Agriculture

Illustration : Filière canne-sucre: un modèle économique à bout de souffle
LIKES
TWEETS

Et si c'était la fin ?

Filière canne-sucre: un modèle économique à bout de souffle

Posté par IPR, dans Agriculture
Il aura suffi d'une phrase de la ministre des Outre-mer pour mettre le feu aux poudres. Mi-juin dernier, Annick Girardin, avait indiqué que la reconduction de l'aide à la filière canne n'était pas garantie. S'en est suivi un long mois de tergiversations, d'atermoiements, d'incertitude où la ministre semblait jouer la montre. Les acteurs de la filière, élus et parlementaires sont montés au créneau, agitant l'épouvantail de la mort de la filière canne-sucre. En même temps, au coeur du débat, il était question d'une enveloppe de 28 millions d'euros... Au final, l'aide nationale est maintenue et sera répartie sur trois ans. Cela repousse donc le problème à 2021... Car la vraie question, c'est après, on fait quoi ?
Illustration : Aide compensatoire maintenue pour la filière canne : les élus réunionnais rassurés
LIKES
TWEETS

Les 38 millions d'euros pour les Outremer reconduits en 2020 (actualisé)

Aide compensatoire maintenue pour la filière canne : les élus réunionnais rassurés

Posté par IPR, dans Agriculture
Après un vent de panique d'un mois, c'est officiel : l'aide compensatoire de 38 millions d'euros destinée aux Outremer (28 millions pour La Réunion, 10 millions pour la Guadeloupe) est maintenue. Il y a un mois, le 18 juin dernier, la ministre Annick Girardin avait avoué que cette aide était en débat, rien n'était moins sûr quant à l'inscrire au plan de finances de 2020. Le gouvernement a donc tranché et décidé de conserver cette aide, conformément à ce qu'Emmanuel Macron avait promis quand il était venu sur l'île en 2017 en tant que candidat à la présidentielle. Depuis cette annonce officielle, ce jeudi 18 juillet 2019, les réactions se multiplient du côté des politiques de La Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Soulagement à La Réunion: les 28 millions d'euros d'aide maintenus pour la filière canne
LIKES
TWEETS

Au bout d'un mois de doute (actualisé)

Soulagement à La Réunion: les 28 millions d'euros d'aide maintenus pour la filière canne

Posté par IPR, dans Agriculture
Les acteurs de la filière canne vont sans doute pousser un "ouf" de soulagement. Annick Girardin, la ministre des Outre-mer vient d'annoncer "le maintien des aides nationales aux filières canne-sucre en Outre-mer". Une annonce qui arrive après plusieurs semaines de doute sur le maintien ou non de cette enveloppe. Le 18 juin dernier, la ministre des Outremer Annick Girardin avait avoué que le sujet devait encore être débattu dans le projet de Loi finances 2020. Un mois plus tard jour pour jour, elle et le ministère de l'Agriculture, représenté par Stéphane Bijoux plutôt Didier Guillaume, ont tenu une conférence de presse sur la compétitivité et l'accompagnement de la filière sucre dans les territoires ultramarins. Annick Girardin a alors annoncé le maintien de l'enveloppe de 38 millions d'euros pour les Outremer, dont 28 millions pour La Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : C'est parti pour la campagne sucrière dans le sud et l'ouest
LIKES
TWEETS

Après le nord et l'est

C'est parti pour la campagne sucrière dans le sud et l'ouest

Posté par IPR, dans Agriculture
C'est officiel, toute La Réunion est en campagne sucrière ! En effet, après le nord et l'est de l'île, qui ont lancé leur campagne le 1er juillet 2019, c'est au tour du sud et de l'ouest de se lancer dans la coupe de la canne ce mercredi. Une campagne importante, alors que celle de l'an dernier avait été catastrophique. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Etat des lieux des chartes agricoles communales au Département
LIKES
TWEETS

Conseil départemental

Etat des lieux des chartes agricoles communales au Département

Posté par IPR, dans Agriculture
A La Réunion, la question du foncier agricole est un enjeu majeur pour l'avenir de l'agriculture réunionnaise. Si des outils existent déjà pour limiter la perte des terres agricoles, les besoins de foncier pour l'agriculture mais aussi pour les activités non agricoles se font de plus en plus pressants. Ainsi, l'accompagnement communal est considéré comme pertinent, que ce soit dans le cadre de la mise en oeuvre des prescriptions du Schéma d'Aménagement Régional (SAR), ou parmi les objectifs de la politique agricole départementale. Nous publions ci-dessous le communiqué du Département.
Illustration : Aide compensatoire à la filière canne en 2020, la réponse connue "très prochainement"
LIKES
TWEETS

Les 28 millions d'euros toujours en débat

Aide compensatoire à la filière canne en 2020, la réponse connue "très prochainement"

Posté par IPR, dans Agriculture
Quid de l'aide compensatoire à la canne ? Les 28 millions d'euros censés être distribués annuellement à La Réunion sont "en débat" pour l'année prochaine, avait indiqué la ministre des Outremer le 18 juin dernier. Trois semaines plus tard, toujours aucun retour. Les acteurs du monde agricole attendent la réponse fatidique... Oui ou non, l'aide sera-t-elle renouvelée en 2020 ? La Chambre de commerce et d'industrie (CCI) a rencontré la ministre des Outremer ce mardi 9 juillet à Paris. Annick Girardin a tenu à "rassurer" les Réunionnais, la réponse devrait être donnée selon elle très prochainement. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : La CCIR reçoit les transporteurs de canne à sucre
LIKES
TWEETS

Ils sont inquiets pour l'avenir

La CCIR reçoit les transporteurs de canne à sucre

Posté par IPR, dans Agriculture
Ce samedi 6 juillet 2019, le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de La Réunion (CCIR) a rencontré les transporteurs de canne à sucre pour qu'une solution soit trouvée concernant la possible disparition des 28 millions d'euros de compensation pour la filière canne. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Un projet de résolution et une délégation pour appuyer la Production Locale Réunie
LIKES
TWEETS

Agriculture

Un projet de résolution et une délégation pour appuyer la Production Locale Réunie

Posté par IPR, dans Agriculture
Ce jeudi 4 juillet 2019, Gérard Bally, délégué général et fondateur d'Eurodom a été auditionné par la délégation des Outremer de l'Assemblée nationale, mandaté par la Production Locale Réunie. Il a pu relayer les inquiétudes de l'ensemble des professionnels des filières agricoles et de la pêche des Outremer. Les professionnels de l'agriculture réunionnaise ont été entendus mais les inquiétudes sont toujours vives.
Illustration : La Production Locale Réunie auditionnée le 4 juillet par la délégation des Outremer
LIKES
TWEETS

Agriculture

La Production Locale Réunie auditionnée le 4 juillet par la délégation des Outremer

Posté par IPR, dans Agriculture
Les professionnels de la Production Locale Réunie rejoints par leurs homologues de Guadeloupe, Guyane et Martinique et accompagnés d'Eurodom seront auditionnés ce jeudi 4 juillet 2019 à 9h par le président de la délégation des outremers de l'Assemblée nationale, le député LREM de Guadeloupe Olivier Serva. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Agriculture : c'est parti pour la campagne sucrière
LIKES
TWEETS

On coupe la canne dans le nord et l'est

Agriculture : c'est parti pour la campagne sucrière

Posté par IPR, dans Agriculture
C'est ce lundi 1er juillet 2019 que débute la campagne sucrière dans le Nord et l'Est de l'île. Le ballet des cachalots a commencé sur les routes, ainsi qu'à l'usine de Bois Rouge. Cette campagne s'annonce malgré tout difficile, suite à une année 2018 catastrophique, la pire des 50 dernières années (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Le monde agricole réunionnais "décrète l'alerte rouge"
LIKES
TWEETS

Production locale réunie

Le monde agricole réunionnais "décrète l'alerte rouge"

Posté par IPR, dans Agriculture
Seize acteurs du monde agricole se regroupent sous la bannière "Production locale réunie". Une action collective pour plus de poids auprès de l'Etat. Car l'agriculture quelle qu'elle soit à La Réunion est en danger. Ses trois piliers - canne, végétal, animal - dépendent les uns des autres et les différentes filières agricoles s'unissent pour défendre ensemble une agriculture globale réunionnaise malmenée. Ce mercredi 26 juin 2019 ils tiraient ensemble la sonnette d'alarme et appellent une fois pour toutes l'Etat à prendre ses responsabilités... et honorer ses engagements. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Les filiales agricoles se regroupent sous la bannière "Production Locale Réunie"
LIKES
TWEETS

Face à l'indifférence de l'Etat

Les filiales agricoles se regroupent sous la bannière "Production Locale Réunie"

Posté par IPR, dans Agriculture
Les différentes filières agricoles s'unissent en une "Production Locale Réunie". Face à un gouvernement qui remet en cause certaines dispositions censées soutenir le secteur agricole de La Réunion, et face au mutisme de l'Etat quant à l'urgence de sauver les trois piliers agricoles de l'île (canne, maraîchage, viande-lait), toutes les filières se regroupent donc sous une bannière commune afin d'interpeller le gouvernement plus efficacement. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Les producteurs de cannes à sucre toujours en manque de salariés
LIKES
TWEETS

Trop pénible, la coupe n'attire plus les jeunes agriculteurs

Les producteurs de cannes à sucre toujours en manque de salariés

Posté par IPR, dans Agriculture
Si un comité de pilotage existe depuis 2015 pour promouvoir l'emploi agricole, notamment dans le domaine de la culture de la canne à sucre, les employés prêts à travailler dans la récolte de cette dernière sont toujours difficilement trouvables. En première ligne de ces difficultés à trouver des salariés : la difficulté de la tâche et une récolte qui ne se fait que six mois à l'année. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Sans les 28 millions du gouvernement, la filière canne - sucre est menacée de disparition
LIKES
TWEETS

L'aide de l'Etat "en débat" selon Annick Girardin

Sans les 28 millions du gouvernement, la filière canne - sucre est menacée de disparition

Posté par IPR, dans Agriculture
La filière canne-sucre est plus que jamais menacée. Les mondes agricole et politique sont en émoi après l'intervention d'Annick Girardin à l'Assemblée devant les députés. Et pour cause, la ministre des Outre-mer a indiqué que le maintien de l'aide annuelle de l'Etat allant aux producteurs de sucre était en "débat" pour l'année prochaine. Or si cette somme - 28 millions d'euros par an - disparaît, les planteurs le disent clairement : c'est la catastrophe assurée, et assurément la fin de la filière canne. La Chambre d'Agriculture est plus modérée de son côté. Optimiste, elle estime que l'enveloppe de l'Etat sera conservée l'année prochaine, et que la filière canne peut de toute façon, au fil des années, laisser place à d'autres cultures. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)