Agriculture

Illustration : Vous pourrez envoyer des colis de fruits en métropole... sous conditions
LIKES
TWEETS

[VIDÉOS] Les mangues, citrons, poivrons et piments interdits de voyage

Vous pourrez envoyer des colis de fruits en métropole... sous conditions

Posté par IPR, dans Agriculture
La réglementation européenne change à partir du 14 décembre, conséquence, l'envoi de colis de fruits en métropole est autorisé mais sous conditions et tout dépend des fruits... Pour la saison 2019/2020, les mangues, citrons, piments et poivrons ne pourront pas être expédiés. Interdiction formelle, la faute à une mouche des fruits qui prolifère depuis quelques années et dont les pays européens cherchent à se protéger pour ne pas qu'il y ait d'invasion sur les cultures, il faudra donc attendre un an, qu'un traitement soit validé. Les letchis, fruits de la passion et autres végétaux pourront être expédiés en métropole mais dès lors que le colis dépasse 5kg, il faudra passer par des contrôles effectués par les services de la direction de l'agriculture. Pour les ananas, bananes et noix de coco, rien ne change.
Illustration : Ravine des cabris : venez cueillir vos letchis directement chez l'agriculteur
LIKES
TWEETS

Circuit court

Ravine des cabris : venez cueillir vos letchis directement chez l'agriculteur

Posté par IPR, dans Agriculture
Depuis plusieurs années, ce type d'initiative a tendance a se multiplier à La Réunion et ailleurs. L'objectif : supprimer les intermédiaires, valoriser le circuit court, de l'agriculteur directement au consommateur. Écologique, pratique, économique et pédagogique. Ce dimanche 1er décembre de 9h à 17h, c'est dans le verger de letchis de Mahavel à la Ravine des Cabris que vous pourrez venir cueillir le fruit star des fêtes de fin d'année. Un verger en conversion Bio (pas d'utilisation de produit phytosanitaire). L'entrée a été fixée à 1 euro et vous permettra de cueillir des letchis avec une possibilité de pique-nique sur site.
Illustration : Les projets des agriculteurs bloqués par une commission, la chambre verte s'insurge
LIKES
TWEETS

80% des dossiers rejetés en 2018

Les projets des agriculteurs bloqués par une commission, la chambre verte s'insurge

Posté par IPR, dans Agriculture
Ce mercredi 27 novembre 2019, la chambre d'Agriculture monte au créneau. La colère du président de la Chambre verte est dirigée vers la commission départementale de la préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers (Cdpenaf). Cette commission rassemble des représentants des services de l'Etat, des deux collectivités territoriales, d'association de défense de l'environnement, du Parc national, de l'Onf et statue sur la recevabilité de projets portés par des agriculteurs, elle a un avis conforme sur les permis de construire qui sont déposés en milieu agricole. Installation de gîtes ruraux pour se diversifier, de hangars pour protéger leur matériel... (photo d'illsutration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Saint-Louis : vous prendrez bien un café au Domaine de Maison Rouge
LIKES
TWEETS

Le breuvage va faire la fête

Saint-Louis : vous prendrez bien un café au Domaine de Maison Rouge

Posté par IPR, dans Agriculture
Le café fera la fête le samedi 30 novembre et le dimanche 1er décembre 2019 au Domaine de Maison Rouge à Saint-Louis. Le Bourbon pointu sera au centre des animations. Des Visites guidées de la plantation de café et du Domaine, une exposition du Musée des Arts Décoratifs, un village artisanal, des conférences, des ateliers sur différents thèmes ainsi que des concerts de Gramoun Sello (le samedi) et de Lorkes Bann Dalon (le dimanche) sont programmés. Toutes les animations sont gratuites (Photo D.R.)
Illustration : Vivez la "fraîch'attitude" avec les villages de fruits et légumes frais
LIKES
TWEETS

Des produits à 1 euro le kilo (actualisé)

Vivez la "fraîch'attitude" avec les villages de fruits et légumes frais

Posté par IPR, dans Agriculture
La "Fraîch'attitude" est devenu un événement national incontournable. Objectif : consommer local, frais, de saison et surtout à bas coût ! Le tout dans un contexte réunionnais où, il ne faut pas l'oublier, le diabète progresse et les problématiques liées à la nutrition sont essentielles. Dans les quartiers prioritaires, la consommation de fruits et légumes est moindre, aussi parce que leur prix semble insurmontable. Les villages déployés sur toute l'île pendant plusieurs jours ont donc un intérêt double : sensibiliser les habitants sur leurs habitudes alimentaires, et leur permettre de manger sain tout en faisant de bonnes affaires.
Illustration : Ils veulent relancer la production de riz à La Réunion
LIKES
TWEETS

À petite échelle

Ils veulent relancer la production de riz à La Réunion

Posté par IPR, dans Agriculture
C'est une rengaine qui revient régulièrement, une ritournelle. Les Réunionnais sont de grands consommateurs de riz, une cinquantaine de kilos par an et par habitant. Dix fois plus que la moyenne européenne. Paradoxalement, ce riz n'est pas produit sur l'île, il est importé d'Asie. Certains passionnés et amoureux du terroir réunionnais cherchent à faire revivre un souvenir lontan, quand du riz était cultivé à La Réunion. L'association Riz Réunion est officiellement lancée ce jeudi 21 novembre 2019, il s'agit d'une expérimentation pour une production rizicole locale à échelle humaine.
Illustration : La mauvaise météo pourrait retarder la fin de la campagne sucrière
LIKES
TWEETS

Le vent et la pluie impactent les champs de canne

La mauvaise météo pourrait retarder la fin de la campagne sucrière

Posté par IPR, dans Agriculture
Les planteurs l'ont bien remarqué, la météo n'est pas au beau fixe pour couper la canne. Depuis des jours, la pluie ne fait que tomber, notamment dans l'Est et les précipitations sont accompagnées de vents forts. De quoi impacter directement la campagne sucrière, censée se terminer d'ici quelques semaines. La saison cyclonique, avec son lot d'averses, est bien là. Fait rare : la concentration et le cumul de ces pluies. La récolte en pâtit, et les planteurs redoutent l'arrivée de cyclones, qui pourrait faire plonger la filière canne au plus bas. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : La Réunion accueille son tout premier Congrès des légumes de France
LIKES
TWEETS

Pendant une semaine

La Réunion accueille son tout premier Congrès des légumes de France

Posté par IPR, dans Agriculture
Top départ du Congrès des légumes de France. La FDSEA, l'Armeflhor et les "Légumes de France" co-organisent cet événement qui se déroule pour la première fois à La Réunion du 18 au 25 Novembre 2019. Objectif : faire connaître les spécificités de La Réunion aux producteurs venus d'ailleurs faire le point sur les cultures en cours, et relancer de nouvelles actions pour dynamiser la filière légumes. Retrouvez ci-dessous le communiqué explicatif de la FDSEA. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Les éleveurs sortent les brochettes pour défendre la filière bovins-viande
LIKES
TWEETS

Un barbecue gratuit pour renouer le dialogue

Les éleveurs sortent les brochettes pour défendre la filière bovins-viande

Posté par IPR, dans Agriculture
Depuis le début de l'année, la filière bovine réunionnaise est dans la tourmente. Au coeur des préoccupations : la leucose. Les consommateurs boudent le boeuf péi, les éleveurs, eux, dénoncent une instrumentalisation du débat par des détracteurs qui mènent une campagne de désinformation et mettent en péril la filière. Ce samedi 16 novembre, les éleveurs ont organisé un barbecue gratuit pour renouer le dialogue avec les consommateurs en toute transparence.
Illustration : Étiquetage du boeuf péi : "il ne ressort aucune preuve de tromperie"
LIKES
TWEETS

La DIECCTE réagit à la polémique

Étiquetage du boeuf péi : "il ne ressort aucune preuve de tromperie"

Posté par IPR, dans Agriculture
Les associations de consommateurs CLCV et UFC Que choisir ont déclaré il y a quelques jours avoir constaté dans plusieurs grandes surfaces des barquettes de viande "boeuf pays" étiquetées "vaches laitières, abattues en France, découpées en France". Pour les deux associations, il y a "tromperie" sur la marchandise, ce qui constitue à leurs yeux un "délit pénal". Aujourd'hui la DIECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) réagit : il ne ressort aucune preuve de tromperie, mais il s'agissait bel et bien d'anomalies.
Illustration : Remise sur le boeuf péi : "il n'y a pas d'abus de notre part, ni de concurrence déloyale"
LIKES
TWEETS

Le directeur de la SICA REVIA répond à la polémique

Remise sur le boeuf péi : "il n'y a pas d'abus de notre part, ni de concurrence déloyale"

Posté par IPR, dans Agriculture
Encore une polémique sur le boeuf péi ! Cette fois c'est pour une histoire de concurrence déloyale que les associations de consommateurs sont vent debout... CLCV Réunion et UFC Que Choisir publient un courrier envoyé par le directeur de la coopérative SICA REVIA à ses clients. Il y propose une opération de deux semaines durant laquelle les carcasses de jeunes bovins péi bénéficient de 30% de remise, à condition de ne pas vendre de boeuf importé. Pour les associations de consommateurs, c'est un abus de position dominante. Le directeur de la coopérative, lui, admet la maladresse du courrier, mais dément toute tentative de concurrence déloyale et parle d'un geste commercial pour les éleveurs de La Réunion.
Illustration : Leucose bovine : "si vous dites qu'on va assainir le cheptel en 4 ans, vous vous plantez"
LIKES
TWEETS

La Direction de l'Agriculture après les déclarations d'Emmanuel Macron

Leucose bovine : "si vous dites qu'on va assainir le cheptel en 4 ans, vous vous plantez"

Posté par IPR, dans Agriculture
Couacs au sein du gouvernement et des services de l'Etat, sur le sujet de la leucose. Le 25 octobre 2019, lors de son troisième et dernier jour de visite à La Réunion, Emmanuel Macron a évoqué un plan zéro leucose censé assainir le cheptel en 4 ans. Une annonce très attendue par les éleveurs, mais qui se contredit avec la version du ministre de l'Agriculture qui parlait plutôt de 2030. Contactée, la Direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et des Forêts (DAAF), censée publier d'ici quelques jours le plan en question dans une version détaillée, confirme l'objectif de 4 ans... pour la filière viande. Pour les élevages laitiers, ce sera bel et bien 10 ans. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Lancement de l'appel à projets "structuration des filières agricoles et agroalimentaires"
LIKES
TWEETS

Volet agricole du grand plan d'investissement

Lancement de l'appel à projets "structuration des filières agricoles et agroalimentaires"

Posté par IPR, dans Agriculture
Ce jeudi 31 octobre, la préfecture publie un communiqué sur le volet agricole du grand plan d'investissement :"cet appel à projet s'inscrit dans l'axe 3 du volet agricole du grand plan d'investissement et dans la continuité de l'appel à manifestation d'intérêt clôturé fin octobre 2018. Il vise à accompagner des démarches collectives mobilisant différents maillons d'une ou de plusieurs filières, sur des projets d'intérêt supra régional ou des projets innovants, sur des thématiques nationales ou internationales.
Illustration : La filière bovine sort le grand jeu pour retrouver la confiance du consommateur
LIKES
TWEETS

Boeuf pays

La filière bovine sort le grand jeu pour retrouver la confiance du consommateur

Posté par IPR, dans Agriculture
Les acteurs de la filière bovine viande veulent passer à la vitesse supérieure. Face à la crise de confiance des consommateurs, ils lancent une vaste opération de communication. Affiches, spot publicitaire, restaurants agréés, nouveau site et visites dans les exploitations : 70.000 euros pour essayer de réconcilier les Réunionnais avec le boeuf péi. La Sica Revia est en première ligne et souhaite faire comprendre au consommateur que la leucose bovine n'est pas dangereuse pour la consommation. La coopérative viande espère que ces renforts, conjugués au plan d'assainissement annoncé par Emmanuel Macron, permettront de sauver les éleveurs.
Illustration : Salon de l'Agriculture : appel à candidatures pour les groupes de séga et de maloya
LIKES
TWEETS

La délégation réunionnaise comptera 29 exposants

Salon de l'Agriculture : appel à candidatures pour les groupes de séga et de maloya

Posté par IPR, dans Agriculture
Chaque année, le Salon International de l'Agriculture (SIA) est un moment fort de partage et de valorisation des terroirs des quatre coins du globe. Fidèle à cette manifestation et à son rayonnement, la délégation réunionnaise, riche de 29 exposants en 2020, affirmera une nouvelle fois sa présence à travers la représentation et la promotion des produits d'excellence de notre territoire. Nous publions ci-dessous le communiqué de la Chambre d'Agriculture.