Faits divers

Illustration : Les gramounes étaient hébergés comme du "bétail"
LIKES
TWEETS

[VIDÉO] Pension marron à Saint-André

Les gramounes étaient hébergés comme du "bétail"

Posté par IPR, dans Faits divers
Ce vendredi 23 février 2018, deux femmes ont été déférées au palais de justice de Saint-Denis de La Réunion pour avoir hébergé des personnes âgées dans des conditions indignes à Saint-André. Pour ces faits, elles encourent jusqu'à 7 ans de prison. Elles sont également poursuivies pour abus de faiblesse ainsi qu'ouverture et exploitation d'un établissement d'hébergement sans agrément. Des faits de violence sur les pensionnaires ont aussi été avérés, a précisé le procureur Éric Tuffery. La gérante, placée sous contrôle judiciaire, est ressortie libre du tribunal en fin d'après-midi ce vendredi. (Photo d'archives)
Illustration : Le professeur d'EPS libre et placé sous contrôle judiciaire
LIKES
TWEETS

Soupçonné d'attouchements sur des élèves de 6e (actualisé)

Le professeur d'EPS libre et placé sous contrôle judiciaire

Posté par IPR, dans Faits divers
L'enseignant d'Éducation physique et sportive (EPS), soupçonné d'attouchements sur des élèves de sixième au collège Sainte-Geneviève de Saint-André, a été déféré ce vendredi matin 23 février 2018 au palais de justice de Champ Fleuri à Saint-Denis après sa garde à vue au commissariat de Saint-André. À l'issue de sa présentation, il ressort libre et est placé sous contrôle judiciaire. Il sera de nouveau convoquer au tribunal dans quelques mois. (Photo RB/Imaz Press)
Illustration : Le principal du collège de Salazie placé en détention
LIKES
TWEETS

Mis en examen pour agressions sexuelles et de harcèlement (actualisé)

Le principal du collège de Salazie placé en détention

Posté par IPR, dans Faits divers
Le principal du collège Auguste-Lacaussade de Salazie, Jean-Leu Elnivent, a été mis en examen pour agressions sexuelles, harcèlement sexuel et moral par personne ayant autorité et placé en détention provisoire ce jeudi 22 février 2018 à l'issue de sa présentation au tribunal de Saint-Denis. Il avait été placé en garde à vue depuis ce mardi. Plusieurs plaintes ont été déposées contre lui par des personnels et des enseignantes de l'établissement pour harcèlements sexuel, moral et agression sexuelle. (Photo RB/Imaz Press)
Illustration : Incendies du Maïdo - L'addition promet d'être salée pour l'ex-pompier
LIKES
TWEETS

[PHOTOS] Patrice Nirlo de retour aux assises (actualisé)

Incendies du Maïdo - L'addition promet d'être salée pour l'ex-pompier

Posté par IPR, dans Faits divers
Ce lundi 19 février 2018, l'ex pompier pyromane est de retour à la cour d'assises. Patrice Nirlo doit aujourd'hui faire face à la question des intérêts civils. Pour rappel, sa peine de 12 ans de réclusion criminelle a été confirmée en appel. Les différentes parties civiles lui ont réclamés une soixantaine de millions d'euros de dommages et intérêts. La décision sera rendue le 2 mars prochain. En 2010 et 2011, les incendies que l'ex caporal-chef avait déclenché au Maïdo avaient détruit des milliers d'hectares de forêt au coeur même du parc national
Illustration : Les violences sexuelles en augmentation
LIKES
TWEETS

Bilan de la délinquance à La Réunion 2017

Les violences sexuelles en augmentation

Posté par IPR, dans Faits divers
L'analyse des crimes et des délits enregistrés par la police et la gendarmerie en 2017 à La Réunion se caractérise par une baisse des principaux faits de la délinquance sauf pour les violences sexuelles en augmentation de 8,21% et les violences intrafamiliales, notamment les violences conjugales. Elles demeurent préoccupantes à La Réunion avec 5 femmes tuées l'année dernière. Cependant, les premières données de l'année 2018 confirment une évolution favorable avec la baisse des faits de délinquance. Nous publions ci-après le communiqué envoyé par la préfecture.
Illustration : Un policier inquiété et placé en garde à vue
LIKES
TWEETS

[SAINT-DENIS] Démantèlement d'un réseau de prostitution

Un policier inquiété et placé en garde à vue

Posté par IPR, dans Faits divers
L'enquête sur le démantèlement d'un réseau de proxénétisme à Saint-Denis dans le quartier Saint-Jacques rebondit avec le placement en garde à vue d'un policier au Commissariat de Malartic dans le chef-lieu depuis ce mercredi 14 février 2018. Ce major du Commissariat de Saint-André serait suspecté d'avoir protégé la tête du réseau de prostitution en bande organisée, un commerçant mis en examen pour proxénétisme aggravé et écroué ce jeudi 15 février. Le proxénète présumé a déjà été condamné pour des faits d'agressions sexuelles. Également déférés avec lui devant le tribunal de Champ Fleuri, son fils et deux prostituées ont également été mises en examen pour proxénétisme aggravé et placés sous contrôle judiciaire puis remis en liberté. Tous ont été conduits en garde à vue ce lundi. (Photo d'archives)
Illustration : Le proxénète présumé écroué
LIKES
TWEETS

Saint-Denis - Démantèlement d'un réseau de prostitution

Le proxénète présumé écroué

Posté par IPR, dans Faits divers
Un réseau de proxénétisme a été démantelé à Saint-Denis après l'interpellation lundi 12 février 2018 de cinq personnes. Soupçonné d'être à la tête du réseau de proxénétisme en bande organisée, un commerçant déjà condamné pour agressions sexuelles avait été placé en garde à vue lundi ainsi que deux de ses complices supposés - dont son fils- et deux prostituées. A la fin des gardes à vue, les mis en cause ont été déférés au tribunal de Champ-Fleuri ce jeudi 15 février. Le proxénète présumé a été mis en examen pour proxénétisme aggravé et écroué, les autres personnes, également mises en examen pour proxénétisme aggravé, ont été placées sous contrôle judiciaire et remises en liberté
Illustration : Le motard aux 33 excès de vitesse roulait avec une fausse plaque
LIKES
TWEETS

[GENDARMERIE] Le deux roues du Dionysien de 49 ans saisi

Le motard aux 33 excès de vitesse roulait avec une fausse plaque

Posté par IPR, dans Faits divers
Le 1er février 2018, les militaires de la Brigade motorisée (BMO) de Saint-Benoît ont mis fin à une série de 33 excès de vitesse commis au cours des huit derniers mois par un Dionysien de 49 ans. Cette interpellation a fait suite à plusieurs mois d'enquête conjointe des forces de l'ordre du Centre automatisé de traitement des infractions (CACIR) de Rennes et de l'Escadron départemental de sécurité routière de La Réunion (EDSR). Nous publions ci-après le communiqué de l'EDSR à propos de cette affaire envoyé ce jeudi 15 février. (Photo d'archives)
Illustration : Les gendarmes mettent la main sur 18 pieds de zamal
LIKES
TWEETS

Une découverte inattendue à Saint-Paul à trois domiciles différents

Les gendarmes mettent la main sur 18 pieds de zamal

Posté par IPR, dans Faits divers
Drôle de découverte effectuée par les gendarmes à Bois de Nèfles dans les hauts de Saint-Paul ce mercredi 14 février 2018. Ils ont retrouvé 18 pieds de zamal de 4 mètres de haut pour un poids total de 60 kilos dans trois domiciles différents. Une information détaillée sur la page Facebook de la Gendarmerie de La Réunion.
Illustration : Enquête préliminaire en cours au centre Derma Nude, la gérante relâchée
LIKES
TWEETS

Soins dangereux

Enquête préliminaire en cours au centre Derma Nude, la gérante relâchée

Posté par IPR, dans Faits divers
Ce mardi 13 février 2018, deux établissements de l'enseigne Derma Nude ont été perquisitionnés. La gérante de la société a été remise en liberté. Une enquête préliminaire, menée par les enquêteurs de la brigade de Saint-Pierre, est en cours. Nous publions ci-dessous le communiqué du vice-procureur Benoît Bernard.
Illustration : Incendie au Port
LIKES
TWEETS

Les pompiers sur place

Incendie au Port

Posté par IPR, dans Faits divers
Ce mercredi 14 février 2018, un incendie s'est déclaré au Port. Il serait parti d'un garage situé dans la zone industrielle derrière le McDonalds. Les pompiers se sont déplacés sur les lieux. (Photo archives)
Illustration : Un institut de beauté perquisitionné par les gendarmes
LIKES
TWEETS

Saint-Paul (actualisé)

Un institut de beauté perquisitionné par les gendarmes

Posté par IPR, dans Faits divers
Ce mardi 13 février 2018, un institut de beauté de Saint-Paul a été perquisitionné. Les gendarmes étaient sur place dans la matinée. Selon nos confrères de Linfo.re, une enquête est actuellement menée par le parquet de Saint-Pierre. Ce sont des clientes qui ont porté plainte contre le centre de beauté, se plaignant d'effets secondaires tels que douleurs au visage ou brûlures sur le corps. La gérante de l'établissement a été placée en garde à vue
Illustration : Un automobiliste avec une alcoolémie de 2,62 grammes
LIKES
TWEETS

[GENDARMERIE] Il fait une sortie de route à Basse-Vallée

Un automobiliste avec une alcoolémie de 2,62 grammes

Posté par IPR, dans Faits divers
Les gendarmes de l'Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) ont réalisé des opérations de contrôle ce week-end, du vendredi 9 au dimanche 11 février 2018 précisent-ils dans un communiqué. Les motocyclistes de l'EDSR ont relevé 71 infractions graves génératrices d'accidents avec 23 alcoolémies dont 8  délits soit des automobilistes circulant avec des taux compris entre 0.40 mg/l par litre d'air et 1,20 pour le taux le plus élevé. Un automobiliste avec une alcoolémie de 2,62 grammes dans le sang a fait une sortie de route dans les rampes de Basse-Vallée à Saint-Philippe n'occasionnant que des dommages matériels. (Photo d'illustration)