Justice

Illustration : Affaire des loyers "marrons" : Ibrahim Patel fixé sur son sort le 15 mars prochain
LIKES
TWEETS

Une ardoise de plus 23.000 euros

Affaire des loyers "marrons" : Ibrahim Patel fixé sur son sort le 15 mars prochain

Posté par IPR, dans Justice
Ibrahim Patel faisait de nouveau face à la justice ce vendredi 15 février au tribunal correctionnel. Cette fois, c'est pour l'affaire des "loyers marrons", un dossier qui remonte à 2015, Ibrahim Patel est suspecté de ne pas avoir payé les loyers de son entreprise située à Saint-Paul durant plusieurs année. Pire encore, le chef d'entreprise aurait sous-loué ledit local et aurait encaissé les chèques, toujours, sans s'acquitter du loyer à son propriétaire. Et l'addition est salée, Ibrahim Patel devrait plus de 23.000 euros à son propriétaire. Le parquet a requis une peine de 8 mois de prison avec sursis, 5 ans d'inéligibilité, et 10 ans d'interdiction de gérer une société. Verdict le 15 mars prochain.
Illustration : Philippe Ghanty condamné à 6 mois de prison avec sursis
LIKES
TWEETS

Il avait entretenu une relation avec une de ses élèves mineure

Philippe Ghanty condamné à 6 mois de prison avec sursis

Posté par IPR, dans Justice
L'ancien professeur d'anglais au collège Jules Reydellet et ex-candidat du FN aux élections législatives était passé devant le tribunal correctionnel le 22 janvier dernier. Il était jugé pour des faits d'atteinte sexuelle sur une de ses élèves de 14 ans. Le trentenaire avait entretenu une relation avec la collégienne durant plusieurs mois. L'enseignant parlait d'une "relation amoureuse consentie". La justice n'aura pas été du même avis, l'ancien professeur a été condamné à six mois de prison avec sursis et une interdiction d'exercer une activité en lien avec des mineurs. Pour rappel, le parquet avait requis huit mois de prison avec sursis.
Illustration : Saint-Benoît : reconstitution de la fusillade entre le radicalisé Jérôme Lebeau et les policiers
LIKES
TWEETS

Les magistrats du pôle antiterroriste de Paris sont sur place

Saint-Benoît : reconstitution de la fusillade entre le radicalisé Jérôme Lebeau et les policiers

Posté par IPR, dans Justice
Un impressionnant dispositif est dressé depuis tôt ce mercredi matin 6 février 2019 autour d'un immeuble de la cité Fragrance à Saint-Benoît. Des magistrats du pôle antiterroriste de Paris est sur place pour procéder à la reconstitution de la fusillade entre le djihadiste présumé Jérôme Lebeau et les forces de l'ordre en avril 2017. Deux policiers avaient été légèrement blessés (Photo archives - RB/Imaz Press Réunion)
Illustration : "A 80 ans, Casanova Agamemnon n'aura plus de compte à rendre à la justice"
LIKES
TWEETS

Bientôt en liberté conditionnelle (actualité)

"A 80 ans, Casanova Agamemnon n'aura plus de compte à rendre à la justice"

Posté par IPR, dans Justice
L'un des plus anciens détenus de France pourra bientôt sortir de prison. La liberté conditionnelle de Casanova Agamemnon, a été confirmé jeudi 31 janvier 2019 par la Cour d'Appel de Saint-Denis. L'homme de 68 ans devra maintenant réapprendre à vivre normalement. Difficile lorsqu'on a passé les deux tiers de sa vie derrière des barreaux. Mais le Bénédictin est attendu, sa famille et ses amis seront là pour l'entourer.
Illustration : La Cour d'Appel confirme la liberté conditionnelle de Casanova Agamemnon
LIKES
TWEETS

Après 48 ans derrière les barreaux

La Cour d'Appel confirme la liberté conditionnelle de Casanova Agamemnon

Posté par IPR, dans Justice
La liberté conditionnelle de Casanova Agamemnon, l'un des plus anciens détenus de France a été confirmé ce jeudi 31 janvier 2019 par la Cour d'Appel de Saint-Denis. Lundi 21 janvier 2019, le procureur avait donné un avis favorable à la demande de libération conditionnelle du Bénédictin. L'homme a 68 ans, presque 69. Au total, il en a passé presque 49 derrière les barreaux.
Illustration : Libération ou pas : Casanova Agamemnon fixé sur son sort dans quelques semaines
LIKES
TWEETS

Le procureur a donné un avis favorable

Libération ou pas : Casanova Agamemnon fixé sur son sort dans quelques semaines

Posté par IPR, dans Justice
Après une audience de plusieurs heures ce lundi 21 janvier 2019, le procureur a donné un avis favorable à la demande de libération conditionnelle de Casanova Agamemnon, l'un des plus anciens détenus de France. La cour d'appel de Saint-Denis rendra sa décision le 31 janvier ou le 7 février prochain. L'audience s'est tenue à huis clos. L'homme a 68 ans, presque 69. Au total, il en a passé 48 derrière les barreaux.
Illustration : Accident de Fleurimont : Sarah, seule rescapée de l'accident placée sous contrôle judiciaire
LIKES
TWEETS

Après sa présentation devant les juges (actualisé)

Accident de Fleurimont : Sarah, seule rescapée de l'accident placée sous contrôle judiciaire

Posté par IPR, dans Justice
Sarah, la seule survivante de l'accident de Fleurimont qui a coûté la vie à trois jeunes en juillet dernier, est ressortie libre du tribunal de Champ Fleuri après avoir été entendue par le procureur de la République et le juge des libertés et de la détention ce vendredi 11 janvier 2019. Placée sous contrôle judiciaire mais laissée libre notamment car son état de santé ne permet pas la détention. Son procès se tiendra le 19 février prochain. La jeune femme était entendue en vue d'une mise en examen pour homicide involontaire. Elle a été placée en garde à vue ce jeudi 10 janvier et auditionnée par les gendarmes de Saint-Paul. Elle est suspectée d'être la conductrice de la Peugeot 406 et d'avoir conduit sous l'emprise de l'alcool.
Illustration : Affaire supposée d'emplois fictifs au SDIS: Nassimah Dindar a quitté la caserne Vérines
LIKES
TWEETS

[LIVE/PHOTOS/VIDEOS] Justice

Affaire supposée d'emplois fictifs au SDIS: Nassimah Dindar a quitté la caserne Vérines

Posté par IPR, dans Justice
L'ex-présidente du Conseil Départemental et du SDIS, Nassimah Dindar a été entendue ce matin, jeudi 27 décembre 2018 dans le cadre d'une affaire supposée d'emplois fictifs au SDIS 974 à la caserne Vérines à Saint-Denis. La sénatrice a été auditionnée pendant près de trois heures sous le régime de témoin assisté puisque son statut parlementaire interdit de la placer en garde à vue tant que son immunité n'est pas levée. Ses avocats Maître Norman Omarjee et Maître Djalil Gangate n'ont fait aucune déclaration particulière.
Illustration : Étang-Salé : Jean-Claude Lacouture est ressorti après trois heures d'audition à la Caserne Vérines
LIKES
TWEETS

[VIDÉO] Sa directrice de cabinet est toujours en garde à vue (actualisé)

Étang-Salé : Jean-Claude Lacouture est ressorti après trois heures d'audition à la Caserne Vérines

Posté par IPR, dans Justice
Le maire de l'Étang-Salé a été entendu près de trois heures ce 18 décembre 2018 dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte pour des chefs de détournement de fonds publics et recel de prise illégale d'intérêt, relativement aux conditions d'acquisition et d'aménagement d'une maison au bénéfice de la directrice de cabinet du maire nous apprend le procureur de Saint-Pierre. On en connaît pas la teneur de l'audition mais à sa sortie, Jean-Claude Lacouture était aussi peu loquace qu'à son arrivée à la Caserne Vérines. Sa directrice de cabinet, Marie-Claude Lapierre est toujours en garde à vue. Le service urbanisme de la mairie de la commune du Sud a été perquisitionné par les militaires de la section de recherches. L'objet de cette petite visite impromptue : une affaire de vente de terrain qui remonte à mai 2011. Marie-Claude Lapierre obtient une parcelle située Cité La Lagune à un prix très bas par rapport au prix du marché dans le secteur. Des conditions d'attribution suspectes qui ont mis intrigués les enquêteurs.
Illustration : Une vingtaine de journalistes et photoreporters vont porter plainte pour violences policières
LIKES
TWEETS

Manifestations des Gilets Jaunes

Une vingtaine de journalistes et photoreporters vont porter plainte pour violences policières

Posté par IPR, dans Justice
Matériel confisqué, journaliste touché par un lanceur de balle de défense, coups de matraque... lors des manifestation des gilets jaunes à Paris, de nombreux témoignages de photoreporters et de journaliste accablent les forces de l'ordre. Vendredi 14 décembre, dans un courrier adressé au préfet de police de Paris, Michel Delpuech, au procureur de la République, Rémy Heitz, et au ministre de l'intérieur, Christophe Castaner, vingt-quatre journalistes et photographe annoncent leur intention de porter plainte avec constitution de partie civile. Ils estiment avoir été pris pour cible par les forces de l'ordre.
Illustration : Trafic de stupéfiants : le passeur et le commanditaire présumés mis en examen
LIKES
TWEETS

19 kg de résine de cannabis et 500 g de cocaïne saisis

Trafic de stupéfiants : le passeur et le commanditaire présumés mis en examen

Posté par IPR, dans Justice
Le passeur présumé interpellé à Gillot avec 19 kilos de résine de cannabis et 484 grammes de cocaïne ainsi que le commanditaire ont été déférés ce jeudi 13 décembre 2018 au tribunal de Champ Fleur (Saint-Denis). Ils ont tous les deux été mis en examen pour trafic de stupéfiants.
Illustration : Saint-Denis - Opération "justice pour toutes et tous"
LIKES
TWEETS

[LIVE] Mobilisation des avocats et des magistrats

Saint-Denis - Opération "justice pour toutes et tous"

Posté par IPR, dans Justice
A Saint-Denis devant le tribunal de Grande Instance de Champ Fleuri, les avocats se rassemblent mercredi 12 décembre 2018 pour protester contre le projet de loi "programmation 2018-2022 pour la Justice". Ils dénoncent un texte qui "entérine en l'état une dégradation des conditions dans lesquelles la justice est rendue en France. Uniquement attaché à maintenir un haut niveau de productivité sans avoir à donner à la justice les moyens nécessaires à son bon fonctionnement, le gouvernement entend sacrifier la garantie des libertés, la qualité judiciaire et l'accès de toutes et tous à une justice qu'il ne voit que comme une dépense à réduire". Cette réforme, très contestée a été adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale par 88 voix contre 83 dans la nuit de mardi 11 à mercredi 12 décembre. Les oppositions de droite et de gauche ont voté contre. Suivez notre live
Illustration : Saint Denis : les visiteurs de prison présentent leur mission lors d'une soirée-débat
LIKES
TWEETS

Avec de nombreux intervenants du monde carcéral

Saint Denis : les visiteurs de prison présentent leur mission lors d'une soirée-débat

Posté par IPR, dans Justice
Dans le cadre des 25èmes journées nationales prison ayant pour thème cette année : " Prison peines de corps ", le groupe de concertation prison de la Réunion organise le vendredi 30 novembre 2018 à 18 heures à la salle polyvalente de la mairie de Saint-Denis la projection d'un film suivie d'une table-ronde. Avec la participation de Directeurs de prison, du Directeur du SPIP (Service pénitentiaire d'insertion et de probation), magistrat, médecins... Cette manifestation sera animée par monsieur Xavier Denecker, secrétaire général de l'ANVP (PARIS). Entrée libre et gratuite pour tout public.
Illustration : Violences urbaines : de nouvelles condamnations pour vols aggravés et violences
LIKES
TWEETS

De 2 à 12 mois d'emprisonnement

Violences urbaines : de nouvelles condamnations pour vols aggravés et violences

Posté par IPR, dans Justice
Un certain nombre d'exactions ont été commises depuis quelques jours en marge du mouvement dit des "gilets jaunes". Des militaires de la gendarmerie nationale et des fonctionnaires de police ont été victimes de violences préméditées. Un certain nombre de commerces ont fait l'objet de pillages. Le tribunal correctionnel de Saint-Denis a ce jour jugé suivant la procédure de comparution immédiate des individus qui avaient à la suite de ces faits été identifiés et interpellés par les forces de sécurité.