 116 000 illettrés soit 23% de la population âgée de plus de 15 ans et, en proportion, 3 fois plus que sur le territoire métropolitain. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La gravité de la situation à Réunion sur le plan éducatif est marquée par la persistance de l'ampleur du phénomène de l'illettrisme. En effet, 73 ans après la loi de Départementalisation, notre île compte 116 000 illettrés soit 23% de la population âgée de plus de 15 ans et, en proportion, 3 fois plus que sur le territoire métropolitain. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Pour réduire substantiellement ce nombre et donner à nos jeunes la possibilité de réussir leurs vie professionnelle et citoyenne, il est nécessaire de s'en donner les moyens et de prendre des mesures énergiques.

Concernant Le Tampon, depuis 2014 de nombreuses actions ont été mises en place, avec différents partenaires, dont le Rectorat, pour favoriser l'apprentissage de la lecture et lutter contre l'illettrisme:
- L'ouverture d'une des premières classes passerelles de l'île qui en compte aujourd'hui 17 et qui permet aux enfants de 2 ans issus de familles de milieux modestes d'entrer dans la lecture.
- L'équipement, d'abord en 2015 puis à grande échelle en 2019, de toutes les classes de GS, CP et CE1 de tableaux numériques interactifs (TNI) qui offrent une pratique pédagogique différente et une approche différente et parfois plus ludique de la lecture. L'équipement des classes de CE2, CM1, CM2 et d'ULIS en TNI se poursuivra au second semestre 2019.
- Les dispositifs des cours de soutien à nos élèves de CP avec le " Coup de Pouce Clé " et d'aides aux devoirs avec l'UDAF par exemple. Le Programme de Réussite Educative (PRE) dans les écoles situés en quartiers prioritaires de la ville viendra compléter les mesures prises.
- Le don de 20 000 livres neufs et de qualité à l'ensemble de nos écoles maternelles, élémentaires et primaires en 2017 et 2018
- L'ouverture d'une ludothèque à la Plaine des Cafres, d'une bédéthèque à Trois-Mares, d'une bibliothèque numérique à la Châtoire et la mise en place d'un médiabus dans les quartiers les plus isolés participent également à la lutte contre l'illettrisme
- La facturation des repas de la restauration scolaire à moins d'un euro par jour et par enfant aux familles concoure aussi à la réussite des apprentissages de l'enfant qui est assuré d'avoir chaque jour un repas équilibré et complet. En effet comme le dit notre proverbe créole " Goni vid i tien pas debout "

Le retour à la semaine des 4 jours dont la municipalité du Tampon a été l'ardent défenseur à la Réunion, a également permis de lutter contre la fatigue de nos élèves générée par la semaine des 5 jours et les ont donc mis en meilleure situation d'apprentissage.

Mais il faut aller plus loin. C'est pour cela que le maire du Tampon a sollicité le ministre par deux courriers en 2018 afin d'étendre le dispositif de dédoublement des classes de CP et CE1 -qui font leurs preuves- aux maternelles et de placer toute la Réunion en Réseau d'Education Prioritaire.

Les Réunionnais (comme tous les Français) ont appris en début d'année 2019 que le gouvernement avait décidé d'étendre le dédoublement des classes de CP et CE1 aux GS à la rentrée scolaire d’août 2020.
En juillet, informée que le dédoublement des classes de GS sera mis en place à titre expérimental lors dès cette rentrée scolaire 2019 à la Réunion, la Municipalité du Tampon a fait part à l’Education Nationale de la volonté de notre commune de disposer du dispositif.

Le conseil municipal du Tampon se réjouit donc d'apprendre que ce dispositif expérimental (qui ne concerne que 12 classes sur l'ensemble de l'île) est mis en œuvre au Tampon dès cette rentrée et ne doute pas de son succès au profit des élèves concernés notamment dans le domaine de la lecture.

Cependant cette mesure doit s'étendre très vite à toutes les classes maternelles de l'île - qui mérite d’être placée entièrement en réseau d'éducation prioritaire- afin qu'aucune classe de maternelle ne se retrouve avec un effectif supérieur à 15 élèves. En effet, seul un effectif réduit dans les premières classes de nos élèves, avec les moyens pédagogiques nécessaires mis à disposition des enseignants réunionnais, permettront de vaincre définitivement le phénomène de l’illettrisme pour les nouvelles générations.

Il est également nécessaire que l'apprentissage des langues étrangères (dont la maîtrise est devenue indispensable aujourd'hui) commence dès la Petite Section de maternelle. La ville du Tampon avait mis en place lors de l'année scolaire 2016/17 des intervenants en anglais, sur le temps périscolaire, dans toutes ses écoles maternelles mais ce dispositif n’a pu être maintenu du fait de la diminution des contrats aidés.
Le Maire du Tampon et le Conseil Municipal saluent donc la décision du Ministre de mettre l'apprentissage des langues dans les programmes des GS.

Il conviendrait d’aller encore plus loin encore en les mettant en place dès la PS. La Commune du Tampon est prête à accompagner l’Education Nationale dans cette démarche sur son territoire, si bien entendu les moyens humains et financiers sont débloqués.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !