Agriculture

Illustration : Bientôt des flash codes pour tracer les légumes que vous achetez au marché
LIKES
TWEETS

Production locale

Bientôt des flash codes pour tracer les légumes que vous achetez au marché

Posté par IPR, dans Agriculture
D'où viennent les légumes sur les étals sur marché ? Comment ont-ils été produits ? Où les retrouver en-dehors du marché ? Bientôt la Chambre d'Agriculture permettra de savoir tout ça à l'aide d'un simple code à flasher à l'aide de son téléphone. On l'aura compris, ce ne sont pas les gramoun qui sont visés par ce dispositif mais les plus jeunes, afin de les faire revenir vers les produits locaux. Double objectif : favoriser la vente directe et la traçabilité des produits. Les flash codes pourraient être installés sur les étals des producteurs qui acceptent de participer au projet début 2020. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : La Réunion accueillera le 63ème Congrès de Légumes de France
LIKES
TWEETS

Du 19 au 24 novembre

La Réunion accueillera le 63ème Congrès de Légumes de France

Posté par IPR, dans Agriculture
L'île de la Réunion s'apprête à accueillir, en novembre 2019, un événement national : le 63ème Congrès de Légumes de France, fédération représentant l'ensemble des producteurs de légumes frais, qui se déroulera du 19 au 24 novembre. Près de 200 producteurs de légumes métropolitains mais aussi représentants de la filière et institutionnels se rendront sur l'île.
Illustration : L'indemnité compensatoire de handicaps naturels versée les 16 et 17 octobre
LIKES
TWEETS

Agriculture

L'indemnité compensatoire de handicaps naturels versée les 16 et 17 octobre

Posté par IPR, dans Agriculture
Conformément au calendrier prévu, une avance de l'indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN) correspondant à 76,5 % du montant total calculé sera versée les 16 et 17 octobre 2019 à l'ensemble des demandeurs éligibles, indique la préfecture. Cette avance représente prés de 5,4 millions d'euros pour 3080 exploitations. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : De la paille dense pour protéger les sols
LIKES
TWEETS

Canne à sucre

De la paille dense pour protéger les sols

Posté par IPR, dans Agriculture
Les méthodes destinées à lutter contre l'enherbement (pour protéger les sols de l'érosion) évoluent. Alors que les acteurs agricoles tenter de limiter l'utilisation de pesticides tout en augmentant les niveaux de production, une nouvelle technique est soulevée par un technicien de la Chambre d'Agriculture : exploiter la paille de la canne à sucre pour protéger les champs.
Illustration : Fertilpéi, l'engrais issu de rejets de station d'épuration, validé par une étude
LIKES
TWEETS

Testé durant six ans sur des cannes

Fertilpéi, l'engrais issu de rejets de station d'épuration, validé par une étude

Posté par IPR, dans Agriculture
Ce mercredi 25 septembre 2019, le Cirad (centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement), Runéo et la Cinor dévoilaient les premiers résultats de l'étude permettant de déterminer les effets du fertilisant organique réunionnais Fertilpéi. Ce fertilisant produit grâce aux rejets de la station de traitement des eaux usées du Grand Prado à Sainte-Marie a été validé par l'Anses (l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) en début d'année. Avec le programme Soere Pro, les scientifiques ont déterminé quel impact peut avoir le Fertilpéi sur l'air, l'eau, les sols et les cannes à sucre.
Illustration : Nassimah Dindar veut des mesures pour maintenir l'exportation des fruits et des fleurs
LIKES
TWEETS

L'Europe renforce ses contrôles

Nassimah Dindar veut des mesures pour maintenir l'exportation des fruits et des fleurs

Posté par IPR, dans Agriculture
La sénatrice Nassimah Dindar a adressé une questions écrite à Didier Guillaume, ministre de l'agriculture et de l'alimentation concernant "les risques pesant sur les exportations de fruits et fleurs en provenance de La Réunion". Son inquiétude est basée sur une décision de l'Union européenne qui à partir du 14 décembre 2019 "imposera une double contrôle, au départ comme à l'arrivée, de fruits et fleurs en provenance de pays tiers". Cette mesure a pour objectif d'éviter l'introduction de parasites et autres nuisibles sur le continent européen. "Cette obligation va pénaliser les exportations de nos fruits, notamment le letchi et la mangue, qui, de plus, se concentrent sur la fin de l'année" souligne Nassimah Dindar (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : En colère, les planteurs menacent de bloquer l'usine
LIKES
TWEETS

Panne à Bois Rouge

En colère, les planteurs menacent de bloquer l'usine

Posté par IPR, dans Agriculture
Depuis ce mercredi soir 11 septembre 2019, l'usine de Bois Rouge a été contrainte de fermer ses portes suite à une panne de chaudière dans la centrale thermique d'Albioma. Résultat, les transporteurs de cannes ne peuvent pas livrer leur marchandise. Une situation qui agace au plus haut point les membres de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA), qui menacent de bloquer les centres de réceptions et les cachalots si l'entreprise d'énergie renouvelable ne les reçoit pas au plus tard vendredi. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Consultation publique sur les pesticides : la grande méfiance des associations
LIKES
TWEETS

Distance entre habitations et zones d'épandage (actualisé)

Consultation publique sur les pesticides : la grande méfiance des associations

Posté par IPR, dans Agriculture
Le gouvernement a lancé, ce lundi 9 septembre, une vaste consultation publique sur les distances minimales à respecter entre habitations et zones d'épandage de pesticides. Une annonce qui n'a pas particulièrement mis en joie les associations écologistes à La Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : "Les ananas péi sont sains et bons"
LIKES
TWEETS

Mise en cause par une pétition, la filière se défend

"Les ananas péi sont sains et bons"

Posté par IPR, dans Agriculture
Une étude réalisée sur six ans par l'association de protection environnementale Générations futures inquiète les consommateurs réunionnais. Et il y a de quoi quand on lit les conclusions de l'enquête, le fruit qui présenterait le plus fort taux de pesticides est l'ananas. Selon l'étude, 46% des ananas de la production française viendraient de La Réunion. L'ananas, c'est un peu le fruit phare des étals des marchés forains de l'île, apprécié des Réunionnais, on en trouve toute l'année. Le fruit serait-il bourré de pesticides ? Faux répond la chambre d'Agriculture "la filière ananas à La Réunion est saine", point, barre, y'a rien à voir !
Illustration : Les éleveurs réunionnais inquiets : "le gouvernement nous lâche"
LIKES
TWEETS

Ils attendent un signal fort (actualisé)

Les éleveurs réunionnais inquiets : "le gouvernement nous lâche"

Posté par IPR, dans Agriculture
Ils étaient une dizaine d'éleveurs de la filière viande réunis sur une exploitation à Sainte-Suzanne ce mercredi 4 septembre 2019 pour dénoncer l'inaction du gouvernement. "La production locale est en danger" affirment-ils. Selon eux, l'immobilisme de l'État freine le développement de la filière alors que la demande des consommateurs ne cesse d'augmenter. Le manque de volonté de l'État pourrait conduire à une crise sans précédent dans la filière voire mettre en péril son avenir "suspension des installations, des arrêts de production, une hausse des prix pour le consommateurs voire à terme, l'arrêt de l'ensemble de la production" (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Maladies bovines: un plan d'assainissement dévoilé fin septembre
LIKES
TWEETS

Une cinquantaine de mesures en réflexion (actualisé)

Maladies bovines: un plan d'assainissement dévoilé fin septembre

Posté par IPR, dans Agriculture
L'Etat réfléchit toujours à un plan pour faire face aux maladies bovines à La Réunion. Le projet, qui contient pour l'instant 53 mesures, est encore en cours d'élaboration et devrait être présenté d'ici fin septembre - début octobre. Dans les locaux de la DAAF (Direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de La Réunion), on ne parle plus "d'éradication" mais plutôt "d'assainissement". Si les services sanitaires continuent de maintenir que la leucose ne provoque pas directement la mort de l'animal et ne peut absolument pas être transmise à l'humain, un plan est quand même envisagé pour résoudre la crise de confiance qui règne aujourd'hui face au boeuf péi.
Illustration : Leucose bovine à La Réunion, lettre à la DAAF
LIKES
TWEETS

Tribune libre de CLCV et UFC que choisir

Leucose bovine à La Réunion, lettre à la DAAF

Posté par IPR, dans Agriculture
Préalables à la visite à la DAAF: Les associations de consommateurs CLCV et UFC QUE CHOISIR ont pris acte de votre invitation à se réunir le 30 août 2019 pour aborder " les modalités de protection sanitaire des denrées alimentaires d'origine agricole, mises à la disposition des consommateurs réunionnais ". (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Quand les grandes surfaces gonflent les prix des fruits et légumes bio
LIKES
TWEETS

Une enquête d'UFC Que-Choisir

Quand les grandes surfaces gonflent les prix des fruits et légumes bio

Posté par IPR, dans Agriculture
Ce jeudi 22 août 2019, l'association UFC Que-Choisir publie une nouvelle enquête sur le prix des fruits et légumes bios en grande surface, et les conclusions sont édifiantes : sur certains produits, les grandes enseignes font jusqu'à 165% de sur-marge, principalement sur les produits les plus consommés. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : La fièvre Q, elle aussi responsable d'avortements chez les vaches
LIKES
TWEETS

Après des analyses menées à la Plaine des Cafres

La fièvre Q, elle aussi responsable d'avortements chez les vaches

Posté par IPR, dans Agriculture
Dans un document de la Direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de La Réunion (DAAF) datant du début de semaine, et transmis à Mélusine Lauret, on apprend que l'une des vaches de son exploitation ayant avorté le 1er juillet a été contaminée par la fièvre Q. Une maladie parmi tant d'autres sur l'exploitation des Lauret, située à la Plaine des Cafres. La fièvre Q, assez proche de la chlamydiose, peut provoquer des avortements chez la vache... comme chez l'humain, dans de très rares cas. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)