consommation

Illustration : Visite présidentielle : les 50 citoyens de l'Observatoire des prix demandent à être reçus par Emmanuel Macron
LIKES
TWEETS

Ils veulent du concret

Visite présidentielle : les 50 citoyens de l'Observatoire des prix demandent à être reçus par Emmanuel Macron

Posté par IPR, dans consommation
Ils étaient une dizaine à se réunir au square Labourdonnais devant la préfecture ce mardi 22 octobre en début d'après-midi. "Ils" ce sont dix citoyens qui font partis de l'observatoire des prix, des marges et des revenus (Opmr). Cette délégation porte la parole des 50 Réunionnais tirés au sort au lendemain du mouvement des Gilets jaunes à La Réunion. C'était une idée d'Annick Girardin, la ministre des Outre-mer, associer les Réunionnais aux travaux de l'Opmr et ainsi, donner plus de transparence sur la formation des prix. Associer ces 50 observateurs aux ateliers sur des sujets pregnant et urgents qui concernent la majorité de Réunionnais. Mais aujourd'hui, ces 50 citoyens lancent une bouteille à la mer, à la veille de l'arrivée du président de la République dans notre département, ils demandent plus de reconnaissance, des actions concrètes de la part du chef de l'État et désapprouvent la manière dont devrait se dérouler la rencontre avec Emmanuel Macron.
Illustration : Uber Eats débarque à La Réunion, son modèle économique décrié aussi
LIKES
TWEETS

Livraison rapide de repas

Uber Eats débarque à La Réunion, son modèle économique décrié aussi

Posté par IPR, dans consommation
Uber, c'est ce géant américain de la technologie spécialisé dans le service. Au départ une application pour mettre en relation un utilisateur et un conducteur réalisant un service de transport. Une révolution et surtout, une opération couronnée de succès pour la start-up. La multinationale ne s'est pas arrêtée en si bon chemin, elle a lancé Uber Eats, une plateforme de livraison de repas à domicile. Arrivée en mars 2016 dans l'hexagone, Uber Eats a bousculé les habitudes de consommation des métropolitains. Uber Eats devrait débarquer à La Réunion d'ici la fin de l'année. Mais au delà de l'aspect pratique, le géant de la tech sera scruté à la loupe notamment sur les conditions de travail de ses livreurs. Depuis plusieurs années, Uber Eats et ses concurrents sont dans le collimateur de la justice en raison de certaines de leurs méthodes. Explications
Illustration : Ekumen, le site qui met les produits ultramarins en avant
LIKES
TWEETS

Circuit court des Outre-mer

Ekumen, le site qui met les produits ultramarins en avant

Posté par IPR, dans consommation
Les produits des Outre-mer sont-ils assez connus des Français de l'hexagone ? Pour Jean-Pascal Schaefer, la réponse est non. Ce Marseillais a donc décidé de lancer "Ekumen", un site qui cherche à valoriser et donner plus de visibilité aux produits ultramarins, notamment ceux de La Réunion. Vanille, épices, thé, et même tee-shirts... les produits sont onéreux mais issus du circuit court laissant une plus grosse marge aux producteurs.
Illustration : Éricka Bareigts présente un rapport pour inverser le déséquilibre entre grande distribution et producteurs
LIKES
TWEETS

Des travaux réalisés par une commission d'enquête

Éricka Bareigts présente un rapport pour inverser le déséquilibre entre grande distribution et producteurs

Posté par IPR, dans consommation
Ce mercredi 25 septembre, la commission d'enquête de l'Assemblée nationale publiait ses travaux sur " la situation et les pratiques de la grande distribution et de ses groupements dans leurs relations commerciales avec les fournisseurs ", c'est le nom du rapport. La finalité ? Rééquilibrer les rapports entre grands distributeurs et producteurs, favoriser les commerces de proximité, mettre fin à l'opacité sur les pratiques des patrons de grandes surfaces... L'enquête longue de six mois a abouti à 41 propositions. Parmi les députés qui ont planché sur le sujet, Éricka Bareigts. Ce jeudi 26 septembre, la femme politique faisait le point sur ce rapport.
Illustration : Le préfet propose un plan d'actions contre la vie chère à La Réunion
LIKES
TWEETS

Transparence, production locale, exemplarité...

Le préfet propose un plan d'actions contre la vie chère à La Réunion

Posté par IPR, dans consommation
Il y a quelques jours, lors de sa visite à La Réunion, Annick Girardin, la ministre des Outre-mer avait pu écouter en avant-première les propositions de l'observatoire des prix, des marges et des revenus (OPMR) pour établir un plan d'actions pour lutter contre la vie chère. Cette feuille de route, réalisée en concertation avec les 50 citoyens qui ont intégré l'observatoire il y a quelques mois, peut encore évoluer. Les 50 citoyens ont jusqu'au 10 octobre 2019 pour faire parvenir leurs observations sur ce plan. Ce mardi 24 septembre 2019, la préfecture dévoile les grandes lignes de ce plan d'actions, le communiqué dans son intégralité ci-dessous. (photo d'ilustration)
Illustration : Le rhum réunionnais a le vent en poupe
LIKES
TWEETS

Champion dans les Outre-mer

Le rhum réunionnais a le vent en poupe

Posté par IPR, dans consommation
Les rhums réunionnais sont en plein essor. Selon des chiffres communiqués par le magazine LSA, spécialiste de la consommation des ménages et de la grande distribution, le rhum français a augmenté de 3,4% cette année, mais on note des disparités dans les Outre-mer. En effet ce sont bien les rhums de La Réunion qui permettent cette croissance. La marque Charrette reste la 3ème marque française en terme de volume. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Chèques cadeaux: Emrys, la nouvelle star des réseaux sociaux
LIKES
TWEETS

Comme toujours la vigilance est de mise

Chèques cadeaux: Emrys, la nouvelle star des réseaux sociaux

Posté par IPR, dans consommation
Si vous êtes un peu branchés réseaux, vous avez sans doute vu passer ces chèques cadeaux sur Facebook. Pour la plupart estampillés "Cadhoc", nom officiel de ces chéquiers, ils permettent de payer courses, essence voire même vacances avec ces bons, plutôt qu'avec de l'argent réel. Une sorte de chèque vacances ou de ticket resto en somme... Sauf que pour y trouver un bénéfice, il faut du temps, de la fidélité, et si l'on veut aller plus vite, il faut adhérer à un programme de parrainage et passer au marketing de réseau. A La Réunion, une coopérative s'impose de plus en plus, elle s'appelle Emrys. Cliente de Cadhoc, elle se présente comme voulant "sauver le pouvoir d'achat" en permettant aux utilisateurs, via ces chèques cadeaux, de se constituer petit à petit une cagnotte personnelle. Dit comme ça, ça fait rêver, mais dans les faits c'est un peu plus complexe. Et comme pour tous ces types de "bons plans", il faut rester vigilant.
Illustration : Les prix augmentent de 0,2% en juin à La Réunion
LIKES
TWEETS

Les billets d'avion font exploser le compteur

Les prix augmentent de 0,2% en juin à La Réunion

Posté par IPR, dans consommation
Les prix à la consommation des ménages augmentent de 0,2 % en juin à La Réunion, selon un nouveau rapport de l'Insee. Les tarifs des services, particulièrement ceux des transports aériens, et ceux des produits manufacturés poursuivent leur progression. La hausse des prix de l'énergie et du tabac persiste, mais de façon ralentie par rapport au mois de mai. Les prix des produits alimentaires sont toujours en baisse. Sur un an, les prix augmentent généralement de 0,4 % à La Réunion et de 1,2 % en France, hors Mayotte. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Produits périmés, pesticides, contrefaçons... le bilan des contrôles sur les importations
LIKES
TWEETS

Qualité et sécurité

Produits périmés, pesticides, contrefaçons... le bilan des contrôles sur les importations

Posté par IPR, dans consommation
Le pôle concurrence, consommation et répression des Fraudes (pôle C) de la direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIECCTE) intervient sur tout le territoire réunionnais pour contrôler la conformité des produits importés. Au cours du 1er semestre 2019, au total, 160 prélèvements ont concerné les produits alimentaires et 50 les produits industriels. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Ces solutions qui permettent de ne pas laisser de restes dans les restaurants
LIKES
TWEETS

Gaspillage alimentaire

Ces solutions qui permettent de ne pas laisser de restes dans les restaurants

Posté par IPR, dans consommation
Quand on n'a plus faim et qu'on ne veut pas laisser son assiette en plan au restaurant, que ce soit parce qu'on a payé cher son plat, ou par souci de gaspillage, il existe des solutions. Certains Réunionnais appellent à suivre la métropole en s'appuyant sur des applications mobiles qui permettent de récupérer les invendus des restaurants ou des magasins alimentaires. En attendant que l'idée soit diffusée plus largement, d'autres solutions sont possibles comme le fait de demander un sac pour remporter ses restes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Les Réunionnais ont le moral en berne
LIKES
TWEETS

Observatoire de la consommation

Les Réunionnais ont le moral en berne

Posté par IPR, dans consommation
Pour la quatrième année consécutive, l'observatoire de la consommation rend son rapport sur la consommation des ménages à La Réunion. Le mouvement des Gilets jaunes a eu un impact sur les entreprises réunionnaises compensé par des mesures publiques notamment la Loi finances 2019. Le pouvoir d'achat est identique à celui de 2018, l'inflation moindre, toutefois, les Réunionnais n'ont pas confiance en l'avenir. Profondément marqués par le mouvement des Gilets jaunes ils ont adapté leur manière de consommer. Sur les 400 personnes interviewées, 53% disent avoir reporté certains achats importants suite à la crise sociale, 41% ont l'impression que leur pouvoir d'achat a baissé (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Nouveau bouclier qualité prix : la vie sera moins chère, ah bon ?
LIKES
TWEETS

Un panier à 253 euros

Nouveau bouclier qualité prix : la vie sera moins chère, ah bon ?

Posté par IPR, dans consommation
La cherté de la vie à La Réunion, c'est un fait, une réalité, le sujet a été abordé sous toutes les coutures. Mais après le constat, il se passe quoi ? Des dispositifs sont mis en place, le plus symbolique, c'est le Bouclier qualité prix. En vigueur depuis sept ans à La Réunion, il permet d'encadrer les prix de certains produits de première nécessité. En 2019, pour 109 produits, les acteurs de la production et de la distribution se sont entendus sur un prix global de 253 euros. Une baisse de 35 euros par rapport au BQP précédent. L'intention est louable mais le problème de fond reste le même. La vie est toujours trop chère. Espérer un alignement des prix réunionnais sur les prix métropolitains est utopique. La grande distribution assure que ses marges sont honnêtes, que le Réunionnais n'est pas volé. Alors que faire ? Comment inverser la vapeur ? Comment permettre à ces 40% de Réunionnais qui vivent sous le seuil de pauvreté de s'en sortir ? Le BQP 2019 est-il un début de solution ?
Illustration : La nouvelle liste du Bouclier qualité prix dévoilée
LIKES
TWEETS

[VIDÉO] Découvrez les produits sélectionnés

La nouvelle liste du Bouclier qualité prix dévoilée

Posté par IPR, dans consommation
Le Bouclier qualité prix 2019 aura une saveur très particulière. Pour leurs négociations, les acteurs de la production et de la distribution ont dû prendre en compte deux critères et pas des moindres : le mouvement des Gilets jaunes dont l'une des principales revendications concerne la vie chère et les " consignes " d'Annick Girardin lors de sa dernière visite dans l'île. La ministre des Outre-mer réclamait une baisse de 10% sur le BQP, plus de produits locaux et que les 20 produits les moins vendus soient remplacés par des produits équivalents mais de gamme supérieure. Après deux mois et demi de négociations, les services de l'État, les importateurs, les producteurs locaux et les représentants de la grande distribution ont trouvé un terrain d'entente mais arriveront-ils à satisfaire tout le monde ? La liste du BQP 2019 sera dévoilée au grand public ce vendredi 22 février après-midi en préfecture et elle est très attendue.