Alcool

Illustration : L'association Avec Modération Réunion appelle à une consommation d'alcool raisonnable
LIKES
TWEETS

Réouverture des bars et restaurants

L'association Avec Modération Réunion appelle à une consommation d'alcool raisonnable

Posté par IPR, dans Alcool
Après le confinement et ses différentes restrictions, vient désormais le temps des sorties, des pique-niques et des retrouvailles. Les bars, les cafés et les restaurants sont ouverts depuis le 2 juin. Pour beaucoup, ça sonne comme l'appel de la fête. L'association Avec Modération Réunion tient à rappeler, lors d'une campagne de sensibilisation spécifique sur toute l'île, qu'une consommation d'alcool raisonnable est à maintenir : " Deux verres par jour et pas tous les jours " ! Nous publions le communiqué de l'association ci-dessous.
Illustration : On ne peut désormais plus acheter d'alcool à emporter à partir de 17h
LIKES
TWEETS

L'arrêté est aussi valable dans les supermarchés

On ne peut désormais plus acheter d'alcool à emporter à partir de 17h

Posté par IPR, dans Alcool
Malgré les mesures de confinements applicables à La Réunion depuis le 16 mars, des regroupements de personnes consommant de l'alcool ont été constatés sur plusieurs lieux du département. L'alcool est un facteur causal des violences, tant sur la voie publique qu'au sein des familles. Dans cette période de confinement qui expose plus encore les femmes et les enfants victimes de violences, Jacques Billant, préfet de La Réunion interdit la vente à emporter de boissons alcooliques de 17h à 6h sur l'ensemble du territoire. Une mesure valable également dans les supermarchés et les grandes surfaces. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : L'agence nationale de santé tacle les producteurs de rhums réunionnais
LIKES
TWEETS

"Fiscalité avantageuse" et "publicité hors la loi"

L'agence nationale de santé tacle les producteurs de rhums réunionnais

Posté par IPR, dans Alcool
Dans un rapport sur la consommation d'alcool des Français publié le 14 janvier dernier, Santé publique, une émanation du ministère de la Santé étrille les producteurs de spiritueux domiens. La Réunion est la région de France où la surmortalité masculine et les passages aux urgences liés à l'alcool sont les plus élevés. Les Réunionnais ne boivent pas plus que les autres par contre, ils consomment un alcool plus fort. Un constat effarant dans un contexte qui intrigue, les producteurs locaux de rhum bénéficient d'une fiscalité réduite et la réglementation sur l'affichage de publicités d'alcool est loin d'être respectée. L'Organisme mondiale de la Santé (OMS) préconise un alignement sur la fiscalité nationale et un contrôle drastique de la publicité. Les alcooliers doutent de l'efficacité de la mesure tandis que les parlementaires ont du mal à se faire entendre à l'Assemblée nationale.
Illustration : Ça y est, on ne peut plus acheter d'alcool à emporter le soir
LIKES
TWEETS

Nouveau plan d'action de la préfecture contre l'alcoolisme

Ça y est, on ne peut plus acheter d'alcool à emporter le soir

Posté par IPR, dans Alcool
L'arrêté préfectoral est entré en vigueur le 1er janvier 2020 : depuis ce mercredi, il n'est plus possible de vendre de l'alcool à emporter à partir de 21h. Les grands surfaces ne sont donc pas concernées, horaires de fermeture oblige, ce sont davantage les "petits vendeurs", dans les snacks en bord de mer par exemple qui sont visés. La préfecture se veut intransigeante : la consommation de boissons alcoolisées doit être encadrée. Et pour cause, l'île de La Réunion est deux fois plus touchée par les décès liés à l'alcool qu'au niveau national. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : La vente d'alcool à emporter interdite à partir du 1er janvier
LIKES
TWEETS

Lutte contre l'alcoolisme

La vente d'alcool à emporter interdite à partir du 1er janvier

Posté par IPR, dans Alcool
La préfecture présente un nouveau cadre réglementaire en ce qui concerne la vente d'alcool ce mercredi 18 décembre 2019. Ce plan se traduit par la refonte de l'arrêté départemental relatif à la police des débits de boissons. Trois mesures-phrases sont à souligner : l'interdiction de la vente d'alcool à emporter entre 21h et 6h du matin, la mise en place d'une charte de prévention pour les débitants de boissons, et l'interdiction de boire à moins de 100 mètres de certains établissements.
Illustration : Koz azot : alcool au volant, faut-il une tolérance zéro ?
LIKES
TWEETS

Sondage Imaz Press

Koz azot : alcool au volant, faut-il une tolérance zéro ?

Posté par IPR, dans Alcool
Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Didier Guillaume a plaidé pour la tolérance zero concernant l'alcool au volant ce dimanche 17 novembre 2019, interrogé dans le cadre du Grand Jury RTL - Le Figaro - TF1/LCI. Niet, ont répondu les services du Premier ministre ce lundi 18 novembre, indiquant que cette proposition "n'a pas été retenue et elle n'est pas envisagée par le gouvernement". Un des arguments invoqués, les effets positifs sur l'accidentalité seraient très limités, les accidents mortels liés au taux contraventionnel ne représentant "que" 12% de cas. 12% de trop ? Pas pour le gouvernement. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Vinocité : grand cru pour l'édition de 2019
LIKES
TWEETS

3.900 visiteurs réunis

Vinocité : grand cru pour l'édition de 2019

Posté par IPR, dans Alcool
La seconde édition du salon Vinocité s'est tenue à La Nordev du 9 au 11 novembre. En réunissant 3.900 visiteurs autour du monde vinicole, le Salon Vinocité a atteint ses objectifs. Le parrain de cette seconde édition était David Biraud, meilleur sommelier de France, et président du jury. Plusieurs prix ont été remis : le titre du meilleur oenologue amateur de La Réunion, l'équivalent en professionnel, et trois médailles Vinocité récompensant les vins à petit prix.
Illustration : Publicité pour le rhum : les affiches (et le drapeau) de la discorde
LIKES
TWEETS

Polémique

Publicité pour le rhum : les affiches (et le drapeau) de la discorde

Posté par IPR, dans Alcool
La campagne de communication de la société Rhums Réunion pour l'édition limitée de sa nouvelle bouteille de rhum charrette ne fait pas l'unanimité. Au coeur du débat, l'utilisation du drapeau de La Réunion sur les étiquettes de l'alcool phare de la marque, un rhum blanc traditionnel à 49 degrés. L'addictologue David Mété dénonce "une usurpation des symboles de notre patrimoine à des fins bassement mercantiles". L'alcoolier se défend en expliquant utiliser ce symbole du patrimoine au même titre que d'autres et en rappelant que le rhum Charrette est un fleuron du patrimoine réunionnais. Entre maintien de l'économie locale et problème de santé publique, cette campagne de publicité provoque une nouvelle fois le débat autour du fléau de l'alcool à La Réunion...
Illustration : Alcool: courage, augmentons massivement les prix
LIKES
TWEETS

Un fléau à La Réunion

Alcool: courage, augmentons massivement les prix

Posté par IPR, dans Alcool
La Loi alimentation est entrée en vigueur le 1er février dernier. Une loi visant à protéger la production locale. Une réglementation plus contraignante pour la grande distribution: fin des promotions choc, obligation de revendre les produits de grande consommation 10% plus cher que le prix d'achat initial... Mais business is business, les grands distributeurs ont trouvé la parade pour ne pas y perdre: augmenter le prix des alcools, + 3,2% en moyenne dans les rayons indiquait une récente étude. Le volet le plus contraignant de cette loi alimentation n'est pas appliqué dans les territoires ultramarins. Pourtant, ce ne serait pas du luxe, La Réunion est l'un des départements où l'alcool tue le plus. Si les boissons alcoolisés importées restent plus chères que sur le territoire hexagonal, l'alcool produit localement est toujours aussi bon marché, sans doute trop au vu de la situation, à La Réunion, un décès sur 6 est lié à l'alcool.
Illustration : La mairie de La Possession raccourcit les heures d'interdiction de vente d'alcool
LIKES
TWEETS

Troubles à l'ordre public, pollution, dégradation de biens publics

La mairie de La Possession raccourcit les heures d'interdiction de vente d'alcool

Posté par IPR, dans Alcool
L'arrêté municipal communiqué le 21 janvier dernier interdisait la vente et la consommation d'alcool sur la voie publique de 18h à 8h. Ce mercredi 13 février, petit ajustement de la mairie de La Possession, la vente et la consommation d'alcool sur la voie publique sont désormais interdites de 20h à 8h et ce, jusqu'au 15 juillet prochain. La municipalité rappelle les raisons qui ont motivé la mise en place de cette mesure : "atteintes à l'ordre et à la tranquillité publics". Ces derniers mois, la commune avait noté une recrudescence d'événements liés à des boissons alcoolisés dans la ville.
Illustration : La gueule de bois, ça vient d'où ?
LIKES
TWEETS

Le verre de trop...

La gueule de bois, ça vient d'où ?

Posté par IPR, dans Alcool
Il nous est tous déjà arrivé d'abuser un peu sur la bibine. Si Noël est traditionnellement une fête familiale, la soirée du Nouvel an est plutôt une fiesta entre amis. Et il arrive, qu'elle soit arrosée... trop arrosée. Le lendemain, le réveil est douloureux, les souvenirs de la veille reviennent par flash et en général, ce n'est pas jojo. On a l'estomac en vrac, des poches sous les yeux, une haleine de fennec, un mal de tête à crever, la nausée, tout est flou, ça tangue et parfois, la cuite est tellement intense que les quelques heures de sommeil qui ont suivi n'ont pas suffi à décuver. Bref, la gueule de bois, ça vient d'où ? Eléments de réponse sur ces épisodes de nos vies qu'on aimerait parfois oublier...
Illustration : En moyenne, un Réunionnais consomme 11,1 litres d'alcool pur par an
LIKES
TWEETS

Un chiffre inférieur à la métropole

En moyenne, un Réunionnais consomme 11,1 litres d'alcool pur par an

Posté par IPR, dans Alcool
Les périodes de fêtes riment souvent avec alcool à tue-tête. À La Réunion, chaque habitant (de plus de 15 ans) consomme en moyenne 11,1 litres d'alcool pur par an selon les dernières estimations de l'observatoire régional de santé (ORS) datées de 2014. Alors, que représente concrètement ce chiffre ? Le chef du service addictologie du CHU Nord David Mété nous livre des réponses.
Illustration : Les addictologues en guerre contre le rhum Maloya
LIKES
TWEETS

Santé

Les addictologues en guerre contre le rhum Maloya

Posté par IPR, dans Alcool
David Meté préside la Fédération régionale d'addictologie de La Réunion (FRAR). Lui et sa structure s'insurgent contre la vente du rhum de la marque "Maloya" par une entreprise locale. Un alcool réservé au marché réunionnais "vendu à très bas prix et de mauvaise qualité", lance le médecin. L'utilisation du nom de la danse traditionnelle réunionnaise ne passe pas non plus à ses yeux. Explications. (Photo d'illustration)
Illustration : La Dodo et la Heineken oublient l'alcool mais pas les bulles
LIKES
TWEETS

Brasseries de Bourbon

La Dodo et la Heineken oublient l'alcool mais pas les bulles

Posté par IPR, dans Alcool
De la nouveauté dans les bibines. Les Brasseries de Bourbon lancent une nouvelle gamme de bière sous les marques Bourbon (Dodo) et Heineken. Ces bières auront la particularité de ne contenir aucun degré d'alcool. Elles sont les premières du genre à être produites par la brasserie réunionnaise. Nous publions ci-après le communiqué décrivant l'arrivée de ce nouveau produit.
Illustration : L'alcool, ce fléau
LIKES
TWEETS

Il est présent dans la moitié des accidents mortels de la circulation

L'alcool, ce fléau

Posté par IPR, dans Alcool
L'alcoolisme est un fléau dont La Réunion n'est pas épargnée. En cette fin de vacances scolaires, l'association Avec Modération fait un bilan de ses actions de sensibilisation. De même, la commune de la Possession, à travers son centre d'action sociale, appelle à la réflexion autour d'un plan de lutte contre l'alcoolisme. Présent dans bon nombre de situations violentes ou dans les accidents de la route, l'alcool fait l'objet d'une répression forte et de nombre d'actions de prévention, qui commencent à faire leurs preuves.