France

Illustration : Le gouvernement italien accuse la France "d'appauvrir l'Afrique"
LIKES
TWEETS

Crise migratoire et diplomatique

Le gouvernement italien accuse la France "d'appauvrir l'Afrique"

Posté par IPR, dans France
Les relations diplomatiques entre les deux pays frontaliers sont très tendues depuis l'arrivée au pouvoir, en juin dernier de la Ligue (parti d'extrême droite) et du Mouvement 5 étoiles (parti antisystème). Des tensions qui se cristallisent autour de la crise migratoire. À l'été 2018, Matteo Salvini, le ministre de l'intérieur italien avait refusé que des navires chargés de migrants ne débarquent en Italie. Le pays est devenu une porte d'entrée en Europe pour ces migrants qui n'hésitent à affronter la Méditerranée au péril de leur vie. L'extrême droite avait axé sa campagne sur cette crise migratoire, l'un des arguments du parti était de stopper l'immigration illégale. Luigi Di Mario, le vice-premier ministre italien a remis le dossier sur le devant de la scène le dimanche 20 janvier dernier en accusant la France d' "appauvrir l'Afrique " et d'aggraver la crise migratoire.
Illustration : Début de l'acte V dans le calme, mobilisation test pour le pouvoir
LIKES
TWEETS

"Gilets jaunes"

Début de l'acte V dans le calme, mobilisation test pour le pouvoir

Posté par IPR, dans France
Les premiers "gilets jaunes" convergeaient samedi 15 décembre 2018 dans le calme sur les Champs-Élysées, encadrés par un dispositif sécuritaire d'ampleur, pour l'acte V d'une mobilisation nationale sous l'oeil attentif du pouvoir qui espère un apaisement après les annonces d'Emmanuel Macron en faveur du pouvoir d'achat.
Illustration : Après l'attaque de Strasbourg, fake news et théories du complot à gogo
LIKES
TWEETS

"Prévisible", "coup monté", "vieille méthode"...

Après l'attaque de Strasbourg, fake news et théories du complot à gogo

Posté par IPR, dans France
Aah les fake news ! Ces belles petites infox se baladent sur la toile, fleurissent sur nos comptes Twitter, Facebook et compagnie et alimentent nos conversations... Ces dernières semaines, nous avons été bien gâté. Un noël avant l'heure pour tous les amateurs des théories du complot. La dernière en date ? L'attentat de Strasbourg qui ne serait qu'une machination montée par l'Etat et le gouvernement pour détourner notre attention des Gilets Jaune, et La Réunion n'a pas été épargnée. Tour d'horizon des théories farfelues...
Illustration : Plus de 1.000 interpellations dans toute la France, 55 blessés à Paris dont 3 parmi les forces de l'ordre
LIKES
TWEETS

[LIVE/PHOTOS/VIDEOS] Acte IV des Gilets Jaunes à Paris

Plus de 1.000 interpellations dans toute la France, 55 blessés à Paris dont 3 parmi les forces de l'ordre

Posté par IPR, dans France
Des heurts ont éclaté dans la capitale. les forces de l'ordre font usage de gaz lacrymogène, flash ball et grenades assourdissantes pour faire reculer les manifestants qui veulent en découdre. Un important dispositif de forces de l'ordre a pourtant été déployé dans l'Hexagone. Plus de 89.000 policiers et gendarmes. Dans chaque lieu stratégique, les manifestants étaient fouillés à leur arrivée. De nombreux objets dangereux pouvant servir de projectiles ont été saisis, ce qui a donné lieu à plusieurs centaines d'interpellations et de placements en garde à vue sur tout le territoire. À Paris, où les affrontements entre forces de l'ordre et manifestants avaient été très violents la semaine dernière, les magasins de l'avenue des Champs Elysées ont tous fermé boutique. 36 stations de métro et RER ont été fermées. Les lieux culturels parisiens n'ouvriront pas non plus ce samedi. Malgré le pas en arrière d'Emmanuel Macron qui a cédé en annulant la hausse des taxes sur les carburants, la mobilisation des Gilets jaunes est toujours très forte. Plus de 31.000 personnes sont mobilisées sur le territoire national à la mi-journée. À Paris, épicentre des violences urbaines la semaine dernière, l'ambiance oscille entre période de tension et de calme. Suivez-nous, nous sommes en LIVE toute la journée.
Illustration : "Gilets jaunes": Edouard Philippe annonce plusieurs mesures pour "ramener l'apaisement"
LIKES
TWEETS

Gel des taxes sur les carburants et du durcissement prévu du contrôle technique

"Gilets jaunes": Edouard Philippe annonce plusieurs mesures pour "ramener l'apaisement"

Posté par IPR, dans France
Le Premier ministre a annoncé mardi la suspension pour six mois de plusieurs mesures fiscales, des concessions devant permettre à un exécutif acculé, de sortir de la crise des "gilets jaunes", mais déjà qualifiées d'insuffisantes.
Illustration : Règlement de compte ou violences racistes à Beaune
LIKES
TWEETS

L'attaque fait débat sur les réseaux sociaux

Règlement de compte ou violences racistes à Beaune

Posté par IPR, dans France
Dans la nuit de ce dimanche 29 au lundi 30 juillet 2018, sept mineurs ont été blessés dans une fusillade à Beaune, en Côte d'Or. Un premier véhicule a foncé sur les victimes à 1h25 puis, à 4h30, un second véhicule est arrivé avec un ou plusieurs occupant(s) qui a(ont) tiré sur le groupe de jeunes. Lors du passage de la première voiture, le(s) agresseur(s) aurai(en)t insulté de "sales bougnoules" leurs victimes. Si les enquêteurs privilégieraient la piste du règlement de compte, les proches des "pris pour cible" évoqueraient une agression raciste. Depuis, sur les réseaux sociaux, certains internautes s'insurgent du traitement réservé par les médias à ce fait divers.
Illustration : "La fraternité, nouveau principe constitutionnel"
LIKES
TWEETS

Courrier des lecteurs de Bruno Bourgeon

"La fraternité, nouveau principe constitutionnel"

Posté par IPR, dans France
Dans une décision du vendredi 6 juillet 2018, le Conseil constitutionnel a consacré la valeur constitutionnelle du " principe de fraternité ". En ce sens, les gardiens de la loi ont considéré qu'il en découlait "la liberté d'aider autrui, dans un but humanitaire, sans considération de la régularité de son séjour sur le territoire national ". Bruno Bourgeon a souhaité réagir sur le sujet en rédigeant le courrier suivant : (Photo d'illustration AFP)
Illustration : Affaire Benalla : le préfet de police dénonce tandis que Gérard Collomb se dédouane
LIKES
TWEETS

[VIDÉOS] Ils ont été auditionnés ce lundi à l'Assemblée (actualisé)

Affaire Benalla : le préfet de police dénonce tandis que Gérard Collomb se dédouane

Posté par IPR, dans France
Des vidéos montrant Alexandre Benalla, un proche collaborateur d'Emmanuel Macron, en train de frapper et malmener des manifestants le 1er mai à Paris alors qu'il accompagnait les forces de l'ordre en tant qu'"observateur", ont plongé depuis la semaine dernière l'exécutif dans sa plus grave crise. Pourquoi le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, n'a pas saisi l'IGPN dès qu'il a été informé des faits? Connait-il Alexandre Benalla? Pourquoi ce collaborateur portait des équipements de la police nationale? Ce lundi 23 juillet 2018, Gérard Collomb a été auditionné pendant près de 2h30 par la commission des Lois de l'Assemblée. Pour l'occasion, il a tenté de se dédouane en déclarant : "C'est à l'autorité hiérarchique de prendre toutes les mesures qui s'imposent sur les plans administratif et judiciaire." Quelques heures plus tard, le préfet de police Michel Delpuech a été auditionné, à son tour. Il a dénoncé : "Fondamentalement, ces évènements résultent de dérives individuelles inacceptables! Condamnables! Sur fond de copinage malsain!"
Illustration : Mayotte : vers la fin d'un principe fondamental de la République
LIKES
TWEETS

Limiter le droit du sol pour lutter contre l'immigration comorienne

Mayotte : vers la fin d'un principe fondamental de la République

Posté par IPR, dans France
Proposée l'année dernière par le sénateur mahorais LREM, Thani Mohamed Soilihi, la limitation du droit du sol à Mayotte pourrait bien être appliquée d'ici peu. Cette proposition de loi qui prévoit que tout enfant né à Mayotte ne pourra être régularisé que si l'un des parents réside légalement en France depuis au mois trois mois, remet en cause un principe fondamental de la République. Pour le sénateur, c'est LA solution pour limiter l'immigration comorienne excessive sur l'île. En revanche, pour Jean Fauconnet, défenseur réunionnais des droits de l'homme, cela contredit l'esprit du droit français et ses valeurs républicaines.
Illustration : Des députés s'insurgent : Macron a un "profond mépris" pour les pauvres
LIKES
TWEETS

Il critique "ceux qui pensent que le summum de la lutte c'est les 50 euros d'APL"

Des députés s'insurgent : Macron a un "profond mépris" pour les pauvres

Posté par IPR, dans France
Dans un documentaire intitulé "Emmanuel Macron, la fin de l'innocence" diffusé sur France 3 ce lundi soir 7 mai 2018, le Président de la République critique "ceux qui pensent que le summum de la lutte c'est 50 euros d'APL" et les met en regard des "valeurs" pour lesquelles le colonel Beltrame est mort lors des attentats de Trèbes. Interrogés sur cette déclaration, les députés Huguette Bello, Jean-Hugues Ratenon, et David Lorion sont montés au créneau. Pour la députée, ce sont les propos "d'un ignorant, qui a un profond mépris pour les plus pauvres". Le député de la France insoumise souligne pour sa part "ce Président est totalement déconnecté de la réalité". Pour David Lorion (LR), "on ne compare pas une tragédie à une lutte sociale". Tous se disent "choqués" par cette déclaration.