Femme

Illustration : Le silence face à la violence, c'est terminé
LIKES
TWEETS

Journée internationale des droits des femmes

Le silence face à la violence, c'est terminé

Posté par IPR, dans Femme
Ce dimanche 8 mars 2020, c'est la Journée internationale des droits des femmes. A travers le monde, les femmes se rappellent des combats gagnés au fil des années, et de tous les combats qu'il reste à mener. Et si, en France, on peut se targuer d'être plus chanceuses que d'autres, les inégalités, la violence et l'injustice restent quotidiennes. Mais à l'aube de cette nouvelle décennie, quelque chose a enfin changé : on ne se tait plus. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Journées portes ouvertes du CEVIF du 9 au 13 mars
LIKES
TWEETS

A l'occasion de la Journée des droits des femmes

Journées portes ouvertes du CEVIF du 9 au 13 mars

Posté par IPR, dans Femme
A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes qui est célébrée le 8 mars, le CEVIF qui lutte contre les violences intrafamiliales organise ses portes ouvertes du 9 au 13 mars 2020. Au programme : des ateliers échanges et débats, des expositions mais aussi des animations plus ludiques dédiées notamment aux enfants. Retrouvez le programme complet ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Environ 150 personnes rassemblées devant la préfecture de Saint-Denis
LIKES
TWEETS

Droits des femmes

Environ 150 personnes rassemblées devant la préfecture de Saint-Denis

Posté par IPR, dans Femme
Environ 150 personnes se sont rassemblées ce dimanche 8 mars 2020 à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Issues de différentes associations ou collectifs, ces femmes réclament une rencontre auprès de la préfecture pour discuter des choses à mettre en place dans la protection des droits des femmes et la lutte contre les violences conjugales. Selon nos informations, un flashmob serait en préparation pour marquer le coup. La directrice de cabinet annonce avoir accepté une rencontre, qui se déroulera ce dimanche ou le lendemain lundi 9 mars. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Précarité menstruelle : à quand des protections hygiéniques gratuites
LIKES
TWEETS

1,7 million de Françaises en difficulté

Précarité menstruelle : à quand des protections hygiéniques gratuites

Posté par IPR, dans Femme
Certains pays sont en avance sur d'autres... Récemment, en Ecosse, le parlement a voté la gratuite des protections hygiéniques, qui seront maintenant disponibles dans les centres communautaires, certaines pharmacies et centres de jeunesse. En France, si une enveloppe d'un million d'euros (soit 34 millions de moins qu'en Ecosse) a été débloquée en février 2020 pour distribuer des protections aux femmes en situation de précarité, on reste quand même loin du compte. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Suspicions de sexisme : Larousse s'explique (enfin pas tout à fait)
LIKES
TWEETS

Maîtresse = amante d'un homme marié

Suspicions de sexisme : Larousse s'explique (enfin pas tout à fait)

Posté par IPR, dans Femme
La polémique enfle depuis quelques jours sur les réseaux sociaux : sur le site internet de Larousse, le célèbre dictionnaire, le féminin de certains mots est défini de façon plutôt...sexiste : "maîtresse" est "l'amante d'un homme mariée" par exemple. Interrogé par Imaz Press, Larousse se défend de tout sexisme, indiquant que toutes les définitions d'un même mot sont données, ce qui est vrai dans la version papier. C'est une autre histoire lorsque l'on consulte le dictionnaire en ligne.
Illustration : "Té Madmoizel" pour libérer la parole des femmes réunionnaises
LIKES
TWEETS

Harcèlement de rue, culture du viol, sexisme ordinaire

"Té Madmoizel" pour libérer la parole des femmes réunionnaises

Posté par IPR, dans Femme
Inspiré du tumblr "Paye ta shneck" , "Té Madmoizel" c'est une page Facebook et un compte Instagram qui donnent la parole aux femmes réunionnaises. La possibilité pour des milliers d'entre elles de s'épancher, de s'abandonner, de lâcher prise, de livrer des témoignages souvent effarants de leur quotidien. Du sexisme ordinaire, en passant par le harcèlement de rue, les agressions sexuelles et la culture du viol. Mis en ligne le 12 janvier dernier "Té Madmoizel" rassemble déjà une vingtaine de témoignages crus, nauséabonds, sans fard pour mettre en lumière des sujets dont on parle... mais pas assez.
Illustration : 38% des femmes tuées en douze ans à La Réunion avaient signalé leur bourreau
LIKES
TWEETS

La justice s'engage pour une meilleure prise en charge des victimes

38% des femmes tuées en douze ans à La Réunion avaient signalé leur bourreau

Posté par IPR, dans Femme
Ce lundi 25 novembre 2019 marque la fin du grenelle sur les violences faites aux femmes ainsi que la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes. A cette occasion, une séquence de travail se tient ce lundi à la Cour d'appel de Saint-Denis avec les acteurs de la lutte contre les violences sexistes. Cette réunion vise à présenter les mesures prises pour améliorer l'accueil des victimes lors du dépôt de plainte, privilégier le recours à la médecine légale et la construction de la procédure, mais aussi améliorer le déroulement et le jugement de l'audience ainsi que l'après jugement. En douze ans, ce sont 49 femmes qui ont été victimes de féminicide. 38% d'entre elles avaient signalé leur bourreau à la justice. (Photo as/www.ipreunion.com)
Illustration : La prise de conscience avance, les moyens restent limités
LIKES
TWEETS

Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes

La prise de conscience avance, les moyens restent limités

Posté par IPR, dans Femme
Ce 25 novembre, peu de gens le savent, marque la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes. Cet événement mondial fait écho à la vaste mobilisation organisée par le collectif #NousToutes en métropole, et pour la première fois à La Réunion. Sur l'île des dizaines de personnes ont répondu présentes, malgré la pluie et la présence encore très discrète du collectif national à La Réunion. Preuve en est que la prise est conscience est plus que jamais en marche. Désormais ce sont des actions et des moyens, humains et financiers, que réclament les associations qui oeuvrent au quotidien sur le terrain. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Violences faites aux femmes : "nous avons besoin d'une vraie armée capable d'affronter ce problème dévastateur"
LIKES
TWEETS

[PHOTOS/VIDÉOS] Rassemblement #NousToutes974

Violences faites aux femmes : "nous avons besoin d'une vraie armée capable d'affronter ce problème dévastateur"

Posté par IPR, dans Femme
Ce samedi 23 novembre 2019 a lieu, en écho à la mobilisation nationale, un rassemblement à l'appel du collectif #NousToutes, qui se bat contre les violences sexistes, sexuelles et les féminicides. L'antenne réunionnaise du collectif, qui regroupe plusieurs associations, a mobilisé des dizaines et des dizaines de personnes sur la place du marché à l'Hermitage dans la matinée, pour un moment de parole, d'échanges, mais aussi d'animations et de concerts. Munis de tee-shirts violets, la couleur symbolique de #NousToutes, les participants ont répondu présents à l'appel national du collectif, pour dire une fois de plus "non" aux violences que subissent les femmes.
Illustration : "Stop aux féminicides, aux violences sexistes et sexuelles"
LIKES
TWEETS

Rassemblement à l'Hermitage

"Stop aux féminicides, aux violences sexistes et sexuelles"

Posté par IPR, dans Femme
#NousToutes974 organise ce 23 novembre un rassemblement à 10h au Mail Rodrigues à l'Hermitage, afin de sensibiliser La Réunion à la lutte contre le sexisme, le harcèlement et les violences. L'an dernier une vague violette avait déjà déferlé sur Paris et dans plusieurs villes de Métropole, mais le mouvement national n'avait pas pris à La Réunion car la date en question (17 novembre 2018) était également celle du début du mouvement des gilets jaunes. Cette année, Nous Toutes 974 se mobilise et appelle chacun et chacune à venir se rassembler, deux jours avant la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.
Illustration : A partir de 16h47 ce mardi, les femmes travaillent gratuitement
LIKES
TWEETS

Inégalité salariale

A partir de 16h47 ce mardi, les femmes travaillent gratuitement

Posté par IPR, dans Femme
A partir ce mardi 5 novembre 2019, à 16h47, les femmes travaillent gratuitement. Ceci est bien évidemment une façon de parler, le salaire tombera bien à la fin du mois pour chacune d'entre nous. Mais, symboliquement, ce mardi marque les inégalités salariales entre les femmes et les hommes en France. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Une marche pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles
LIKES
TWEETS

Nous Toutes s'exporte à La Réunion

Une marche pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles

Posté par IPR, dans Femme
Le mouvement Nous Toutes, déjà bien implanté en métropole, débarque pour de bon à La Réunion. L'an dernier, une première marche en date du 17 novembre avait eu lieu dans l'Hexagone à l'appel du collectif pour dire non aux violences sexistes et sexuelles. La branche réunionnaise de Nous Toutes devait participer à distance, à travers une marche péi, malheureusement celle-ci n'a pas eu lieu : le même jour commençait officiellement l'acte I des gilets jaunes avec une toute première manifestation. La première d'une longue série. Cette année, Nous Toutes 974 se mobilise et espère bien que les gens répondront présents pour qu'une vague violette déferle sur La Réunion. La marche est prévue le 23 novembre. (Photo d'illustration Nous Toutes)
Illustration : Six femmes sont victimes chaque jour de violences conjugales à La Réunion
LIKES
TWEETS

Derniers chiffres de la délinquance

Six femmes sont victimes chaque jour de violences conjugales à La Réunion

Posté par IPR, dans Femme
Si le nombre de cambriolages et de morts sur les routes diminue, là où le décompte de la préfecture est moins bon c'est sur les violences conjugales. Au 1er octobre on compte 1.670 affaires contre 1.513 l'année dernière, soit une augmentation de 10%. Premières victimes : les femmes. Elles sont en moyenne 185 par mois, soit 6 par jours. "Un vrai fléau" estime le préfet de La Réunion Jacques Billant, qui place la lutte contre les violences conjugales en tête des grandes priorités dans la lutte contre la délinquance. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Entreprendre : un défi au féminin dans l'Océan indien
LIKES
TWEETS

Echanges régionaux

Entreprendre : un défi au féminin dans l'Océan indien

Posté par IPR, dans Femme
Ce jeudi 3 octobre 2019, La Réunion a répondu à l'invitation de la Boutique de Gestion et de la délégation des droits de femmes de Mayotte, en participant à la 3ème édition du salon de l'entrepreneuriat au féminin, dont le thème est "l'exposition des savoir-faire des femmes mahoraises dans l'océan indien".
Illustration : Des cours de krav-maga pour aider les femmes à se défendre
LIKES
TWEETS

6ème édition de "Stop agression"

Des cours de krav-maga pour aider les femmes à se défendre

Posté par IPR, dans Femme
Les journées "Stop agression" se déroulent pour leur 6ème édition cette année. L'occasion d'enseigner gratuitement des sports de self-défense aux femmes de n'importe quel âge. L'association "Krav-maga women protect", qui vise justement à assurer la protection des femmes, est à La Réunion pendant une semaine dans ce but. (Photo d'illustration initiation au krav-maga le 8 mars 2019)