Agriculture

Illustration : La mauvaise météo pourrait retarder la fin de la campagne sucrière
LIKES
TWEETS

Le vent et la pluie impactent les champs de canne

La mauvaise météo pourrait retarder la fin de la campagne sucrière

Posté par IPR, dans Agriculture
Les planteurs l'ont bien remarqué, la météo n'est pas au beau fixe pour couper la canne. Depuis des jours, la pluie ne fait que tomber, notamment dans l'Est et les précipitations sont accompagnées de vents forts. De quoi impacter directement la campagne sucrière, censée se terminer d'ici quelques semaines. La saison cyclonique, avec son lot d'averses, est bien là. Fait rare : la concentration et le cumul de ces pluies. La récolte en pâtit, et les planteurs redoutent l'arrivée de cyclones, qui pourrait faire plonger la filière canne au plus bas. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : La Réunion accueille son tout premier Congrès des légumes de France
LIKES
TWEETS

Pendant une semaine

La Réunion accueille son tout premier Congrès des légumes de France

Posté par IPR, dans Agriculture
Top départ du Congrès des légumes de France. La FDSEA, l'Armeflhor et les "Légumes de France" co-organisent cet événement qui se déroule pour la première fois à La Réunion du 18 au 25 Novembre 2019. Objectif : faire connaître les spécificités de La Réunion aux producteurs venus d'ailleurs faire le point sur les cultures en cours, et relancer de nouvelles actions pour dynamiser la filière légumes. Retrouvez ci-dessous le communiqué explicatif de la FDSEA. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Les éleveurs sortent les brochettes pour défendre la filière bovins-viande
LIKES
TWEETS

Un barbecue gratuit pour renouer le dialogue

Les éleveurs sortent les brochettes pour défendre la filière bovins-viande

Posté par IPR, dans Agriculture
Depuis le début de l'année, la filière bovine réunionnaise est dans la tourmente. Au coeur des préoccupations : la leucose. Les consommateurs boudent le boeuf péi, les éleveurs, eux, dénoncent une instrumentalisation du débat par des détracteurs qui mènent une campagne de désinformation et mettent en péril la filière. Ce samedi 16 novembre, les éleveurs ont organisé un barbecue gratuit pour renouer le dialogue avec les consommateurs en toute transparence.
Illustration : Étiquetage du boeuf péi : "il ne ressort aucune preuve de tromperie"
LIKES
TWEETS

La DIECCTE réagit à la polémique

Étiquetage du boeuf péi : "il ne ressort aucune preuve de tromperie"

Posté par IPR, dans Agriculture
Les associations de consommateurs CLCV et UFC Que choisir ont déclaré il y a quelques jours avoir constaté dans plusieurs grandes surfaces des barquettes de viande "boeuf pays" étiquetées "vaches laitières, abattues en France, découpées en France". Pour les deux associations, il y a "tromperie" sur la marchandise, ce qui constitue à leurs yeux un "délit pénal". Aujourd'hui la DIECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) réagit : il ne ressort aucune preuve de tromperie, mais il s'agissait bel et bien d'anomalies.
Illustration : Remise sur le boeuf péi : "il n'y a pas d'abus de notre part, ni de concurrence déloyale"
LIKES
TWEETS

Le directeur de la SICA REVIA répond à la polémique

Remise sur le boeuf péi : "il n'y a pas d'abus de notre part, ni de concurrence déloyale"

Posté par IPR, dans Agriculture
Encore une polémique sur le boeuf péi ! Cette fois c'est pour une histoire de concurrence déloyale que les associations de consommateurs sont vent debout... CLCV Réunion et UFC Que Choisir publient un courrier envoyé par le directeur de la coopérative SICA REVIA à ses clients. Il y propose une opération de deux semaines durant laquelle les carcasses de jeunes bovins péi bénéficient de 30% de remise, à condition de ne pas vendre de boeuf importé. Pour les associations de consommateurs, c'est un abus de position dominante. Le directeur de la coopérative, lui, admet la maladresse du courrier, mais dément toute tentative de concurrence déloyale et parle d'un geste commercial pour les éleveurs de La Réunion.
Illustration : Leucose bovine : "si vous dites qu'on va assainir le cheptel en 4 ans, vous vous plantez"
LIKES
TWEETS

La Direction de l'Agriculture après les déclarations d'Emmanuel Macron

Leucose bovine : "si vous dites qu'on va assainir le cheptel en 4 ans, vous vous plantez"

Posté par IPR, dans Agriculture
Couacs au sein du gouvernement et des services de l'Etat, sur le sujet de la leucose. Le 25 octobre 2019, lors de son troisième et dernier jour de visite à La Réunion, Emmanuel Macron a évoqué un plan zéro leucose censé assainir le cheptel en 4 ans. Une annonce très attendue par les éleveurs, mais qui se contredit avec la version du ministre de l'Agriculture qui parlait plutôt de 2030. Contactée, la Direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et des Forêts (DAAF), censée publier d'ici quelques jours le plan en question dans une version détaillée, confirme l'objectif de 4 ans... pour la filière viande. Pour les élevages laitiers, ce sera bel et bien 10 ans. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Lancement de l'appel à projets "structuration des filières agricoles et agroalimentaires"
LIKES
TWEETS

Volet agricole du grand plan d'investissement

Lancement de l'appel à projets "structuration des filières agricoles et agroalimentaires"

Posté par IPR, dans Agriculture
Ce jeudi 31 octobre, la préfecture publie un communiqué sur le volet agricole du grand plan d'investissement :"cet appel à projet s'inscrit dans l'axe 3 du volet agricole du grand plan d'investissement et dans la continuité de l'appel à manifestation d'intérêt clôturé fin octobre 2018. Il vise à accompagner des démarches collectives mobilisant différents maillons d'une ou de plusieurs filières, sur des projets d'intérêt supra régional ou des projets innovants, sur des thématiques nationales ou internationales.
Illustration : La filière bovine sort le grand jeu pour retrouver la confiance du consommateur
LIKES
TWEETS

Boeuf pays

La filière bovine sort le grand jeu pour retrouver la confiance du consommateur

Posté par IPR, dans Agriculture
Les acteurs de la filière bovine viande veulent passer à la vitesse supérieure. Face à la crise de confiance des consommateurs, ils lancent une vaste opération de communication. Affiches, spot publicitaire, restaurants agréés, nouveau site et visites dans les exploitations : 70.000 euros pour essayer de réconcilier les Réunionnais avec le boeuf péi. La Sica Revia est en première ligne et souhaite faire comprendre au consommateur que la leucose bovine n'est pas dangereuse pour la consommation. La coopérative viande espère que ces renforts, conjugués au plan d'assainissement annoncé par Emmanuel Macron, permettront de sauver les éleveurs.
Illustration : Salon de l'Agriculture : appel à candidatures pour les groupes de séga et de maloya
LIKES
TWEETS

La délégation réunionnaise comptera 29 exposants

Salon de l'Agriculture : appel à candidatures pour les groupes de séga et de maloya

Posté par IPR, dans Agriculture
Chaque année, le Salon International de l'Agriculture (SIA) est un moment fort de partage et de valorisation des terroirs des quatre coins du globe. Fidèle à cette manifestation et à son rayonnement, la délégation réunionnaise, riche de 29 exposants en 2020, affirmera une nouvelle fois sa présence à travers la représentation et la promotion des produits d'excellence de notre territoire. Nous publions ci-dessous le communiqué de la Chambre d'Agriculture.
Illustration : Bientôt des flash codes pour tracer les légumes que vous achetez au marché
LIKES
TWEETS

Production locale

Bientôt des flash codes pour tracer les légumes que vous achetez au marché

Posté par IPR, dans Agriculture
D'où viennent les légumes sur les étals sur marché ? Comment ont-ils été produits ? Où les retrouver en-dehors du marché ? Bientôt la Chambre d'Agriculture permettra de savoir tout ça à l'aide d'un simple code à flasher à l'aide de son téléphone. On l'aura compris, ce ne sont pas les gramoun qui sont visés par ce dispositif mais les plus jeunes, afin de les faire revenir vers les produits locaux. Double objectif : favoriser la vente directe et la traçabilité des produits. Les flash codes pourraient être installés sur les étals des producteurs qui acceptent de participer au projet début 2020. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : La Réunion accueillera le 63ème Congrès de Légumes de France
LIKES
TWEETS

Du 19 au 24 novembre

La Réunion accueillera le 63ème Congrès de Légumes de France

Posté par IPR, dans Agriculture
L'île de la Réunion s'apprête à accueillir, en novembre 2019, un événement national : le 63ème Congrès de Légumes de France, fédération représentant l'ensemble des producteurs de légumes frais, qui se déroulera du 19 au 24 novembre. Près de 200 producteurs de légumes métropolitains mais aussi représentants de la filière et institutionnels se rendront sur l'île.
Illustration : L'indemnité compensatoire de handicaps naturels versée les 16 et 17 octobre
LIKES
TWEETS

Agriculture

L'indemnité compensatoire de handicaps naturels versée les 16 et 17 octobre

Posté par IPR, dans Agriculture
Conformément au calendrier prévu, une avance de l'indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN) correspondant à 76,5 % du montant total calculé sera versée les 16 et 17 octobre 2019 à l'ensemble des demandeurs éligibles, indique la préfecture. Cette avance représente prés de 5,4 millions d'euros pour 3080 exploitations. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : De la paille dense pour protéger les sols
LIKES
TWEETS

Canne à sucre

De la paille dense pour protéger les sols

Posté par IPR, dans Agriculture
Les méthodes destinées à lutter contre l'enherbement (pour protéger les sols de l'érosion) évoluent. Alors que les acteurs agricoles tenter de limiter l'utilisation de pesticides tout en augmentant les niveaux de production, une nouvelle technique est soulevée par un technicien de la Chambre d'Agriculture : exploiter la paille de la canne à sucre pour protéger les champs.
Illustration : Fertilpéi, l'engrais issu de rejets de station d'épuration, validé par une étude
LIKES
TWEETS

Testé durant six ans sur des cannes

Fertilpéi, l'engrais issu de rejets de station d'épuration, validé par une étude

Posté par IPR, dans Agriculture
Ce mercredi 25 septembre 2019, le Cirad (centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement), Runéo et la Cinor dévoilaient les premiers résultats de l'étude permettant de déterminer les effets du fertilisant organique réunionnais Fertilpéi. Ce fertilisant produit grâce aux rejets de la station de traitement des eaux usées du Grand Prado à Sainte-Marie a été validé par l'Anses (l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) en début d'année. Avec le programme Soere Pro, les scientifiques ont déterminé quel impact peut avoir le Fertilpéi sur l'air, l'eau, les sols et les cannes à sucre.
Illustration : Nassimah Dindar veut des mesures pour maintenir l'exportation des fruits et des fleurs
LIKES
TWEETS

L'Europe renforce ses contrôles

Nassimah Dindar veut des mesures pour maintenir l'exportation des fruits et des fleurs

Posté par IPR, dans Agriculture
La sénatrice Nassimah Dindar a adressé une questions écrite à Didier Guillaume, ministre de l'agriculture et de l'alimentation concernant "les risques pesant sur les exportations de fruits et fleurs en provenance de La Réunion". Son inquiétude est basée sur une décision de l'Union européenne qui à partir du 14 décembre 2019 "imposera une double contrôle, au départ comme à l'arrivée, de fruits et fleurs en provenance de pays tiers". Cette mesure a pour objectif d'éviter l'introduction de parasites et autres nuisibles sur le continent européen. "Cette obligation va pénaliser les exportations de nos fruits, notamment le letchi et la mangue, qui, de plus, se concentrent sur la fin de l'année" souligne Nassimah Dindar (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)