Justice

Illustration : Terry Laymard condamné à 30 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Paulette Telmar
LIKES
TWEETS

Assises

Terry Laymard condamné à 30 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Paulette Telmar

Posté par IPR, dans Justice
Le 23 juillet 2016, Paulette Telmar, 80 ans est retrouvée sans vie dans sa maison au Port. La gramoune a été tabassée à mort. Durant six mois, l'enquête piétine, les investigations ne mènent à rien et les enquêteurs n'arrivent pas à trouver identifier le meurtrier de cette gramoune sans histoire. Puis tout s'accélère, en février 2017, Terry Layemard est interpellé, son ADN correspond à celui retrouvé sous les ongles de Paulette Telmar. Le jeune homme de 19 ans au moment des faits finit par avouer le crime. En manque de Rivotril, il serait entré chez la gramoune pour lui voler ses médicaments. Surpris dans son larcin, il aurait paniqué. Aujourd'hui âgé de 22 ans, il a été condamné par les magistrats de la Cour d'Assises, ce jeudi 6 juin 2019, à 30 ans de réclusion criminelle pour homicide aggravé sur personne vulnérable. (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Le maire Olivier Rivière visé par une enquête sur ses revenus
LIKES
TWEETS

Il est soupçonné de dépasser le plafond autorisé

Le maire Olivier Rivière visé par une enquête sur ses revenus

Posté par IPR, dans Justice
La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a signalé les revenus du maire de Saint-Philippe, jugés excessivement élevés. Egalement vice-président de Région, Olivier Rivière est soupçonné de toucher trop d'indemnités. Le parquet de Saint-Pierre a ouvert une enquête. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Meurtre de Carl Davies: Vincent Madouré acquitté
LIKES
TWEETS

Coup de théâtre

Meurtre de Carl Davies: Vincent Madouré acquitté

Posté par IPR, dans Justice
Après une 3ème et dernière journée d'audience, Vincent Madouré a été acquitté pour le meurtre de Carl Davies. L'avocate générale avait requis 15 années de réclusion criminelle contre lui. Il n'a cessé de clamer son innocence depuis le départ. Les jurés ont tranché et sont allés dans son sens. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Le sélectionneur Jean-Pierre Bade peut rentrer à La Réunion
LIKES
TWEETS

Il était retenu à Rodrigues pour son audience

Le sélectionneur Jean-Pierre Bade peut rentrer à La Réunion

Posté par IPR, dans Justice
Le sélectionneur de l'équipe de football de La Réunion peut enfin quitter Rodrigues. Il aurait quand même dû s'acquitter d'une amende de 303 euros (12000 roupies). Jean-Pierre Bade a été arrêté lundi 13 mai 2019 avec des cachets catégorisés comme psychotropes. Il ne pouvait pas quitter le territoire rodriguais avant son audience.
Illustration : Médiathèque Cimendef : Ericka Bareigts et Huguette Bello devant la Cour d'appel
LIKES
TWEETS

La Région les accuse de "violation de domicile"

Médiathèque Cimendef : Ericka Bareigts et Huguette Bello devant la Cour d'appel

Posté par IPR, dans Justice
Ericka Bareigts et Huguette Bello étaient convoquées devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis le 14 septembre 2018. Poursuivies par la Région, elles devaient répondre d'une "violation de domicile". Le 3 mars 2018, les deux députées avaient voulu visiter la médiathèque Cimendef de Saint-Paul, devenue Conservatoire régional. Le président de Région Didier Robert s'était opposé à leur présence dans les étages. Il avait ensuite porté plainte contre les deux femmes, qui étaient parvenues à monter au premier étage du bâtiment. En septembre, elles ont été relaxées mais la Région a fait appel. Le président du tribunal correctionnel avait tenu à souligner que "cela n'aurait jamais dû arriver devant le tribunal, ce type de débat ne se résout pas dans les prétoires mais dans les urnes". Il s'était adressé directement aux deux députées : "mesdames, on vous a fait un mauvais procès". (Photos d'illustration RB/www.ipreunion.com)
Illustration : Mort de Dimitri Saugrin : deux hommes mis en examen pour assassinat
LIKES
TWEETS

Tué par balles au Port

Mort de Dimitri Saugrin : deux hommes mis en examen pour assassinat

Posté par IPR, dans Justice
En garde à vue après la mort, par balles, de Dimitri Saugrin lundi 6 mai 2019 au Port, quatre suspects ont été déférés ce mercredi 8 mai 2019 devant le Parquet. Deux d'entre-eux ont été entendus comme témoins assistés et libérés. Le tireur présumé, Florent Pomeng et son cousin John Fruteau de Laclos qui aurait tiré la veille du meurtre en guise d'avertissement ont été mis en examen pour assassinat et écroués.
Illustration : Etang-Salé : la maison de Marie-Claude Lapierre est confisquée
LIKES
TWEETS

Elle est aussi condamnée à 80.000 euros d'amende

Etang-Salé : la maison de Marie-Claude Lapierre est confisquée

Posté par IPR, dans Justice
Le tribunal correctionnel de Saint-Pierre a ordonné ce jeudi 2 mai 2019 la confiscation de la maison de Marie-Claude Lapierre à l'Étang-Salé. L'ex-directrice de cabinet du maire Jean-Claude Lacouture, a aussi été condamnée à deux ans d'inéligibilité et à payer une amende de 80.000 euros, dont la moitié avec sursis. Il lui était reproché faits "de recel de prise illégale d'intérêt d'un élu public dans une affaire qu'il administre ou qu'il surveille". (Photo RB/www.ipreunion.com)
Illustration : [LIVE] Clément Dubar et Anthony Cayambo condamnés à 6 mois de prison ferme
LIKES
TWEETS

Affaire des ex-paillotes à l'Hermitage

[LIVE] Clément Dubar et Anthony Cayambo condamnés à 6 mois de prison ferme

Posté par IPR, dans Justice
Six mois de prison ferme avaient été requis contre Anthony Cayambo et Clément Dubar lors de leur passage au tribunal correctionnel mardi 12 mars 2019. Les deux hommes sont jugés pour des faits supposés de dégradation sur les ex-paillotes à l'Hermitage. Le délibéré avait d'abord été fixé au jeudi 11 avril, mais a ensuite été prorogé à ce jeudi 25 avril. (Photo : RB/Imaz Press Réunion)
Illustration : Jean-Claude Lacouture condamné à trois mois de prison avec sursis
LIKES
TWEETS

Pour des faits présumés d'harcèlement moral

Jean-Claude Lacouture condamné à trois mois de prison avec sursis

Posté par IPR, dans Justice
La décision est tombée ce jeudi 25 avril 2019, en début d'après-midi, le maire de l'Étang-Salé Jean-Claude Lacouture est condamné à trois mois de prison avec sursis et 5000 euros d'amende. En deçà des six mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende requis à son encontre par le vice-procureur le jeudi 29 mars 2019. Jean-Claude Lacouture comparaissait devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre, pour des faits présumés harcèlement moral à l'encontre de Mireille Malet, l'ancienne directrice du Centre communale d'actions sociales (CCAS) de la commune. Elle avait porté plainte contre Jean-Claude Lacouture à la mi-août 2017. (Photo archive : RB/Imaz Press Réunion)
Illustration : Demandes d'asile : le tribunal administratif rejette la requête de 16 migrants sri lankais
LIKES
TWEETS

Les audiences se poursuivront jusqu'à vendredi

Demandes d'asile : le tribunal administratif rejette la requête de 16 migrants sri lankais

Posté par IPR, dans Justice
Le tribunal administratif (TA) a siégé tard ce mardi soir 23 avril 2019. Au bout de cette audience marathon il a rejeté la requête de 16 des 17 migrants sri lankais qui contestaient la décision de l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) rejetant leur demande d'asile. La juridiction administrative a estimé elle aussi que cette demande n'était pas justifiée. Ces Sri Lankais pourraient maintenant être rapidement reconduits hors de La Réunion. 90 migrants au total ayant déposé une contestation contre la décision de l'Ofpra, le TA continue d'examiner les dossiers ce mercredi. Les audiences se poursuivront jusqu'à vendredi. Pour rappel 30 des 120 migrants arrivés à Sainte-Rose le 13 avril 2019 ont obtenu le droit de déposer une demande d'asile en France. Les autres sont toujours enfermés en zone d'attente dans le gymnase Duparc à Sainte-Marie (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Migrants : les avocats vont se pourvoir en cassation
LIKES
TWEETS

Les Sri-Lankais maintenus en zone d'attente (actualisé)

Migrants : les avocats vont se pourvoir en cassation

Posté par IPR, dans Justice
Ce samedi 20 avril 2019, la Cour d'appel a prolongé de 8 jours la zone d'attente pour la centaine de migrants sri-lankais. 83 dossiers ont été examinés par les magistrats, certains concernent des familles. Au total : 99 migrants sont maintenus en confinement dans le gymnase de Sainte-Marie. Les avocats ont confirmé auprès d'Imaz Press qu'ils allaient se pourvoir en cassation. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : La centaine de migrants retourne en zone d'attente
LIKES
TWEETS

[LIVE] Les migrants devant les magistrats de la Cour d'appel

La centaine de migrants retourne en zone d'attente

Posté par IPR, dans Justice
Nouvel épisode judiciaire pour la centaine de migrants arrivés dans le port de Sainte-Rose samedi 13 avril 2019. Ce samedi 20 avril 2019, saisi par le Parquet, les magistrats de la Cour d'Appel de Saint-Denis, ont décidé de renvoyer les migrants en zone d'attente dans la soirée. Ils retournent donc dans le gymnase de Duparc à Sainte-Marie, mis à leur disposition. La zone d'attente est prolongée de 8 jours. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Meurtre des époux Aho-Nienne : l'un des deux agresseurs condamné à la perpétuité, l'autre à 30 ans d'emprisonnement
LIKES
TWEETS

Cour d'assises (actualisé)

Meurtre des époux Aho-Nienne : l'un des deux agresseurs condamné à la perpétuité, l'autre à 30 ans d'emprisonnement

Posté par IPR, dans Justice
Troisième et dernier jour de procès ce vendredi 19 avril 2019 pour deux des cinq agresseurs du couple Aho-Nienne. En appel, la peine de l'un a été confirmée : la réclusion criminelle à perpétuité et pour l'autre, qui avait écopé de la même peine en première instance, cette fois, elle a été allégée à 30 ans d'emprisonnement. Pour ce dernier, la décision va à l'encontre des réquisitions de l'avocat général qui avait demandé la réclusion criminelle à perpétuité pour les deux individus. Les deux hommes avaient été condamnés en première instance en février 2017 pour l'agression sauvage des époux Aho-Nienne, un couple de commerçants du quartier de Grand Bois à Saint-Pierre.
Illustration : Assises : deux agresseurs du couple Aho-Nienne de nouveau devant le juge
LIKES
TWEETS

Condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité en première instance

Assises : deux agresseurs du couple Aho-Nienne de nouveau devant le juge

Posté par IPR, dans Justice
Deuxième jour du procès en appel pour deux des cinq agresseurs du couple Aho-Nienne. Deux des trois meneurs font de nouveau face au juge à la Cour d'Assises et attendent, cette fois, une peine moins sévère qu'en première instance, tous deux avaient été condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre sauvage du couple de gramouns saint-pierrois. Le 22 janvier 2015, Emile et Odette Aho-Nienne, un couple de commerçants âgés de 92 et 85 ans qui tenaient une station-services était battus à mort, un vol avec violence qui avait mal tourné. Ce drame avait suscité une vague d'émotion et d'indignation dans le quartier de Grand Bois où les époux Aho-Nienne étaient très connus. (photo d'illustration)