chantier

Illustration : Première centrale photovoltaïque à l'Aéroport Roland Garros
LIKES
TWEETS

Pour éviter 600 tonnes de rejets de CO2

Première centrale photovoltaïque à l'Aéroport Roland Garros

Posté par IPR, dans chantier
Les travaux de construction de la première centrale photovoltaïque ont démarré le 21 octobre dernier à l'aéroport Roland Garros. L'installation sera posée sur la toiture du hall public de l'aérogare passagers, au total elle occupera une surface totale de 2.800 m2 pour 1.600 modules photovoltaïques, fixés sur une structure métallique. Objectif : offrir un meilleur confort thermique du hall public. La centrale devrait être livrée mi-février 2020. Nous publions ci-dessous le communiqué de l'aéroport Roland-Garros.
Illustration : Chantier de la NRL : "nous n'avons collectivement pas su être au rendez-vous" déclare Macron
LIKES
TWEETS

Le président vise entre autres les acteurs locaux

Chantier de la NRL : "nous n'avons collectivement pas su être au rendez-vous" déclare Macron

Posté par IPR, dans chantier
L'intersyndicale des transporteurs a demandé une rencontre auprès du ministère des Transports, mais faute de réponse, aucune réunion n'est prévue pour l'instant. En outre, le secrétaire d'État auprès de la Ministre de la transition écologique et solidaire chargé des Transports Jean-Baptiste Djebbari, a prévu de rencontrer la Région, le groupement et la préfecture sur le sujet de la NRL. Les retards du chantier seront-ils évoqués ? En effet, quand il était à Mayotte ce mardi 22 octobre 2019 Emmanuel Macron a évoqué en quelques mots "l'échaudage" lié à la Nouvelle Route du Littoral, en déclarant : "nous n'avons collectivement pas su être au rendez-vous, et parfois aussi la production locale, et les acteurs locaux." (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Chantier de la NRL : l'association ATR-Fnaut demande une table ronde avec les usagers de la route
LIKES
TWEETS

Contre le projet d'andains

Chantier de la NRL : l'association ATR-Fnaut demande une table ronde avec les usagers de la route

Posté par IPR, dans chantier
A la veille de l'arrivée du président de La République sur le sol de La Réunion, l'association Alternative-Transports-Réunion (ATR-Fnaut) ré-affirme son opposition au projet de digue entre la Grande Chaloupe et la Possession sur le chantier de la Nouvelle Route du Littoral. Pour ATR-Fnaut, cette solution profite au groupement mais pas aux usagers de la route. Selon l'association il faudrait d'ailleurs envisager une table ronde plus large, qui regroupe les acteurs du chantier mais également des représentants d'usagers. (Photo d'illustration andains rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Fin de la table ronde, la digue sera construite avec des roches locales
LIKES
TWEETS

Chantier de la NRL

Fin de la table ronde, la digue sera construite avec des roches locales

Posté par IPR, dans chantier
Transporteurs, présidents des Conseils départemental et régional, groupement et préfet sont réunis ce vendredi 18 octobre 2019 pour une table ronde afin de discuter de l'avenir du chantier de la Nouvelle Route du Littoral. Cette réunion commune était une condition pour que les transporteurs cessent leurs blocages. Ce mercredi 16 octobre ils ont manifesté leur colère devant le siège du groupement SBTPT-Vinci-GTOI au Port : environ 80 camions ont bloqué les entrées, en attente d'une date claire et fixée pour se réunir avec tous les acteurs concernés par le chantier. Le sujet qui fâche : la recherche de roches massives. Commencée à 14h45, la table ronde s'éternise, et les points de désaccord semblent nombreux.
Illustration : NRL et andains : pour le concret, ce sera (peut-être) pour la prochaine fois
LIKES
TWEETS

Didier Robert a reçu les transporteurs

NRL et andains : pour le concret, ce sera (peut-être) pour la prochaine fois

Posté par IPR, dans chantier
L'annonce d'une suspension du chantier de la Nouvelle route du littoral de mars 2020 à début 2023 faute d'approvisionnement en roches massives leur avait mis un coup au moral. La médiatisation d'un projet d'importation de roches en provenance de Maurice les avait fait sortir de leurs gonds. Après plus d'un an d'un chantier au ralenti, les transporteurs sont montés au créneau. Ils ont fait planer la menace du blocage. Leurs attentes : des engagements forts de la part des collectivités territoriales et de l'État sur la poursuite du chantier notamment à travers une solution alternative : tirer les andains dans les terrains agricoles. Après plusieurs rencontres avec les acteurs du chantier, bonne nouvelle : il n'y aura sans doute pas de mobilisation. Les transporteurs sont rassurés pourtant ils n'ont rien obtenu de concret.
Illustration : Didier Robert annonce une décision dans les prochains jours sur la fin du chantier de la NRL
LIKES
TWEETS

[LIVE-PHOTOS/VIDEOS] Pas de mobilisation des transporteurs pour le moment

Didier Robert annonce une décision dans les prochains jours sur la fin du chantier de la NRL

Posté par IPR, dans chantier
Ce lundi 14 octobre 2019, les transporteurs rencontraient Didier Robert à la Région. Depuis une quinzaine de jours, ils font planer la menace d'une mobilisation d'ampleur. À l'origine de leur colère, la fin annoncée du chantier de la Nouvelle route du littoral en mars 2020 faute d'approvisionnement en roches massives. Les transporteurs demandent aux collectivités territoriales (Département et Région) et aux services de l'État (préfecture) de prendre leurs responsabilités et de mettre la main à la poche pour financer une alternative, qui selon eux, pourrait permettre la continuité du chantier pour encore deux voire trois ans. Cette solution : tirer les andains dans les champs des agriculteurs réunionnais. Si Didier Robert a affirmé être "prêt à tout pour terminer ce chantier", aucune garantie n'a été prononcée lors des discussions. Le président de Région n'exclut cependant pas la possibilité d'une rallonge financière pour exploiter les andains. (Photos www.ipreunion.com)
Illustration : Saint-Paul : le nouveau groupe d'habitations "Grand Pourpier" a ouvert ses portes
LIKES
TWEETS

38 logements dont 14 réservés aux seniors

Saint-Paul : le nouveau groupe d'habitations "Grand Pourpier" a ouvert ses portes

Posté par IPR, dans chantier
Ce vendredi 11 octobre a eu lieu l'inauguration du groupe d'habitations "Grand Pourpier" à Saint-Paul en présence de Gilles Tardy, directeur général de La SHLMR et Joseph Sinimalé, maire de Saint-Paul. Cette nouvelle résidence collective, compte 38 logements, dont 14 réservés aux séniors, et des commerces.
Illustration : Selon les transporteurs, "des andains il y en a partout, il faut juste les acheter"
LIKES
TWEETS

NRL - Une rallonge financière va être demandée (actualisé)

Selon les transporteurs, "des andains il y en a partout, il faut juste les acheter"

Posté par IPR, dans chantier
Ce mercredi 9 octobre marquait un nouveau chapitre dans l'affaire du chantier de la Nouvelle Route du Littoral. Les transporteurs, prêts à en découdre, ont rencontré le préfet puis le vice-président de la Région en charge de la NRL, Dominique Fournel. Les syndicats s'inquiètent toujours d'un possible arrêt du chantier, faute de roches massives. Farouchement opposés au projet d'importation de roches mauriciennes, ils demandent à la Région de reconsidérer l'extraction d'andains dans les terrains agricoles de l'île. Une étude de la Safer est d'ailleurs en cours pour déterminer combien de roches sont disponibles actuellement. Environ 2,6 millions de tonnes seraient déjà exploitables. Encore faut-il avoir les fonds pour aller les chercher. Selon une source proche du chantier, Imaz Press Réunion apprend qu'une enveloppe supplémentaire devra être apportée par la Région, quel que soit le scénario retenu, pour terminer cette route. Retour sur une saga qui n'en finit pas. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : "Il y a déjà 2,6 millions de tonnes de roches exploitables dans les champs" affirment les transporteurs
LIKES
TWEETS

[LIVE] Premiers éléments d'une étude de la Safer et de la Région

"Il y a déjà 2,6 millions de tonnes de roches exploitables dans les champs" affirment les transporteurs

Posté par IPR, dans chantier
Ce mercredi 9 octobre 2019, les transporteurs sont à la préfecture pour une rencontre avec le préfet Jacques Billant. Les syndicats (FNTR, FTOI, OTI) déjà reçus par Cyrille Melchior au Département le 7 octobre dernier, sont de nouveau rassemblés. A l'issue de cette réunion, ils ont rencontré Dominique Fournel, vice-président de la Région en charge du chantier de la NRL. Durant cet entretien, ils ont eu accès aux premiers éléments d'une étude de la Safer et de la Région concernant les roches disponibles à La Réunion. Selon les transporteurs, 2,6 millions de roches sont exploitables. Prochaine étape : une rencontre le lundi 14 octobre avec Didier Robert, durant laquelle l'utilisation de ces roches sera sans doute abordée. (Photos rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Début de la concertation sur le projet d'aménagement de Gillot
LIKES
TWEETS

Sainte-Marie

Début de la concertation sur le projet d'aménagement de Gillot

Posté par IPR, dans chantier
Le Groupe Opale Alsei porte un projet d'aménagement sur le secteur de Gillot à Sainte-Marie. Nommé " Espace économique Roger Payet ", il proposera sur plus de 50 hectares une nouvelle offre de services, de bureaux, de commerces, d'activités et de logements, à côté de l'aéroport Roland Garros. Organisée du 7 octobre au 7 novembre 2019, la concertation permettra de présenter le projet en détail aux habitants et de recueillir leurs contributions. Premier rendez-vous de la concertation le lundi 7 octobre, avec une réunion publique d'information. (Photo d'illustration Gillot rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Colère des transporteurs : trop tard le fiasco est déjà là
LIKES
TWEETS

Nouvelle route du littoral

Colère des transporteurs : trop tard le fiasco est déjà là

Posté par IPR, dans chantier
Ce vendredi 4 octobre, les transporteurs tapent du poing sur la table. Ils sont furieux, hors d'eux, fâchés ! Rassemblés au sein d'une plateforme syndicale, ils martèlent leur message "fini le dialogue, place aux actions !"... Enfin non, les transporteurs tentent une dernière fois le dialogue et après ils voient... Le chantier de la NRL est au ralenti depuis un an et demi mais ce qui a mis le feu aux poudres, c'est le projet d'importation de roches mauriciennes d'un transporteur qui a choisi de faire cavalier seul. À cela s'ajoute l'annonce du groupement d'arrêter le chantier en mars 2020 faute de roches massives. Il n'en fallait pas plus pour que les transporteurs reprennent du service.
Illustration : Cachez donc ces roches mauriciennes qu'on ne saurait voir
LIKES
TWEETS

Polémique et crispations

Cachez donc ces roches mauriciennes qu'on ne saurait voir

Posté par IPR, dans chantier
Le chantier de la nouvelle route du littoral n'avance plus. La Région et le groupement d'intérêt économique font face à un problème de taille : l'approvisionnement du chantier en roches massives. Aujourd'hui il en manque deux millions de tonnes. Pour l'ouverture et l'exploitation des carrières, actuellement, c'est le statu quo. Alors d'autres solutions commencent à émerger : tirer des andains dans les champs agricoles, ouvrir une carrière à Sans Souci... Dernièrement, l'une de ces propositions a fait couler beaucoup d'encre : l'importation de roches en provenance de Maurice. Le projet n'a pas fait l'unanimité, loin de là...
Illustration : L'étrange silence de la Région autour de sept piles de la NRL
LIKES
TWEETS

Défaillantes mais pas dangereuses

L'étrange silence de la Région autour de sept piles de la NRL

Posté par IPR, dans chantier
C'est une information qu'a obtenu Imaz Press Réunion : sept piles de la Nouvelle route du Littoral (NRL) sur les 48 mises en place ont nécessité des réparations. Trois d'entre elles ont déjà été réparées, il en reste donc 4 dont une qui poserait sérieusement problème. Mais impossible d'en savoir plus sur les raisons de ces travaux. La Région s'enferme dans son mutisme, nous renvoie vers le groupement SBTPC/GTOI/VCT qui gère le chantier. Du côté du groupement, on nous renvoie vers la Région. Quant aux quelques interlocuteurs que nous avons essayé de contacter, ou bien on nous dit ne pas être au courant, ou bien on nous raccroche carrément au nez... Cette histoire de travaux, censée être pourtant bénigne, prend une tournure presque inquiétante tant le sujet semble tabou. Récit d'un parcours du combattant quand il s'agit d'obtenir des informations sur la très précieuse NRL. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Adieu la plage éphémère du port de Saint-Leu
LIKES
TWEETS

Travaux de désensablement (actualisé)

Adieu la plage éphémère du port de Saint-Leu

Posté par IPR, dans chantier
Le Territoire de la Côte Ouest (TCO), gestionnaire du port de Saint-Leu, lance un chantier d'envergure qui durera jusqu'au 6 septembre 2019. Avec le passage du cyclone Berguitta en janvier 2018, les chenaux des ravines Grand-Etang et Petit-Etang, ensablés, ont été drainés par l'écoulement des ravines. Résultat : une "fausse plage" s'est formée à l'embouchure, complétée par l'action des vagues et des courants. Mais elle entrave fortement les opérations de dragage du port. Le chantier permet donc d'enlever le sable à cet endroit pour rétablir des conditions de navigation convenables et déboucher la ravine pour lutter contre les inondations. Le sable sera ensuite réutilisé pour combler la plage en érosion au nord de la Ravine Fontaine et en haut de la plage du Four à Chaux.
Illustration : Début de l'enquête publique sur le nouveau pont de la Rivière Saint-Denis
LIKES
TWEETS

Projet de construction

Début de l'enquête publique sur le nouveau pont de la Rivière Saint-Denis

Posté par IPR, dans chantier
Le nouveau pont de la rivière Saint-Denis est soumis à une enquête publique qui débute ce lundi 29 juillet 2019. Celle-ci durera un mois. Il s'agira d'étudier l'impact environnemental d'un tel chantier. N'importe quel citoyen pourra consulter l'enquête et donner son avis sur le registre dédié en mairie de Saint-Denis ou bien sur internet. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)