Economie

Illustration : Ce qu'il faut retenir du plan de relance économique annoncé par le préfet
LIKES
TWEETS

[LIVE] Aide à l'agriculture et au BTP, activité partielle renforcée, PEC supplémentaires

Ce qu'il faut retenir du plan de relance économique annoncé par le préfet

Posté par IPR, dans Economie
Un mois après la levée du confinement, le préfet de La Réunion Jacques Billant, s'exprime ce vendredi 5 mai 2020 sur les sujets économiques et les mesures de relance mises en place dans l'île, dans le cadre de la crise liée au coronavirus. Il s'agit entre autres du deuxième volet du plan Priorités et rassemblement pour l'emploi local à La Réunion, baptisé plan Pétrel 2. Suivez notre direct. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion : un budget en légère baisse
LIKES
TWEETS

La politique de réduction des dépenses se poursuit

Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion : un budget en légère baisse

Posté par IPR, dans Economie
La CCIR a tenu son assemblée générale jeudi 28 mai 2020. L'ordre du jour a porté sur le budget et les événements de 2019, année marquée par la sortie des concessions des ports de Saint-Gilles et Sainte-Marie les 1er avril et 1er septembre 2019, et la mise en oeuvre du programme immobilier, par l'acquisition d'un ensemble dans la zone de Cambaie, pour un montant de 3.345.000 euros. La CCIR a poursuivi sa politique de réduction des dépenses, à travers la baisse des charges, qui compte -699.000 euros par rapport au budget rectifié 2019 pour le personnel, et -810.000 euros concernant les charges externes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : L'association Adecalom veut agir contre "la décision humiliante de l'Autorité de la concurrence"
LIKES
TWEETS

Rachat de Vindémia par le groupe Hayot

L'association Adecalom veut agir contre "la décision humiliante de l'Autorité de la concurrence"

Posté par IPR, dans Economie
L'association contre la domination économique et pour la défense des citoyens attachés aux libertés outre-mer (Adecalom) a adressé une lettre ouverte "aux acteurs du monde politique et économique réunionnais" pour leur demander de "saisir le Conseil d'Etat pour qu'il dise le droit" à la suite de "la décision scandaleuse et humiliante de l'Autorité de la concurrence (ADLC ) ndlr)" autorisant le rachat de Vindémia par le groupe Bernard Hayot. L'association demande aussi aux décideurs : "(d'user de leurs) multiples influences et réseaux pour convaincre Monsieur le président de La République de ne pas renier sa promesse de s'opposer aux concentrations et autres monopoles, faite lors de sa venue en octobre 2919". 'L'Autorité de la concurrence a annoncé ce mardi son accord pour le rachat provoquant contre elle une levée de boucliers sans précédent (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Autorité de la concurrence : feu vert sous conditions au rachat de Vindémia par le groupe Hayot
LIKES
TWEETS

Grande distribution (actualisé)

Autorité de la concurrence : feu vert sous conditions au rachat de Vindémia par le groupe Hayot

Posté par IPR, dans Economie
L'Autorité de la concurrence annonce ce mardi 26 mai 2020 a donné son feu vert, sous conditions, pour le rachat par le groupe Bernard Hayot (GBH). "Après examen exhaustif du dossier de rachat de Vindemia par le groupe Bernard Hayot (GBH), l'Autorité a identifié des risques d'atteinte à la concurrence sur les marchés de la distribution au détail à dominante alimentaire, de la distribution des livres et sur le marché amont de l'approvisionnement" indique l'institution. "En réponse, GBH s'est engagée à y remédier de façon anticipée (engagement dit de " fix-it-first ") dès avant la réalisation de l'opération, en cédant 7 magasins à 2 repreneurs faisant l'objet d'un agrément préalable de l'Autorité : Make Distribution et le groupe Tak" ajoute l'Autorité de la concurrence. Dans un communiqué publié dans la matinée de mardi, Ericka Bareigts estime que la décision de l'Autorité de la concurrence est "une mauvaise nouvelle pour La Réunion". Une majorité de décideurs politiques et économiques de l'île étaient contre le rachat de Vindémia par GBH au motif que cela placerait ce dernier en position dominante (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : A La Réunion 5.100 personnes font partie des 1 % de la population française la plus aisée
LIKES
TWEETS

Tandis que 38% des Réunionnais vivent en-dessous du seuil de pauvreté

A La Réunion 5.100 personnes font partie des 1 % de la population française la plus aisée

Posté par IPR, dans Economie
"En 2017, à La Réunion, 5 100 personnes vivent dans un ménage percevant de très hauts revenus. Elles font partie des 1 % de la population française la plus aisée. Malgré le retard de développement économique de l'île, la part de la population réunionnaise avec des très hauts revenus est presque égale à celle de province (0,6 % contre 0,7 % de la population). Les montants perçus par les ménages à très hauts revenus sont équivalents à ceux des plus aisés de province. Il s'agit plus souvent de revenus issus d'activités non salariées" souligne l'Insee dans un communiqué que nous publions ci-dessous
Illustration : Impact du Covid-19 : une baisse d'activité sans précédent de 28% à La Réunion
LIKES
TWEETS

Crise économique

Impact du Covid-19 : une baisse d'activité sans précédent de 28% à La Réunion

Posté par IPR, dans Economie
On le sait, la crise économique engendrée par le confinement s'annonce sans précédent. La perte d'activité immédiate liée à la crise sanitaire du Covid-19 à La Réunion est évaluée à 28% selon l'Insee. Elle est légèrement inférieure à celle constatée au niveau national qui est de 33%, du fait du poids plus important du secteur public dans l'économie réunionnaise, qui amortit cette baisse. Commerces et BTP en pause, électricité dans les foyers en hausse... la vie économique est au ralenti et le confinement se ressent dans les chiffres. Nous publions ici le communiqué de l'Insee. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : 132 650 personnes sont à la recherche d'un emploi à La Réunion
LIKES
TWEETS

Insee - Marché du travail

132 650 personnes sont à la recherche d'un emploi à La Réunion

Posté par IPR, dans Economie
Au premier trimestre 2020, à La Réunion, le nombre de demandeurs d'emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 132 650. Ce nombre baisse de 1,1 % sur le trimestre (soit -1 520 personnes) et de 4,5 % sur un an. "En France (y compris Drom), ce nombre augmente de 0,7 % ce trimestre (-2,2 % sur un an)" indique l'Insee ce lundi 27 avril 2020 (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Un bilan économique et monétaire positif à La Réunion en 2019
LIKES
TWEETS

Une situation vouée à changer avec la crise sanitaire

Un bilan économique et monétaire positif à La Réunion en 2019

Posté par IPR, dans Economie
L'Institut d'émission des départements d'outre-mer (IEDOM) publie une synthèse de la situation économique et monétaire de La Réunion en 2019. Dans le climat actuel de grandes incertitudes, à l'heure où toute la vie économique est touchée par la crise du coronavirus, le bilan 2019 servira de référence afin d'apprécier la situation et la conjoncture avant la crise. Nous publions leur étude ci-dessous.
Illustration : Les prix reculent de 0,5 % en mars 2020
LIKES
TWEETS

Insee - Consommation des ménages

Les prix reculent de 0,5 % en mars 2020

Posté par IPR, dans Economie
"En mars 2020, les prix à la consommation reculent de 0,5 % à La Réunion" indique l'Insee ce mercredi 22 avril 2020. Cette baisse est portée par le net recul des prix des produits pétroliers. Les prix des produits manufacturés et des services baissent aussi légèrement. Cela est particuièrement le cas dans "l'habillement (fin des soldes) et les assurances et frais de notaire coûtent moins cher" précise l'institut de la statistique
Illustration : Préfecture : 175,4 millions d'euros de dotation de fonctionnement pour les communes de La Réunion
LIKES
TWEETS

Un montant en hausse

Préfecture : 175,4 millions d'euros de dotation de fonctionnement pour les communes de La Réunion

Posté par IPR, dans Economie
A La Réunion, la dotation globale de fonctionnement (DGF) versée aux communes en 2020 s'élève en cumul à 175,4 millions d'euros. Ce montant est en augmentation de + 4,4 % par rapport à 2019 (168 millions d'euros). Ainsi, globalement, les communes de La Réunion reçoivent, en 2020, 7,4 millions d'euros supplémentaires au titre de la DGF. Ce montant a été dévoilé ce lundi 20 avril 2020 par le gouvernement. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture.
Illustration : Fin 2019, la conjoncture économique était positive à La Réunion
LIKES
TWEETS

Insee

Fin 2019, la conjoncture économique était positive à La Réunion

Posté par IPR, dans Economie
L'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), publie les résultats des études de la conjoncture économique à La Réunion au dernier trimestre de l'année 2019. Avant la crise du coronavirus, le bilan était plutôt positif sur l'île. L'INSEE a observé une augmentation des créations d'entreprises, de la fréquentation hôtelière, ainsi que de l'emploi salarié (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Coronavirus : 35% de perte économique estimée, selon l'Insee
LIKES
TWEETS

Pour un mois de confinement

Coronavirus : 35% de perte économique estimée, selon l'Insee

Posté par IPR, dans Economie
L'Insee a établi une première estimation de la perte d'activité économique liée à la crise sanitaire en cours. L'institut de statistiques s'appuie notamment sur le confinement de la population, en comparant l'activité de la semaine en cours "à ce que l'on aurait pu attendre d'une semaine normale". La perte économique est estimée à 35% mais l'impact de la crise sanitaire s'annonce assez hétérogène en fonction des branches d'activité. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : [LIVE] Coronavirus : E. Leclerc observe un taux de rupture de 16% dans son rayon épicerie
LIKES
TWEETS

Ruée dans les magasins (actualisé)

[LIVE] Coronavirus : E. Leclerc observe un taux de rupture de 16% dans son rayon épicerie

Posté par IPR, dans Economie
Le groupe E. Leclerc tient une conférence de presse, ce jeudi 12 mars 2020, pour rendre compte des engagements formulés sur la baisse des prix, à l'automne dernier. Pascal Thiaw-Kine, représentant de Michel Edouard Leclerc à la Réunion, et Fabrice Noël, directeur général du groupe sur l'île, présentent les actions concrètes pour une baisse des prix significative. Ainsi, 1000 produits vont voir leur prix baisser de 5 à plus de 20% sur l'année 2020. Concernant la pandémie de coronavirus, le groupe observe bien une ruée vers les magasins et annonce être en rupture de stock à hauteur de 16% dans son rayon épicerie. Rien que sur la journée du 11 mars, les ventes de conserves ont bondi de 60% pour les légumes et 84% pour les poissons. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)