Economie

Illustration : IEDOM : sortir les plus fragiles de l'exclusion financière
LIKES
TWEETS

À La Réunion 4% des ménages n'ont pas de compte courant

IEDOM : sortir les plus fragiles de l'exclusion financière

Posté par IPR, dans Economie
Aujourd'hui à La Réunion, la quasi-totalité de la population a accès aux services bancaires. Il y a 830.000 comptes courants à La Réunion. Toutefois, tous les Réunionnais ne bénéficient pas forcément de conditions appropriées à leur situation, notamment les personnes en situation de fragilité financière. 17 000 personnes sont dans cette situation soit 3 % de la population réunionnaise de plus de 15 ans. Une interview réalisée avec Gilles Lesellier, le directeur de L'IEDOM (l'institut d'émission des départements d'outre-mer) et David Perrin, chargé d'étude économique font le point sur l'inclusion bancaire à La Réunion.
Illustration : Octroi de mer réduit ou supprimé pour 84 produits péi
LIKES
TWEETS

Economie

Octroi de mer réduit ou supprimé pour 84 produits péi

Posté par IPR, dans Economie
Une liste de 84 produits locaux supplémentaires pouvant bénéficier d'une réduction ou d'une suppression de la taxe d'octroi de mer a été annoncée ce vendredi 14 décembr 2018 par Pierre Moscovici, Commissaire européen chargé des affaires économiques et financières. "Ce travail a été mené en lien avec les Conseils régionaux de Guadeloupe et de La Réunion, l'assemblée de Guyane, l'assemblée de Martinique ainsi que les acteurs socioprofessionnels de ces territoires" indique le ministère des outre-mer
Illustration : Réunion en Préfecture : analyser les causes des dépassements pour y remédier
LIKES
TWEETS

Délai global de paiement des collectivités réunionnaises et de leurs groupements

Réunion en Préfecture : analyser les causes des dépassements pour y remédier

Posté par IPR, dans Economie
En lien avec la direction régionale des finances publiques (DRFiP), l'ensemble des maires, des présidents d'intercommunalités, ainsi que les présidents du conseil départemental et du conseil régional ont été invités à participer à une réunion à la préfecture le 11 décembre 2018 afin d'aborder la problématique du délai global de paiement (DGP) des collectivités réunionnaises et de leurs groupements.
Illustration : Tampon : une motion relative à la sauvegarde des entreprises en difficulté adoptée
LIKES
TWEETS

Lors du Conseil municipal ce samedi 8 décembre matin

Tampon : une motion relative à la sauvegarde des entreprises en difficulté adoptée

Posté par IPR, dans Economie
En plus des affaires courantes, le Conseil municipal du Tampon a voté une motion relative à la sauvegarde des entreprises suite au mouvement des Gilet jaunes. "Considérant l'impact du mouvement social des gilets jaunes sur l'activité économique et sociale des entreprises. Considérant la baisse d'activités qu'ont connu les entreprises durant cette période, notamment dans les secteurs artisanal, commercial et agricole. Considérant les graves difficultés de trésorerie auxquelles sont confrontées les entreprises. Considérant que la dégradation de leur situation financière menace la survie de nombreuses entreprises. Considérant qu'une telle situation a également des conséquences dramatiques sur le plan social pour les salariés et pour l'emploi. Considérant la résolution adoptée par le conseil municipal du Tampon le 25 novembre, le Conseil Municipal du Tampon, réuni le 8 décembre 2018, demande au gouvernement : - un moratoire sur 5 ans des dettes fiscales et sociales des entreprises et des exploitations agricoles ayant enregistré une baisse d'activités - la mise en place d'une cellule d'accompagnement des entreprises en difficulté, en partenariat avec les chambres consulaires."
Illustration : L'octroi de mer maintenu par le Conseil constitutionnel
LIKES
TWEETS

Conforme à la Constitution

L'octroi de mer maintenu par le Conseil constitutionnel

Posté par IPR, dans Economie
Il fallait s'y attendre. Le Conseil Constitutionnel a rendu sa décision ce vendredi 7 décembre, il ne fait pas marche arrière sur cet impôt spécifique aux Outre-mer mis en place en 1670. Les gilets jaunes voulaient le modifier, le réformer voire même le supprimer mais le Conseil constitutionnel en a décidé autrement en le jugeant conforme à la Constitution. En 2014, la Commission européenne avait déjà reconduit l'octroi de mer jusqu'en 2020, son argument : préserver l'industrie locale. Cette taxe qui porte sur les produits importés comme sur la production locale est un véritable serpent de mer. Le collectif d'avocats qui avaient saisi le Conseil Constitutionnel fin septembre dernier à la demande de deux sociétés ultramarines a été débouté. Mais pour le député Jean Hugues Ratenon, le combat continue, il demande un referendum local sur la question.
Illustration : Étalement exceptionnel du paiement des cotisations sociales dues à la CGSS
LIKES
TWEETS

Accompagnement des entreprises en difficulté

Étalement exceptionnel du paiement des cotisations sociales dues à la CGSS

Posté par IPR, dans Economie
Suite à la crise que traverse le département depuis le 17 novembre 2018, La CGSS Réunion en sa qualité de membre du comité d'accompagnement de l'économie mis en place le 26 novembre 2018 par la Préfecture, se mobilise pour offrir immédiatement des facilités de paiement aux entreprises impactées.
Illustration : Une réunion en préfecture pour la mise en oeuvre des mesures d'urgences
LIKES
TWEETS

Accompagnement de l'économie

Une réunion en préfecture pour la mise en oeuvre des mesures d'urgences

Posté par IPR, dans Economie
Beaucoup de monde ce jeudi 6 décembre 2018 à la Préfecture pour cette deuxième réunion du comité d'accompagnement de l'économie présidé par le Préfet Amaury de Saint-Quentin. Ce comité a pour vocation de prendre en compte les difficultés immédiates de trésorerie des entreprises en mettant en place des mesures provisoires et d'urgence pour les accompagner et relancer l'activité économique. À cette occasion, un premier bilan des mesures d'ores et déjà déployées a été réalisé.
Illustration : Zone franche d'activités- Un tour de passe-passe à 7% d'imposition
LIKES
TWEETS

Rien de nouveau (ou presque) sous le soleil

Zone franche d'activités- Un tour de passe-passe à 7% d'imposition

Posté par IPR, dans Economie
Lors de son passage sur l'île, Annick Girardin, en plein rush des Gilets Jaunes, a fait un certain nombre d'annonces, dont celle d'une nouvelle zone d'activités, sur toute l'île, avec exonération d'impôts de 80% pour certains secteurs. Le but, ramener l'imposition réelle à 7% seulement, alors que l'Ile Maurice est à 15%, afin d'attirer des investisseurs et créer de nouveaux emplois. Présentée comme la grande opération de sortie de crise Gilets Jaunes, cette opération séduction envers les investisseurs se serait faite de toute façon, même sans les blocages, car elle était déjà inscrite dans la Loi de finances pour l'Outre-mer, présentée le 24 septembre 2018. Qui plus est, le taux de 7% n'a rien d'exceptionnel : il était déjà de mise depuis 2009 dans le cadre des zones franches urbaines. Explications.
Illustration : La taxe EDF qui pourrait faire baisser les prix de l'alimentaire
LIKES
TWEETS

Contribution au Service Public d'Electricité

La taxe EDF qui pourrait faire baisser les prix de l'alimentaire

Posté par IPR, dans Economie
Connaissez-vous la Contribution au Service Public de l'Electricité (CSPE) ? Sur chaque facture EDF, vous l'acquittez. La CSPE, instituée par la loi n°2003-8 du 3 janvier 2003, prélève environ 100 euros par an par abonné. En sont exemptés les consommateurs auto-suffisants, donc équipés en panneaux photovoltaïques, en biomasse ou en éoliennes. Ce qui est le cas des industriels et des hypermarchés. Une grosse perte pour EDF et des surcoûts aussi, puisque la loi fait obligation au fournisseur de racheter les surplus d'énergie de ces producteurs autonomes. Je contribue à la CSPE, tu contribues à la CSPE... et eux, ils ne contribuent pas !
Illustration : Les véhicules de plus de 7,5 tonnes exceptionnellement autorisés à circuler ce week-end
LIKES
TWEETS

Préfecture de la Réunion

Les véhicules de plus de 7,5 tonnes exceptionnellement autorisés à circuler ce week-end

Posté par IPR, dans Economie
Les véhicules de plus de 7,5 tonnes exceptionnellement autorisés à circuler samedi 1er et dimanche 2 décembre 2018 Afin de permettre un retour progressif de l'activité dans l'île, les véhicules de transport de marchandises de plus de 7,5 tonnes de PTAC qui oeuvrent pour la sécurité des usagers, le réapprovisionnement et le retour à la normale de l'activité économique sont autorisés, par dérogation, à circuler du samedi 1er décembre 2018 à 22h00 au dimanche 2 décembre 2018 à 22h00. Le responsable du véhicule doit pouvoir justifier, en cas de contrôle auprès des agents de l'autorité compétente, de la conformité du transport effectué au regard des dispositions de la présente dérogation.
Illustration : Entre 600 et 700 millions d'euros de pertes
LIKES
TWEETS

Troisième bilan du mouvement social sur les entreprises à La Réunion

Entre 600 et 700 millions d'euros de pertes

Posté par IPR, dans Economie
Quinzième jour de mobilisation à La Réunion. Blocages, barrages, et manifestations ont perturbé et continue de perturber la vie économique à la Réunion. Après son appel aux chefs d'entreprises pour connaitre le bilan économique, la CCIR (chambre de commerce et d'industrie de la Réunion) communique son troisième bilan et chiffre les pertes entre 600 et 700 millions d'euros
Illustration : Octroi de mer : à qui profite cette taxe ?
LIKES
TWEETS

Les Gilets jaunes n'en veulent plus

Octroi de mer : à qui profite cette taxe ?

Posté par IPR, dans Economie
L'octroi de mer est un impôt spécifique aux départements d'outre-mer, pour tous les produits venant d'au-delà de la mer. Et ça ne date pas d'hier puisque la première taxation date de... 1670. Depuis 1992, cette taxe porte sur les produits importés comme sur les productions locales sur la forme d'un second octroi de mer régional. Cette taxe a pour effet d'augmenter sensiblement le prix des produits de consommation, qu'ils viennent de métropole ou soient produits localement, malgré un taux de TVA moins lourd dans les DOM qu'en métropole. Supprimer l'octroi de mer pour faire baisser les prix est donc l'une des revendications prioritaires des Gilets Jaunes réunionnais depuis le 17 novembre 2018.
Illustration : La CCI invite les entreprises ayant subi des dommages à se faire connaître
LIKES
TWEETS

Un fond d'urgence demandé à l'Etat

La CCI invite les entreprises ayant subi des dommages à se faire connaître

Posté par IPR, dans Economie
Depuis le samedi, La Réunion est paralysée économiquement par le mouvement des Gilets Jaunes. Si les collectivités et les institutions ont fermé leurs portes par prudence, des entreprises et notamment les petites et moyennes entreprises sont pénalisées financièrement par la situation de blocage et les dégradations commises sur leurs établissements. La Chambre de Commerce et d'Industrie va donc solliciter l'Etat pour faire classer La Réunion en zone catastrophe économique et obtenir la mise en place d'un fonds d'aide d'urgence permettant aux entreprises de relancer leur activité dans les meilleurs délais.
Illustration : Logements : moins de propriétaires, plus de locataires
LIKES
TWEETS

Etude de l'Insee

Logements : moins de propriétaires, plus de locataires

Posté par IPR, dans Economie
En 2014, l,a moitié des ménages réunionnais étaient propriétaires de leur logement et cette part en plus faile qu'en 1990, indique l'Insee dans une étude publiée ce mardi 13 novembre 2018. "Le nombre de ménages locataires a progressé plus fortement sur la période que celui des ménages propriétaires" dit encore l'institut de la statistique en ajoutant que c'est dans les ménages modestes que ce taux baisse le plus. Au contraire, la part de propriétaires augmente parmi les cadres et parmi les professions intermédiaires à un degré moindre. "À La Réunion, 95 % des ménages propriétaires vivent dans une maison, une part plus élevée qu'en métropole. Le confort sanitaire s'est fortement amélioré sur l'île, en particulier dans les logements des propriétaires : 1 % de leurs logements demeurent sans baignoire ou douche en 2014 contre 31 % en 1990" ajoute l'Insee dont nous publions le communiqué ci-dessous