Cyclones

Illustration : Dina, le cyclone intense qui a frappé l'île en janvier 2002
LIKES
TWEETS

[PHOTOS] Imaz Press vous fait revivre son passage

Dina, le cyclone intense qui a frappé l'île en janvier 2002

Posté par IPR, dans Cyclones
22 janvier 2002 : le cyclone tropical Dina frappe l'île, quasiment de plein fouet. Imaz Press a replongé dans ses archives photos pour vous faire revivre ce système qui a provoqué des milliers d'euros de dégâts. Le mur de l'oeil était alors passé à un peu plus de 25 km au large de nos côtes.
Illustration : Encore 3 à 5 systèmes attendus
LIKES
TWEETS

D'ici la fin de la saison cyclonique

Encore 3 à 5 systèmes attendus

Posté par IPR, dans Cyclones
Météo-France vient de publier un bilan à mi-parcours de la saison cyclonique 2017-2018. Après quatre systèmes ayant tous atteint le stade de cyclone, les météorologues s'attendent à connaître encore 3 à 4 phénomènes (tempêtes voire cyclones) d'ici la fin de saison. Nous publions ci-après la synthèse de Météo-France. (Photo d'archives)
Illustration : Le Fonds de secours pour l'Outre-mer mobilisé
LIKES
TWEETS

Après les dégâts causés par la tempête Berguitta

Le Fonds de secours pour l'Outre-mer mobilisé

Posté par IPR, dans Cyclones
Suite à la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour 10 communes du département par arrêté ministériel du 31 janvier 2018, le préfet de La Réunion a sollicité la mobilisation du Fonds de secours (FSOM) auprès du ministère des Outre-mer. Les particuliers (sous conditions de ressources) et entreprises artisanales ou familiales ayant subi des dommages sur des biens non-assurés sont invités, sous un délai d'un mois, à se rapprocher des services de leur mairie. Nous publions ci-après le communiqué envoyé de la préfecture de La Réunion daté de ce mardi 6 février 2018. (Photo d'illustration)
Illustration : C'est le moment de déclarer ses pertes
LIKES
TWEETS

État de catastrophe naturelle reconnu après Berguitta

C'est le moment de déclarer ses pertes

Posté par IPR, dans Cyclones
La préfecture de La Réunion détaille la démarche de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour dix communes de l'île après les dégâts provoqués par Berguitta le 18 janvier 2018. Depuis l'arrêté interministériel du 31 janvier publié au journal officiel ce 1er février, vous avez 10 jours ouvrés à compter de la date de cette publication pour déclarer vos pertes à votre compagnie d'assurance. Nous publions ci-après son communiqué. (Photo d'illustration)
Illustration : Jean-Hugues Ratenon : "La mobilisation de tous a payé"
LIKES
TWEETS

Reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle

Jean-Hugues Ratenon : "La mobilisation de tous a payé"

Posté par IPR, dans Cyclones
Le député Jean-Hugues Ratenon se félicite de la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour les villes du Sud touchées par les dégâts de la forte tempête tropicale Berguitta. Selon lui : "La mobilisation de tous a payé." Nous publions ci-après son communiqué à ce sujet. (Photo d'archives)
Illustration : Le cyclone intense est à 2235 km de La Réunion
LIKES
TWEETS

Cebile - Un oeil de 100 km de diamètre (actualisé)

Le cyclone intense est à 2235 km de La Réunion

Posté par IPR, dans Cyclones
A 10 heures ce jeudi 1er février 2018 le cyclone intense Cebile se situait à 2235 km à l'est-nord-est de La Réunion par les points 15.6 sud et 76.2 est. Il et doté d'un oeil de 100 km de diamètre qui "pourrait largement engloutir l'île Maurice et La Réunion" indique Météo France. Le système se déplace vers l'ouest à la vitesse de 4 km/h. Il ne présente pas de danger pour l'île (Photo satellite publiée par L'oeil du cyclone/Twitter)
Illustration : L'état de catastrophe naturelle reconnu pour les villes touchées
LIKES
TWEETS

Après le passage de Berguitta dans l'île

L'état de catastrophe naturelle reconnu pour les villes touchées

Posté par IPR, dans Cyclones
Le Journal officiel publie ce jeudi 1er février 2018 l'arrêté daté du mercredi 31 janvier portant sur la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour les communes réunionnaises les plus touchées par le passage de Berguitta le 18 janvier dernier. La forte tempête tropicale a eu de grosses conséquences dans l'île, dans le Sud notamment. Le réseau routier a également été très touché et des arrêtés de péril imminent ont été signés dans plusieurs communes obligeant des habitants à quitter leurs maisons jugées trop dangereuses après les dégâts de Berguitta. (Photo d'archives)
Illustration : Après Berguitta, que faire pour les sinistrés non assurés ?
LIKES
TWEETS

Tribune libre de Nassimah Dindar et Viviane Malet

Après Berguitta, que faire pour les sinistrés non assurés ?

Posté par IPR, dans Cyclones
Les sénatrices Nassimah Dindar et Viviane Malet ont saisi le Cabinet du Premier Ministre, sur la problématique de l'après Berguitta. Elles ont salué l'initiative du Préfet de demander la procédure accélérée de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour les communes touchées de La Réunion.
Illustration : Le cyclone intense Cébile à 2735 kms de La Réunion
LIKES
TWEETS

Aucune menace pour l'île (actualisé)

Le cyclone intense Cébile à 2735 kms de La Réunion

Posté par IPR, dans Cyclones
À 16 heures ce lundi 29 janvier 2018 le cyclone tropical intense Cébile se trouvait à 2735 kilomètres à l'est de La Réunion par les points 15.3 Sud et 81.2 Est. Il se déplace à la vitesse de 9 km/h le long d'une trajectoire ouest-sud-ouest. Il ne présente pas de danger pour La Réunion au cours des prochaines 72 heures. Selon les météorologues Cébile va encore plus s'éloigner de l'île et rester à bonne distance de toutes terres habitées (Photo https://www.mtotec.com)
Illustration : Cebile est désormais cyclone tropical intense
LIKES
TWEETS

À 3.005 km de La Réunion (actualisé)

Cebile est désormais cyclone tropical intense

Posté par IPR, dans Cyclones
Le Centre météorologique régional spécialisé (CMRS) cyclones de La Réunion a baptisé ce samedi 27 janvier à 22 heures la forte tempête tropicale Cebile. Ce dimanche dimanche 28 janvier à 16 heures, Cebile est devenu cyclone tropical intense et se situe à 3.005 km du département, et à 4.100 km de Mayotte. Comme l'indiquent les prévisions de trajectoire de Météo-France, les terres habitées ne devraient pas être inquiétées par le phénomène. (photo Météo France)
Illustration : Le cinquième système de la saison à plus de 3.000 km de La Réunion
LIKES
TWEETS

Période cyclonique

Le cinquième système de la saison à plus de 3.000 km de La Réunion

Posté par IPR, dans Cyclones
Météo-France prend en charge depuis ce samedi 27 janvier 2018, le cinquième système tropical de la saison. Il s'agit d'une dépression tropicale se situant ce samedi à 10 heures à plus de 3.000 km des côtes réunionnaises. Selon les prévisionnistes, le phénomène pourrait devenir cyclone tropicale aux environs du 31 janvier, mais en restant toujours très loin des terres habitées.
Illustration : Éleveurs et agriculteurs : signalez vos dégâts
LIKES
TWEETS

L'après Berguitta à Saint-Joseph

Éleveurs et agriculteurs : signalez vos dégâts

Posté par IPR, dans Cyclones
Suite au passage de la tempête tropicale Berguitta le 18 janvier 2018, la ville de Saint-Joseph invite les agriculteurs et éleveurs de la commune à signaler les dégâts subis à la Direction de l'Agriculture, de l'Artisanat et du Commerce  au 02 62 357 193 et en écrivant à daac@saintjoseph.re. Dans un communiqué, la collectivité leur conseille "dans la mesure du possible de se munir de photos ou tout autre document attestant du sinistre." 
(Photo d'illustration)
Illustration : le Premier ministre accepte la procédure accélérée
LIKES
TWEETS

Reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle après Berguitta

le Premier ministre accepte la procédure accélérée

Posté par IPR, dans Cyclones
A la demande de d'Annick Girardin, ministre des Outre-mer, le Premier ministre a donné son accord pour que soit examinée en procédure accélérée la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle (CATNAT), pour les communes les plus touchées par les effets du passage de la tempête Berguitta sur La Réunion" écrit dans le ministère des Outre-mer dans un communiqué publié ce mercredi 24 janvier dans la soirée.