Agriculture

Illustration : Plainte du préfet après le blocage de deux agents de la DAAF sur une exploitation agricole
LIKES
TWEETS

Plaine des Cafres

Plainte du préfet après le blocage de deux agents de la DAAF sur une exploitation agricole

Posté par IPR, dans Agriculture
Le préfet de La Réunion a décidé de s'associer à la plainte des agents de la Direction de l'agriculture, de l'alimentation et de la forêt (DAAF) qui ont été retenus le lundi 29 et le mardi 30 juillet 2019 sur une exploitation agricole de la Plaine des Cafres, annonce le parquet de Saint-Pierre ce vendredi soir 2 août. Saisis par une réquisition du procureur, les fonctionnaires étaient venus euthanasier, lundi soir, une vache malade. Aidés de plusieurs personnes, les exploitants agricoles s'étaient opposés à cette euthanasie. Les trois agents de la DAAF avaient été autorisés à quitter les lieux mardi matin après l'intervention du maire du Tampon, André Thien Ah Koon. Nous publions ci-dessous le communiqué du parquet de Saint-Pierre
Illustration : Les deux agents de la DAAF bloqués sur une exploitation portent plainte
LIKES
TWEETS

La Plaine des Cafres

Les deux agents de la DAAF bloqués sur une exploitation portent plainte

Posté par IPR, dans Agriculture
Ce mardi 30 juillet 2019, deux agents de la DAAF (Direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de La Réunion) sont restés bloqués pendant plusieurs heures sur l'exploitation des Lauret à la Plaine des Cafres, jusqu'à passer la nuit dans leur voiture. Les éleveurs les ont retenus volontairement, soutenus par des bénévoles et plusieurs gilets car les fonctionnaires venaient euthanasier une vache malade, sans l'autorisation du couple d'exploitants. Ce jeudi 1er août dans l'après-midi , les deux fonctionaires se rendent au tribunal de Saint-Pierre afin de déposer une plainte.
Illustration : Leucose bovine : le plan d'éradication la pas par lé o...
LIKES
TWEETS

Contamination des cheptels

Leucose bovine : le plan d'éradication la pas par lé o...

Posté par IPR, dans Agriculture
Voilà presque deux mois que nous avons évoqué un certain "plan leucose" envisagé par l'Etat pour résoudre la crise qui secoue la filière bovine. Depuis, rien. Les services de la préfecture planchent sur le sujet, mais l'arrivée d'un nouveau préfet pourrait bien retarder encore les prises de décisions. Selon nos informations, il se pourrait qu'on en sache un peu plus sur ce fameux plan au mois de septembre. En attendant, certains éleveurs s'impatientent. Ce mardi 30 juillet 2019, en pleine crise entre les producteurs et la DAAF (Direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de La Réunion) sur le terrain des Lauret à la Plaine des Cafres, le maire du Tampon a remis la question de ce plan leucose sur la table. Alors, poudre aux yeux ou vraie promesse ? (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Les agents de la DAAF retenus chez les Lauret ont pu repartir
LIKES
TWEETS

[VIDÉOS] Plaine des Cafres (actualisé)

Les agents de la DAAF retenus chez les Lauret ont pu repartir

Posté par IPR, dans Agriculture
Les deux agents de la DAAF (Direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de La Réunion) qui étaient bloqués sur l'exploitation des Lauret à la Plaine des Cafres ont pu repartir. Ils étaient retenus par les éleveurs, accompagnés de plusieurs soutiens, depuis 20h ce lundi 29 juillet 2019. Les fonctionnaires s'étaient rendus sur la propriété des exploitants agricoles pour euthanasier une vache malade, sans leur autorisation. Les Lauret ont alors décidé de ne plus les laisser repartir, et réclamaient un rapport détaillé justifiant leur venue, qu'ils ont fini par obtenir, après l'arrivée du maire du Tampon, André Thien Ah Koon, venu pour faire médiateur dans la journée.
Illustration : La mouche des fruits, bête noire des maraîchers
LIKES
TWEETS

Des pertes énormes

La mouche des fruits, bête noire des maraîchers

Posté par IPR, dans Agriculture
Son impact sur les fruits et légumes de La Réunion est considérable : la mouche des fruits continue de faire des ravages. Ce vendredi 27 juillet 2019, le Département tenait une conférence sur une exploitation de Saint-Paul. L'agriculteur qui en est le propriétaire a perdu plus de 50% de sa production de mangues l'année dernière. Une catastrophe, commune à de nombreux maraîchers puisque la mouche en question s'attaque aussi aux ananas ou aux bananiers. Les agriculteurs multiplient les pièges mais la bête est coriace. Malgré les aides du Département, il faudra prendre son mal en patience le temps que la contamination se calme, car les outils actuels ne permettront pas d'éradiquer totalement la mouche des fruits.
Illustration : Démarrage en demi-teinte de la campagne sucrière 2019 dans l'est
LIKES
TWEETS

La FDSEA tire le signal d'alarme

Démarrage en demi-teinte de la campagne sucrière 2019 dans l'est

Posté par IPR, dans Agriculture
La campagne commence mal pour les planteurs de l'Est. Ce jeudi 25 juillet 2019, la FDSEA (fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles) tire le signal d'alarme. Au coeur des préoccupations du syndicat, deux sujets: la mauvaise richesse de la canne et des pannes qui empêchent les planteurs de livrer leurs quotas. (photo d'illustration)
Illustration : Transition agro-écologique : la préfecture lance un nouvel appel à projet
LIKES
TWEETS

Mêler performances économiques et environnement

Transition agro-écologique : la préfecture lance un nouvel appel à projet

Posté par IPR, dans Agriculture
La direction de l'alimentation de l'agriculture et de la forêt (DAAF) de La Réunion lance un troisième appel à projet (AAP) régional " Reconnaissance de groupements d'intérêt économique et environnemental (GIEE) " pour cette année 2019. Les dossiers pourront être déposés à partir du 1er août 2019 jusqu'au 31 octobre 2019 à 15 heures au plus tard. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Filière canne-sucre: un modèle économique à bout de souffle
LIKES
TWEETS

Et si c'était la fin ?

Filière canne-sucre: un modèle économique à bout de souffle

Posté par IPR, dans Agriculture
Il aura suffi d'une phrase de la ministre des Outre-mer pour mettre le feu aux poudres. Mi-juin dernier, Annick Girardin, avait indiqué que la reconduction de l'aide à la filière canne n'était pas garantie. S'en est suivi un long mois de tergiversations, d'atermoiements, d'incertitude où la ministre semblait jouer la montre. Les acteurs de la filière, élus et parlementaires sont montés au créneau, agitant l'épouvantail de la mort de la filière canne-sucre. En même temps, au coeur du débat, il était question d'une enveloppe de 28 millions d'euros... Au final, l'aide nationale est maintenue et sera répartie sur trois ans. Cela repousse donc le problème à 2021... Car la vraie question, c'est après, on fait quoi ?
Illustration : Aide compensatoire maintenue pour la filière canne : les élus réunionnais rassurés
LIKES
TWEETS

Les 38 millions d'euros pour les Outremer reconduits en 2020 (actualisé)

Aide compensatoire maintenue pour la filière canne : les élus réunionnais rassurés

Posté par IPR, dans Agriculture
Après un vent de panique d'un mois, c'est officiel : l'aide compensatoire de 38 millions d'euros destinée aux Outremer (28 millions pour La Réunion, 10 millions pour la Guadeloupe) est maintenue. Il y a un mois, le 18 juin dernier, la ministre Annick Girardin avait avoué que cette aide était en débat, rien n'était moins sûr quant à l'inscrire au plan de finances de 2020. Le gouvernement a donc tranché et décidé de conserver cette aide, conformément à ce qu'Emmanuel Macron avait promis quand il était venu sur l'île en 2017 en tant que candidat à la présidentielle. Depuis cette annonce officielle, ce jeudi 18 juillet 2019, les réactions se multiplient du côté des politiques de La Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Soulagement à La Réunion: les 28 millions d'euros d'aide maintenus pour la filière canne
LIKES
TWEETS

Au bout d'un mois de doute (actualisé)

Soulagement à La Réunion: les 28 millions d'euros d'aide maintenus pour la filière canne

Posté par IPR, dans Agriculture
Les acteurs de la filière canne vont sans doute pousser un "ouf" de soulagement. Annick Girardin, la ministre des Outre-mer vient d'annoncer "le maintien des aides nationales aux filières canne-sucre en Outre-mer". Une annonce qui arrive après plusieurs semaines de doute sur le maintien ou non de cette enveloppe. Le 18 juin dernier, la ministre des Outremer Annick Girardin avait avoué que le sujet devait encore être débattu dans le projet de Loi finances 2020. Un mois plus tard jour pour jour, elle et le ministère de l'Agriculture, représenté par Stéphane Bijoux plutôt Didier Guillaume, ont tenu une conférence de presse sur la compétitivité et l'accompagnement de la filière sucre dans les territoires ultramarins. Annick Girardin a alors annoncé le maintien de l'enveloppe de 38 millions d'euros pour les Outremer, dont 28 millions pour La Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : C'est parti pour la campagne sucrière dans le sud et l'ouest
LIKES
TWEETS

Après le nord et l'est

C'est parti pour la campagne sucrière dans le sud et l'ouest

Posté par IPR, dans Agriculture
C'est officiel, toute La Réunion est en campagne sucrière ! En effet, après le nord et l'est de l'île, qui ont lancé leur campagne le 1er juillet 2019, c'est au tour du sud et de l'ouest de se lancer dans la coupe de la canne ce mercredi. Une campagne importante, alors que celle de l'an dernier avait été catastrophique. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Etat des lieux des chartes agricoles communales au Département
LIKES
TWEETS

Conseil départemental

Etat des lieux des chartes agricoles communales au Département

Posté par IPR, dans Agriculture
A La Réunion, la question du foncier agricole est un enjeu majeur pour l'avenir de l'agriculture réunionnaise. Si des outils existent déjà pour limiter la perte des terres agricoles, les besoins de foncier pour l'agriculture mais aussi pour les activités non agricoles se font de plus en plus pressants. Ainsi, l'accompagnement communal est considéré comme pertinent, que ce soit dans le cadre de la mise en oeuvre des prescriptions du Schéma d'Aménagement Régional (SAR), ou parmi les objectifs de la politique agricole départementale. Nous publions ci-dessous le communiqué du Département.
Illustration : Aide compensatoire à la filière canne en 2020, la réponse connue "très prochainement"
LIKES
TWEETS

Les 28 millions d'euros toujours en débat

Aide compensatoire à la filière canne en 2020, la réponse connue "très prochainement"

Posté par IPR, dans Agriculture
Quid de l'aide compensatoire à la canne ? Les 28 millions d'euros censés être distribués annuellement à La Réunion sont "en débat" pour l'année prochaine, avait indiqué la ministre des Outremer le 18 juin dernier. Trois semaines plus tard, toujours aucun retour. Les acteurs du monde agricole attendent la réponse fatidique... Oui ou non, l'aide sera-t-elle renouvelée en 2020 ? La Chambre de commerce et d'industrie (CCI) a rencontré la ministre des Outremer ce mardi 9 juillet à Paris. Annick Girardin a tenu à "rassurer" les Réunionnais, la réponse devrait être donnée selon elle très prochainement. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : La CCIR reçoit les transporteurs de canne à sucre
LIKES
TWEETS

Ils sont inquiets pour l'avenir

La CCIR reçoit les transporteurs de canne à sucre

Posté par IPR, dans Agriculture
Ce samedi 6 juillet 2019, le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de La Réunion (CCIR) a rencontré les transporteurs de canne à sucre pour qu'une solution soit trouvée concernant la possible disparition des 28 millions d'euros de compensation pour la filière canne. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)