Carrières

Illustration : "De grands projets naissent de la pierre"... à condition d'avoir les roches massives
LIKES
TWEETS

Dernière campagne de pub de la SCPR sur la NRL (actualisé)

"De grands projets naissent de la pierre"... à condition d'avoir les roches massives

Posté par IPR, dans Carrières
Au service marketing de la SCPR (société de concassage et de préfabrication de La Réunion), ils ont de l'audace et un certain sens de l'autodérision... Si ce n'est pas le cas, on peut alors en conclure qu'il s'agit là d'une belle boulette ! Sur les panneaux en quatre par trois de la dernière campagne de pub de l'entreprise, on peut lire ce slogan "de grands projets naissent de la pierre" avec en image de fond, le chantier de la Nouvelle route du littoral (NRL). Quel ne fut pas notre étonnement ! Quand on sait que le chantier de la NRL est à l'arrêt justement à cause d'une histoire de pierres - plus précisément de roches massives - et qu'en plus, la SCPR est l'entreprise aux commandes de l'exploitation de la carrière de Bois blanc, il y a de quoi rire ! (photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : C'est officiel, l'État veut à tout prix ouvrir Bois-Blanc...
LIKES
TWEETS

Le schéma des carrières bientôt mis à jour (actualisé)

C'est officiel, l'État veut à tout prix ouvrir Bois-Blanc...

Posté par IPR, dans Carrières
Décidément, l'Etat n'en démord pas et souhaite vraiment ouvrir à tout prix la carrière de Bois-Blanc. Cette ouverture, c'est justement ce qui fait l'objet d'une réunion prévue le 1er juillet 2019. La DEAL (direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement ) a convoqué une commission pour demander une "mise à jour" du schéma départemental des carrières de 2010. Officiellement il s'agit d'une procédure classique puisque le schéma a été annulé par la cour d'appel de Bordeaux. Les opposants à la carrière de Bois Blanc y voient plutôt une tentative de "passage en force de l'Etat". Cela alors que le lundi 29 avril 2019, le tribunal administratif a suspendu les arrêtés préfectoraux autorisant l'exploitation de la carrière de Bois Blanc et le défrichement du site. La juridiction administrative doit maintenant se prononcer sur le fond du dossier, à savoir une interdiction ou non d'ouverture de la carrière. Sans attendre l'Etat s'est pourvu en cassation contre la suspension décidée par le TA... Pour rappel, la carrière de Bois Blanc est censée alimenter en roches massives la partie digue de la nouvelle route du Littoral le Tribunal administratif a annulé doit encore se prononcer sur le fond de l'affaire (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Carrière de Bellevue : avis défavorable des commissaires enquêteurs
LIKES
TWEETS

Nouveau coup dur pour la NRL (actualisé)

Carrière de Bellevue : avis défavorable des commissaires enquêteurs

Posté par IPR, dans Carrières
Après trente-deux jours de consultation publique, les trois commissaires enquêteurs désignés par le tribunal administratif ont rendu leur avis sur l'ouverture de la carrière de Bellevue à Saint-Paul. Avis défavorable. Nouveau coup dur pour la Région, quelques semaines après que le tribunal administratif ait suspendu les autorisations préfectorales d'exploitation et de défrichement de la carrière de Bois blanc. Les associations en faveur d'une Nouvelle route du littoral en tout-viaduc jubilent. Du côté de la société GTOI, maître d'oeuvre du projet et de la Région maître d'ouvrage, qui militent depuis le début pour une digue entre la Grande Chaloupe et La Possession, c'est plutôt la soupe à la grimace. Il ne reste que 2,7 kilomètres de route à construire et pourtant, on n'en voit pas le bout...
Illustration : Bois Blanc : l'État veut la carrière, le ministère de l'Environnement forcé de suivre
LIKES
TWEETS

Malgré l'avis défavorable de l'Autorité environnementale

Bois Blanc : l'État veut la carrière, le ministère de l'Environnement forcé de suivre

Posté par IPR, dans Carrières
Après la décision du tribunal administratif de suspendre les autorisations d'exploitation de la carrière de Bois blanc, les associations ont (presque) crié victoire. Eh oui car rien n'est encore gagné. L'État annonce faire appel de cette décision, avec le soutien de la Région. Pourtant au sein de l'État on trouve... les ministères, dont celui de la Transition écologique... et au sein du ministère de la Transition écologique, qui trouve-t-on ? L'Autorité environnementale. Oui, celle-là même qui publiait un avis clairement défavorable vis-à-vis du projet d'exploitation de la carrière. Un sacré paradoxe. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Bois Blanc : l'État veut absolument ouvrir la carrière
LIKES
TWEETS

Le tribunal administratif suspend les arrêtés d'exploitation, le préfet fait appel, la Région devrait suivre

Bois Blanc : l'État veut absolument ouvrir la carrière

Posté par IPR, dans Carrières
Le 29 avril dernier, les arrêtés préfectoraux d'exploitation de la carrière de Bois blanc et de défrichement du site sont suspendus par le tribunal administratif. Toutefois, la SREPEN, une association de protection de l'environnement et la mairie de Saint-Leu à l'origine du recours, ne crient pas pour autant victoire car l'État peut encore faire appel et se pouvoir devant le Conseil d'État. C'est chose faite, l'État avait quinze jours pour prendre une décision, ce mardi 14 mai, à quelques heures de la limite fatidique, la décision est tombée : l'État se pourvoit devant le Conseil d'État.
Illustration : Carrière de Bois-Blanc : l'affaire portée devant le tribunal administratif
LIKES
TWEETS

Plusieurs associations sont sur le coup

Carrière de Bois-Blanc : l'affaire portée devant le tribunal administratif

Posté par IPR, dans Carrières
L'exploitation de la carrière de Bois-Blanc à nouveau sur le devant de la scène. La Srepen (Société réunionnaise pour l'étude et la protection de l'environnement - Réunion Nature Environnement) a déposé un recours en référé-suspension fin mars, contre l'arrêté préfectoral autorisant le défrichement de la carrière de Bois Blanc. Les travaux sont censés commencer à partir de l'hiver austral, soit mi-avril.
Illustration : Carrières : les collectifs, associations et politiques font front commun
LIKES
TWEETS

Après l'avis du Conseil national de la protection de la nature

Carrières : les collectifs, associations et politiques font front commun

Posté par IPR, dans Carrières
Le 21 décembre dernier, le Conseil national de la protection de la nature a émis un avis défavorable sur le projet de la nouvelle route du Lirroral. Un avis, certes consultatif mais il peut être déterminant. L'institution rattachée au Ministère de la transition écologique, pointe du doigt l'impact environnemental du projet, notamment la digue qui pourrait avoir des conséquences désastreuses sur le bois de paille en queue. Le CNPN demande aussi des comptes sur les carrières et l'exploitation des roches massives. Le CNPN recommande à l'État de demander une nouvelle expertise à la Région. Ce dernier point est à l'origine de la réunion de ce samedi 19 janvier matin. Associations, collectifs citoyens, politiques tournés vers l'environnement et contre les projets de carrières se sont retrouvés à Saint-Paul. L'objectif de la rencontre : faire front commun en créant un collectif de signataires " influents " à but unique.
Illustration : Carrière de Bois blanc : 340 tonnes de nitrate d'ammonium pourront être stockées sur place
LIKES
TWEETS

Explosif (actualisé)

Carrière de Bois blanc : 340 tonnes de nitrate d'ammonium pourront être stockées sur place

Posté par IPR, dans Carrières
Le 28 décembre 2018, le préfet a donné son feu vert pour l'exploitation de roches massives dans la carrière de Bois blanc destinées uniquement au chantier de la Nouvelle route du littoral . Au delà du débat que l'ouverture de cette carrière suscite, il est une autre question, celle de la sécurité. Dans l'arrêté préfectoral, une substance très dangereuse est mentionnée : le nitrate d'ammonium. La substance serait impliquée dans plusieurs accidents industriels notamment la catastrophe d'AZF à Toulouse en 2001. Jusqu'à 340 tonnes de nitrate d'ammonium pourront être stockés sur le chantier de la carrière, alors forcément, cela suscite des interrogations.
Illustration : Bois Blanc : des procédures seraient déjà enclenchées pour l'ouverture de la carrière
LIKES
TWEETS

Alea jacta est (*) (actualisé)

Bois Blanc : des procédures seraient déjà enclenchées pour l'ouverture de la carrière

Posté par IPR, dans Carrières
Ce vendredi 9 novembre, la Commission départementale de la Nature, des Sites et des Paysages (CDNPS) a émis un avis favorable à l'ouverture et à l'exploitation de roches massives sur le site de Bois Blanc. Un avis, consultatif, le dernier. Maintenant, tout repose sur les épaules du Préfet, son avis sera définitif. Pourtant, la Région commencerait déjà à préparer l'ouverture de la carrière de Bois Blanc. Une décision qui va à l'encontre de l'avis d'une majorité de l'opinion publique. Il y a deux mois, plus de 5.000 personnes se sont mobilisées en formant une chaîne humaine sur plusieurs kilomètres contre le projet de carrière à Bois Blanc.
Illustration : Bois Blanc : nouvel avis favorable à l'ouverture de la carrière
LIKES
TWEETS

Contre l'avis de milliers de personnes

Bois Blanc : nouvel avis favorable à l'ouverture de la carrière

Posté par IPR, dans Carrières
La commission départementale de la nature des sites et des paysages (CDNPS) a donné ce vendredi 9 novembre matin un avis favorable à l'ouverture et à l'exploitation de la carrière de roches massives de Bois Blanc par la société SCPR. Une décision qui fait suite à l'avis favorable sans aucune réserve émis en septembre dernier par la commission d'enquête. Suite à cela, une très forte mobilisation avait eu lieu à l'initiative de l'association Touch pa nout Roche, plus de 5.000 personnes avaient participé à la troisième chaîne humaine organisée pour dire "non à la Carrière." Avant cela, deux autres enquêtes publiques, lancées autour du projet d'exploitation de la carrière de Bois Blanc en 2015 et fin 2016, s'étaient conclues par un avis négatif.
Illustration : Abandonnez le projet de carrière de Bois Blanc
LIKES
TWEETS

Tribune libre de Michel Dennemont

Abandonnez le projet de carrière de Bois Blanc

Posté par IPR, dans Carrières
Monsieur le Premier ministre, j'ai l'honneur de vous solliciter concernant un projet réunionnais qui m'inquiète au plus haut point : celui de la carrière de Bois Blanc. La Région Réunion s'est engagée dans la construction de la nouvelle route du littoral, dont nous soutenons la finalité. Mais les travaux se sont rapidement heurtés à un problème d'approvisionnement de matériaux.
Illustration : Carrières - "Les collectifs ne laisseront rien passer en 2018"
LIKES
TWEETS

Tribune libre des collectifs opposés aux projets destructeurs de carrières de roches massives

Carrières - "Les collectifs ne laisseront rien passer en 2018"

Posté par IPR, dans Carrières
Les collectifs Touch Pa Nout Roche , Detruit pa Nout Bellevue et l'association Nout Ker de Vie Latanier indiquent dans un communiqué conjoint ce jeudi 8 février, "qu'en cette nouvelle année 2018, le combat contre les projets monstrueux de carrières de roches massives est toujours d'actualité". Nous publions ci-après l'intégralité du communiqué :
Illustration : "Vanessa Miranville engagée en faveur de l'environnement, une mauvaise blague ?"
LIKES
TWEETS

Tribune libre de Lataniers Nout Ker D'Vie

"Vanessa Miranville engagée en faveur de l'environnement, une mauvaise blague ?"

Posté par IPR, dans Carrières
Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, nommait la maire de la Possession Vanessa Miranville au Comité national de la biodiversité. Une annonce dénoncée par le collectif Lataniers Nout Ker D'Vie dans le communiqué suivant que nous publions en intégralité. Ses membres ne digèrent toujours pas la décision d'exploiter la carrière des Lataniers.
Illustration : "La santé des enfants vaut plus que des millions"
LIKES
TWEETS

[VIDÉO] L'association Lataniers nout ker d'vie s'oppose à la carrière

"La santé des enfants vaut plus que des millions"

Posté par IPR, dans Carrières
Une seule affaire figure au conseil municipal exceptionnel de La Possession ce jeudi 14 septembre 2017. Les élus se prononceront sur l'approbation du lancement de la procédure de concession de travaux pour l'exploitation du site des Lataniers et sa remise en valeur. Autrement dit, il s'agit de donner le feu vert ou non à l'ouverture de la carrière dans la ville. Les membres de Lataniers nout ker d'vie (NKV) y assisteront afin de signifier leur désaccord. (Photo d'archives)