Cyclone Bejisa

Illustration : L'état de catastrophe naturelle étendu pour quatre communes
LIKES
TWEETS

Trois mois après Bejisa

L'état de catastrophe naturelle étendu pour quatre communes

Posté par IPR, dans Cyclone Bejisa
Dans un communiqué publié ce mercredi 16 avril 2014, le ministère des Outre-mer annonce que l'état de catastrophe naturelle - "au titre des dommages spécifiques causés par les submersions marines" - est étendu dans les communes de Saint-Louis, Saint-Paul, le Port et l'Etang-Salé. La décision a été prise suite à la réunion de la commission interministérielle la veille. "Cette décision permettra aux sinistrés de bénéficier d'une garantie d'assurance élargie dans le cadre de contrats d'assurances privées", affirme la rue Oudinot.
Illustration : Bejisa : reconnaissance de l'état de calamités agricoles
LIKES
TWEETS

Indemnisations

Bejisa : reconnaissance de l'état de calamités agricoles

Posté par IPR, dans Cyclone Bejisa
Le préfet de La Réunion a pris un arrêté préfectoral en date du 29 janvier 2014 reconnaissant l'état de calamités agricoles suite au passage du cyclone Bejisa sur l'ensemble du département et pour toutes les filières agricoles, indique la préfecture ce jeudi 30 janvier. Le ministre des Outre-mer a en effet autorisé l'intervention du fonds de secours pour indemniser les agriculteurs sinistrés.
Illustration : Le secours catholique aux côtés des sinistrés
LIKES
TWEETS

Après le cyclone Bejisa

Le secours catholique aux côtés des sinistrés

Posté par IPR, dans Cyclone Bejisa
À la suite du passage du cyclone Bejisa, le secours catholique fait le bilan. Selon l'association, 191 visites à domicile ont été réalisées sur les communes de Saint-Leu, Salazie, Saint-Louis, Le Tampon, Cilaos et Mafate. "102 familles ont reçu des aides de la cellule d'urgence (matelas, couvertures, frigos, armoires, bon achat, bâches, matériaux de construction, réparation chauffe-eau) pour un montant de 33 200 euros. 27 petits maraîchers sur l'ouest vont recevoir des aides d'un montant de 7 000 euros", précise-t-elle.
Illustration : CIVIS: des collectes exceptionnelles de déchets verts mises en place
LIKES
TWEETS

Suite au passage du cyclone Bejisa

CIVIS: des collectes exceptionnelles de déchets verts mises en place

Posté par IPR, dans Cyclone Bejisa
Dans un communiqué, la CIVIS (communauté intercommunale des villes solidaires du Sud) informe que des collectes exceptionnelles ont été mises en place afin d'évacuer rapidement les déchets verts suite au passage du cyclone Bejisa. Elle demande donc aux citoyens "de respecter les jours de collecte définis par le calendrier de passage des déchets en présentant ses déchets sur plusieurs semaines". Les habitants des communes de Saint-Pierre, Saint-Louis, l'Etang-Salé, Petite-Ile, Cilaos et Les Avirons peuvent également se rendre directement en déchèterie, où le volume n'est actuellement pas limité pour les déchets verts et encombrants.
Illustration : La préfecture fait le point sur l'état de catastrophe naturelle
LIKES
TWEETS

Indemnisations suite au passage du cyclone Bejisa

La préfecture fait le point sur l'état de catastrophe naturelle

Posté par IPR, dans Cyclone Bejisa
Critiqué de toutes parts par la population et les politiques réunionnais, l'arrêté de catastrophe naturelle signé le vendredi 17 janvier 2014 par le gouvernement est au centre des polémiques. Le texte est mis en cause puisqu'il ne concerne que 16 communes de La Réunion, et ne prend pas en compte les dégâts liés au vent. Ce lundi 20 janvier 2014, la préfecture a tenu à clarifier les conditions dans lesquelles cet arrêté a été pris, en soulignant que des éléments complémentaires seront prochainement communiqués à la commission interministérielle.
Illustration : 16 communes en état de catastrophe naturelle
LIKES
TWEETS

Les sinistrés ont 10 jours pour contacter leur assureur

16 communes en état de catastrophe naturelle

Posté par IPR, dans Cyclone Bejisa
Le gouvernement a signé le vendredi 17 janvier 2014 l'arrêté de catastrophe naturelle. Le préfecture annonce que le texte sera publié dans le journal officiel de ce samedi. La commission interministérielle a reconnu l'état de catastrophe naturelle pour 16 communes : Les Avirons, Cilaos, L'Entre-Deux, L'Étang-Salé, Petite-Île, La Plaine-des-Palmistes, Le Port, La Possession, Saint-Joseph, Saint-Leu, Saint-Louis, Saint-Paul, Saint-Pierre, Salazie, Le Tampon, Trois-Bassins.
Illustration : Le gouvernement place La Réunion en état de catastrophe naturelle
LIKES
TWEETS

Après le cyclone Bejisa

Le gouvernement place La Réunion en état de catastrophe naturelle

Posté par IPR, dans Cyclone Bejisa
L'état de catastrophe naturelle a décrété par le gouvernement la suite du passage du cyclone Bejisa. L'annonce a été faite ce jeudi par Victorin Lurel, ministre des Outre-mer. Il a aussi déclaré que les arrêtés interministériels reconnaissant cet état de catastrophe seraient publiés ce vendredi.
Illustration : Banque de La Réunion : un don de 15 000 euros distribué à 15 agriculteurs
LIKES
TWEETS

Après Bejisa

Banque de La Réunion : un don de 15 000 euros distribué à 15 agriculteurs

Posté par IPR, dans Cyclone Bejisa
Ce jeudi 16 décembre 2014, le président de la Banque de La Réunion, Philippe Garsuault, a remis un chèque d'une valeur de 15 000 euros au président de la Fédération régionale des coopératives agricoles FRCA, Jérôme Gonthier. "Sensible aux dégâts causés par le passage du cyclone de Bejisa, la Banque de La Réunion a décidé de faire un geste symbolique en faveur des agriculteurs durement sinistrés", indique Bernard Fremont, directeur général de la banque. Le chèque a été remis en présence de l'adjoint du préfet, Xavier Brunetière et du directeur de la direction de l'alimentation de l'agriculteur et de la forêt, Louis Biannic.
Illustration : TCO : 2 millions d'euros pour effacer les traces du cyclone
LIKES
TWEETS

Après le passage de Bejisa

TCO : 2 millions d'euros pour effacer les traces du cyclone

Posté par IPR, dans Cyclone Bejisa
À la suite du passage du cyclone Bejisa, le TCO (territoire de la côte ouest) a fait le bilan ce lundi 13 janvier 2014 lors d'un point presse. En une semaine, plus de 5 500 tonnes de déchets végétaux ont été collectées au total sur le territoire (la Possession, le Port, Saint-Paul, Trois Bassins, Saint-Leu). 122 engins en moyenne par jour ont été également mobilisés pour tout déblayer. Estimant la gestion de l'après-Bejisa à 2 millions d'euros, le TCO prévoit un retour à la normale dans environ 3 semaines pour la collecte des déchets verts et en début de semaine pour la collecte des ordures ménagères et la collecte sélective.
Illustration : Les prix flambent au marché forain
LIKES
TWEETS

Agriculture : Bejisa a fait des ravages

Les prix flambent au marché forain

Posté par IPR, dans Cyclone Bejisa
Le cyclone Bejisa est passé au plus près de l'île dans l'après-midi du jeudi 2 janvier 2014, à 15 km de Cap la Houssaye à Saint-Paul avec des rafales enregistrées à plus de 150 km/heure. L'agriculture a été frappée de plein fouet : les champs ont quasiment tous été dévastés. "Les dégâts causés par le cyclone se font ressentir sur le coût des fruits et légumes", indique Alain Sabine, directeur de marché de gros à Saint-Pierre. En effet, les prix sont montés en flèche. Ce mardi 7 janvier 2014, le kilo de letchis se vendait à 5 euros. Les tomates cédées à un euro le kilo il y a une semaine, avoisinent maintenant les 4 euros. La caisse de 10 à 15 paquets de brèdes chou de Chine est à 40 euros. Et ce n'est pas fini. Alain Sabine pense en effet, qu'il faudra attendre une quinzaine de jours pour connaître les montants réels de l'augmentation. "Pour l'instant, il reste des fruits récoltés avant le passage de Bejisa, donc les prix ne sont pas encore exorbitants, mais ils vont à coup sûr continuer d'augmenter", annonce-t-il. Agriculteurs sinsitrés, augmentation des prix, consommateurs mécontents : le cyclone sème le trouble au marché forain. (Photo: Mélissa Perciot)
Illustration : Bejisa : pertes astronomiques et assurances hors de prix pour les agriculteurs
LIKES
TWEETS

Le cyclone a causé près de 62 millions d'euros de dégâts

Bejisa : pertes astronomiques et assurances hors de prix pour les agriculteurs

Posté par IPR, dans Cyclone Bejisa
Estimées à 55 millions d'euros mercredi matin, les pertes totales subies par les agriculteurs réunionnais causées par le cyclone Bejisa s'élevaient ce jeudi 9 janvier 2014 à près de 62 millions d'euros, selon le président de la chambre d'agriculture Jean-Bernard Gonthier. Des dommages considérables pour des exploitants dont à peine 20 % bénéficient d'une assurance, souvent bien trop chère pour les planteurs réunionnais.
Illustration : EDF : l'électricité rétablie dans la quasi totalité des foyers ce jeudi soir à 23h30
LIKES
TWEETS

Une semaine après le passage du cyclone Bejisa

EDF : l'électricité rétablie dans la quasi totalité des foyers ce jeudi soir à 23h30

Posté par IPR, dans Cyclone Bejisa
Lancée dans une "course contre la montre" pour rétablir l'électricité dans l'ensemble des foyers réunionnais ce jeudi 9 janvier 2014, EDF devrait parvenir à tenir ses engagements. Ce jeudi soir, vers 23h30, la situation devrait être revenue à la normale dans la quasi totalité des foyers encore privés de courant, seuls une dizaine de cas posant encore problème, selon Bettina Lavaud, responsable de la communication d'EDF Réunion. Le nombre de foyers privés d'électricité s'était élevé jusqu'à 181 000 dans la nuit du jeudi 2 au vendredi 3 janvier, les huit lignes haute tension de l'île ayant été touchées par le cyclone Bejisa.
Illustration : Baignade sans surveillance à l'Ermitage
LIKES
TWEETS

Saint-Paul

Baignade sans surveillance à l'Ermitage

Posté par IPR, dans Cyclone Bejisa
La commune de Saint-Paul informe, ce jeudi 9 janvier 2014, que " la surveillance du plan d'eau de l'Ermitage Village ne sera pas assurée jusqu'à la remise en service du poste de secours ". Ce dernier a en effet été fortement endommagé lors du passage du cyclone Bejisa. La baignade reste toutefois autorisée, mais se pratique " aux risques et périls des usagers ".