Drame de la route au Moufia

Illustration : Drame du Moufia : le jeune conducteur condamné à 3 ans de prison ferme
LIKES
TWEETS

Tribunal correctionnel de Saint-Denis

Drame du Moufia : le jeune conducteur condamné à 3 ans de prison ferme

Posté par IPR, dans Drame de la route au Moufia
Le conducteur, accusé d'avoir tué cinq étudiants lors du dramatique accident de la route qui s'était produit au Moufia le 10 décembre 2014, a été condamné à 5 ans de prison, dont 2 ans de sursis. Le jeune homme a présenté ses excuses aux proches des victimes. "Je demande pardon. Je ne voulais faire de mal à personne", a-t-il déclaré au sein du Palais de justice de Saint-Denis, dans une ambiance très pesante rapporte RTL Réunion. Le juge a alourdi les réquisitions du procureur qui avait requis 4 ans de prison dont 3 ans ferme pour homicides et blessures involontaires, conduite sous l'emprise d'un état alcoolique, vitesse excessive et défaut de maîtrise de son véhicule.
Illustration : Une marche blanche pour Raphaël Morel
LIKES
TWEETS

Drame de la route au Moufia

Une marche blanche pour Raphaël Morel

Posté par IPR, dans Drame de la route au Moufia
Une marche blanche est organisée ce lundi 29 décembre 2014 à Saint-Joseph en hommage à Raphaël Morel, décédé le 10 décembre dernier dans le dramatique accident du Moufia. Le défilé partira à 13h30 du lycée de Vincendo où était scolarisé le jeune homme. Raphaël Morel aurait fêté ses 19 ans le 25 décembre dernier. Pour plus de renseignements, un numéro a été communiqué : le 0692 09 65 06.
Illustration : Saint-Louis : une marche blanche pour les victimes du Moufia
LIKES
TWEETS

Drame de la route

Saint-Louis : une marche blanche pour les victimes du Moufia

Posté par IPR, dans Drame de la route au Moufia
Afin de rendre hommage aux victimes du dramatique accident survenu au Moufia le 10 décembre dernier, une marche blanche sera organisée à Saint-Louis ce dimanche 21 décembre 2014. Le départ sera donné à partir de 14h30 au lycée Antoine Roussin. Cet l'établissement avait été fréquenté par trois des victimes : Djawid Aly Mitha, Fabien Calpétard et Wilman Créville. Le défilé se poursuivra dans le recueillement dans les rues de la ville, passera devant la mosquée et s'arrêtera devant l'église. Dépôt de gerbe et prise de parole sont prévues à cet endroit.
Illustration : Hommage aux cinq étudiants tués par une voiture folle
LIKES
TWEETS

Drame du Moufia - Marche blanche

Hommage aux cinq étudiants tués par une voiture folle

Posté par IPR, dans Drame de la route au Moufia
400 personnes ont participé ce lundi après-midi 15 décembre 2014 à une marche blanche en hommage aux cinq étudiants tués par une voiture folle le mercredi 11 décembre à proximité du campus universitaire du Moufia. La sixième victime, une jeune fille, est toujours hospitalisée dans un état critique. Son pronostic vital est engagé
Illustration : Drame du Moufia : le conducteur placé en détention provisoire
LIKES
TWEETS

Il a été mis en examen pour homicides involontaires

Drame du Moufia : le conducteur placé en détention provisoire

Posté par IPR, dans Drame de la route au Moufia
Le jeune conducteur ayant provoqué l'accident mortel du Moufia, prénommé Bernard et âgé de 20 ans, a été mis en examen pour homicides involontaires et blessures involontaires - avec les circonstances aggravantes de conduite en état alcoolique, de vitesse excessive et de défaut de maîtrise - et placé en détention provisoire, ce vendredi 12 décembre 2014 en fin d'après-midi. Le juge des libertés et de la détention a notamment justifié sa décision par le besoin mener l'information judiciaire "en toute sérénité" et par "la nécessité" de protéger le mis en cause. Le jeune homme, visiblement très marqué, a été conduit à la prison de Domenjod. L'accident survenu avenue Georges Brassens ce mercredi soir 10 décembre a causé la mort de cinq étudiants, une jeune fille se trouvant encore hospitalisée dans un état critique, son pronostic vital est engagé.
Illustration : Drame du Moufia : la vitesse première responsable
LIKES
TWEETS

Le chauffard sera poursuivi pour homicides involontaires

Drame du Moufia : la vitesse première responsable

Posté par IPR, dans Drame de la route au Moufia
Placé en garde à vue depuis mercredi soir, le conducteur de la voiture ayant percuté et tué cinq étudiants avenue Georges Brassens, dans le quartier dionysien du Moufia, sera déféré au parquet ce vendredi 12 décembre 2014 à 15 heures, a indiqué la substitut du procureur Elise Tamil. Le parquet demandera son placement en mandat de dépôt, et le jeune homme, étudiant lui aussi, sera poursuivi pour "homicides involontaires avec les circonstances aggravantes de conduite en état alcoolique, de vitesse excessive et de défaut de maîtrise", mais aussi pour blessures involontaires. La sixième victime demeure en effet dans un état très critique, son pronostic vital étant engagé. D'après les éléments fournis par la substitut du procureur, la vitesse serait la première responsable du drame, le conducteur dévalant l'avenue à environ 100 km/h lorsqu'il a provoqué l'accident. Son alcoolémie était de 0,39 milligramme par litre d'air expiré et il n'avait consommé aucun stupéfiant.
Illustration : Saint-Joseph et Saint-Louis en deuil, les drapeaux en berne
LIKES
TWEETS

Les réactions suite à l'accident du Moufia (actualisé à 12h30)

Saint-Joseph et Saint-Louis en deuil, les drapeaux en berne

Posté par IPR, dans Drame de la route au Moufia
Au lendemain du dramatique accident ayant coûté la vie à cinq étudiants, des messages de soutien aux familles des victimes ont commencé à affluer ce jeudi 11 décembre 2014 et se sont poursuivis ce vendredi 12 décembre. À commencer par la ministre de Outre-mer George Pau-Langevin, qui a fait part de sa "très grande émotion", insistant pour "que toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce drame". Pour sa part, Patrick Malet, le maire de Saint-Louis - dont étaient originaires des victimes -, adresse ses condoléances "aux familles saint-louisiennes et riviéroises endeuillées ainsi qu'à leurs proches" et annonce que "les drapeaux de la ville seront en berne jusqu'au lundi 15 décembre et toutes les manifestations culturelles de la ville sont annulées ce week-end", tout comme à Saint-Joseph, d'où était originaire l'une des victimes, Raphaël Morel.
Illustration : Drame du Moufia : l'université dévoile les noms des victimes
LIKES
TWEETS

Cinq étudiants tués dans un accident, une autre en soins intensifs

Drame du Moufia : l'université dévoile les noms des victimes

Posté par IPR, dans Drame de la route au Moufia
Dans un communiqué adressé aux étudiants ce jeudi 11 décembre 2014, l'université de La Réunion a dévoilé les noms des victimes du tragique accident survenu ce mercredi soir au Moufia, avenue Georges Brassens, à Saint-Denis. Elle confirme également la mise en place d'une cellule d'accompagnement psychologique et d'un lieu de recueillement sur le campus du Moufia.
Illustration : Moufia : après le drame, l'émotion
LIKES
TWEETS

Saint-Denis - Cinq piétons tués par une voiture folle, une jeune fille lutte toujours contre la mort

Moufia : après le drame, l'émotion

Posté par IPR, dans Drame de la route au Moufia
Dans le quartier du Moufia règnait la consternation mais aussi l'incompréhension ce jeudi matin 11 décembre 2014, au lendemain d'un drame ayant coûté la vie à 5 étudiants, percutés par une voiture folle dans la soirée de mercredi alors qu'ils marchaient le long de l'avenue Georges Brassens, près du conseil régional. Quatre jeunes ont été tués sur le coup, un autre est décédé des suites de ses blessures dans la nuit. Une sixième personne demeure grièvement blessée. Son état est critique et "elle lutte pour sa vie" a déclaré à l'AFP la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin. Elle a ajouté "c'est toute la France qui est endeuillée". L'émotion est immense sur le campus universitaire, où une cellule psychologique a été mise en place. Dans la matinée, un groupe d'étudiants s'est rendu sur les lieux de l'accident afin d'y déposer des fleurs et de rendre hommage à leurs camarades. Un hommage aux victimes sera également rendu dans l'après-midi lors de la réunion du conseil d'administration de l'université.
Illustration : Dominique Sorain : "On ne peut pas continuer comme ça"
LIKES
TWEETS

Le préfet tire la sonnette d'alarme après le drame du Moufia

Dominique Sorain : "On ne peut pas continuer comme ça"

Posté par IPR, dans Drame de la route au Moufia
Au lendemain du dramatique accident ayant coûté la vie à cinq jeunes étudiants dans le quartier du Moufia, à Saint-Denis, le préfet Dominique Sorain a tenu à tirer la sonnette d'alarme au sujet de la sécurité routière à La Réunion. "C'est le premier accident de cet ampleur à La Réunion. On est à 44 tués depuis le début de l'année sur les routes, dont 22 piétons et 16 deux-roues. Il y a une surreprésentation des catégories les plus vulnérables des usagers de la route, on ne peut pas continuer comme ça", a-t-il martelé.
Illustration : Voiture folle au Moufia : l'un des blessés graves est décédé, portant le bilan à 5 morts
LIKES
TWEETS

Saint-Denis (actualisé à 8h55)

Voiture folle au Moufia : l'un des blessés graves est décédé, portant le bilan à 5 morts

Posté par IPR, dans Drame de la route au Moufia
Le bilan de l'accident s'étant produit dans la soirée ce mercredi 10 décembre 2014, sur l'avenue Georges Brassens près du conseil régional dans le quartier étudiant du Moufia à Saint-Denis, s'est alourdit ce jeudi matin. Selon linfo.re, l'un des deux piétons grièvement blessé est décédé, portant le bilan à 5 morts. Le drame s'est produit vers 23 heures. Une voiture roulait à vive allure dans la descente vers le boulevard sud lorsque le chauffeur a perdu le contrôle. La voiture est alors brusquement montée sur le trottoir fauchant violemment un groupe de piétons. Quatre jeunes étudiants âgés d'une vingtaine d'années ont été tués sur le coup, quatre autres personnes ont été blessées dont deux grièvement. L'un des deux blessés graves est décédé ce jeudi matin. Selon les premiers éléments d'enquête le chauffeur de la voiture folle était alcoolisé. Il a été placé en garde-à-vue. Il transportait deux passagers lorsqu'il a perdu le contrôle de son véhicule. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les raisons exactes de ce dramatique accident. Ce drame est l'un des pires accidents de la route qu'ait connu La Réunion.