Logement, aménagement du territoire, tourisme, emploi... :

Saint-Paul : les futurs projets d'aménagement présentés au préfet


Publié / Actualisé
Le préfet Jacques Billant visite ce jeudi 22 octobre 2020 différents lieux clés du territoire saint-paulois pour aborder en compagnie de la maire Huguette Bello les projets à mettre en place sous la nouvelle mandature. Au programme : logement, aménagement du territoire, tourisme et emploi. Des projets qui devraient profiter de l'enveloppe dédiée aux Outre-mer dans le cadre du plan de relance national. L'édile saint-pauloise en a profité pour lancer un appel au préfet sur la gestion des Parcours emploi compétence, dont les critères d'éligibilité sont modifiés et qui écarteraient alors plus de 80% des demandeurs. (Photo mm/www.ipreunion.com)
Le préfet Jacques Billant visite ce jeudi 22 octobre 2020 différents lieux clés du territoire saint-paulois pour aborder en compagnie de la maire Huguette Bello les projets à mettre en place sous la nouvelle mandature. Au programme : logement, aménagement du territoire, tourisme et emploi. Des projets qui devraient profiter de l'enveloppe dédiée aux Outre-mer dans le cadre du plan de relance national. L'édile saint-pauloise en a profité pour lancer un appel au préfet sur la gestion des Parcours emploi compétence, dont les critères d'éligibilité sont modifiés et qui écarteraient alors plus de 80% des demandeurs. (Photo mm/www.ipreunion.com)

C'est au cours d'une visite organisée ce jeudi 22 octobre que le préfet Jacques Billant a pu parler des projets envisagés sur le territoire de Saint-Paul, présenté par la maire Huguette Bello et les élus de la commune. Parmi les visites entreprises : le PRU (programme de renouvellement urbain) de Saint-Paul ainsi que celui de Saint-Gilles-les-bains, le quartier de l'Eperon et celui de Bellemène.

La maire a abordé les questions de logement : "notre ambition, faire de Saint-Paul un territoire zéro SDF, en mettant fin aux logements précaires, via la création de nouveaux logements, en réhabilitant le parc ancien, et en luttant contre l'habitat insalubre".

Sur ces différents sujets, le préjet Jacques Billant a assuré que le plan de relance économique de l'Etat, "France Relance", allait en ce sens. Il a rappelé l'enveloppe de plus d'un milliard d'euros dédié aux Outre-mer, bien que la part réunionnaise ne soit pas encore connue avec précision. "Nous sommes dans une dynamique de soutien auprès de la commune et du TCO" a affirmé le préfet.

"Oui il y aura de la construction, oui il y aura de la réhabiliation", a-t-il assuré sur les questions de logement.

- Changement des critères pour les PEC -

Les critères d'éligibilité pour les contrats Parcours emploi compétence, appelés "PEC" (anciens contrats aidés), indiquent que seuls les jeunes de moins de 26 ans sont concernés. "Or à Saint-Paul, sur les 679 PEC que nous comptons, 552 ont plus de 26 ans" note Huguette Bello. Le chômage chez les jeunes s'est aggravé ajoute la maire, mais il est toujours aussi présent chez les plus âgés. "Toute la population est gravement touchée."

Pour le préfet, il faut valoriser "cette jeunesse pleine de talents, ça passe par l'emploi mais aussi la culture, l'engagement... comme avec le service civique dont nous avons fêté les dix ans". Pour Jacques Billant, cettee modification des critères ne vient pas pour autant "exclure les autres". "Il y a par ailleurs le Plan Pétrel lancé par l'Etat, pour redynamiser les emplois à La Réunion.

Cette question des PEC sera abordée par le préfet au cours d'une réunion en visio-conférence avec la ministre du Travail Elisabeth Borne, que le préfet tient ce jeudi dans l'après-midi.

- Le développement touristique au coeur du projet saint-paulois -

Huguette Bello a également souhaité mettre l'accent sur le développement touristique. "Saint-Gilles-les-bains en est un axe majeur", a souligné l'édile saint-pauloise, rappelant que 50% de la demande touristique réunionnaise est faite à Saint-Paul. "C'est un atout, qui a aussi parfois des effets négatifs : surfréquentation du littoral, environnement malmené, des trottoirs trop étroits pour les passants..."

Les travaux d'aménagement à Saint-Gilles, conséquents, ne reposent pas que sur Saint-Paul comme le rappelle la maire, mais bien sûr les services de l'Etat, l'ARS, le Département, la Région, le TCO et les acteurs locaux du tourisme.

"Nous proposons la création d'une structure de coordination pilotée par le préfet pour redynamiser le balnéaire" annonce Huguette Bello, "avec l'élaboration d'un contrat de ville balnéaire et une zone franche touristique".

Sur ces questions, le préfet a bien précise qu'il "n'oubliait pas le développement touristique" du territoire mais s'est montré prudent sur les sujets à développer. "Il est important d'abord d'écrire l'histoire pour Saint-Paul, non pas sur le court terme, mais sur les dix ans qui viennent." Le préfet appelle à ne pas poursuivre le développement touristique avec le système actuel, mais à changer les ambitions. "Plutôt que vous donner les outils et voir ce qu'on fait avec, dites-moi plutôt ce que vous voulez construir et je vous donnerai les outils adéquats."

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !