migrants

Illustration : Les demandes d'asile des sept migrants ont été rejetées
LIKES
TWEETS

Arrivés mercredi à bord d'un bateau de pêche

Les demandes d'asile des sept migrants ont été rejetées

Posté par IPR, dans migrants
Les sept hommes arrivés à bord du bateau de pêche le "Roshan" ne remplissent pas les conditions d'entrée sur le territoire français. "Le ministère de l'Intérieur considère que leur demande n'est pas valable", explique leur avocate, Maître Lynda Virapoullé-Tolsy. L'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) a donc rejeté leur demande vendredi 28 décembre 2018. D'après leur avocate, les sept Sri-lankais vont faire appel de la décision devant le Juge des libertés et de la détention, l'audience aura lieu lundi 31 décembre. En attendant, la Police aux Frontière (PAF) a saisi le juge des libertés et de la détention afin de prolonger leur maintien en zone d'attente.
Illustration : Selon la préfecture : "des filières criminelles" organisent "un trafic d'êtres humains"
LIKES
TWEETS

Au moins cinq bateaux sri-lankais ont tenté de rejoindre l'île (actualisé)

Selon la préfecture : "des filières criminelles" organisent "un trafic d'êtres humains"

Posté par IPR, dans migrants
Deux bateaux sri-lankais en moins de dix jours sont arrivés à la Réunion. Cinq depuis mars 2018 ont tenté la traversée de l'Océan Indien. 173 hommes, femmes et enfants ont tout risqué dans l'espoir d'obtenir l'asile sur ce petit bout de France qu'est La Réunion. Autour d'eux, de plus en plus de questions se posent et des doutes s'installent : traversée avec ou sans escale, trafic d'êtres humains, filières criminelles à l'oeuvre... Imaz Press fait le point avec Frédéric Joram, secrétaire général de la Préfecture de La Réunion. Entretien.
Illustration : Migrants : déferlement de haine et de propos racistes sur nos réseaux
LIKES
TWEETS

Arrivée d'un nouveau bateau sri-lankais (actualisé)

Migrants : déferlement de haine et de propos racistes sur nos réseaux

Posté par IPR, dans migrants
"Renvoyez les chez eux", "coulez-les, noyez-les", "dégagez", "on est pas là pour accueillir la misère du monde", "occupons nous d'abord de nos SDF" (nous vous passons les termes gentils employés)... Mercredi 26 décembre, alors que nous étions en Facebook Live lors de l'arrivée du quatrième bateau sri-lankais transportant des migrants, des commentaires d'internautes nous ont laissé sans voix. Littéralement sans voix.
Illustration : Migrants : un nouveau bateau sri-lankais a accosté au port-ouest
LIKES
TWEETS

Au moins cinq bateaux ont tenté de rejoindre l'île

Migrants : un nouveau bateau sri-lankais a accosté au port-ouest

Posté par IPR, dans migrants
Mercredi 26 décembre 2018, un bateau de pêche sri-lankais transportant sept migrants est arrivé à La Réunion. C'est au moins le cinquième en dix mois qui tente la traversée, le quatrième a avoir accosté. Sur les réseaux sociaux, c'est un nouveau déferlement de haine et de racisme contre ces hommes qui ont tout abandonné, tout quitté pour fuir la misère ou les persécutions.
Illustration : Un nouveau bateau sri-lankais avec sept migrants à bord est arrivé à La Réunion
LIKES
TWEETS

[LIVE/PHOTOS/VIDEOS] Quatre navires ont accosté en moins d'un an

Un nouveau bateau sri-lankais avec sept migrants à bord est arrivé à La Réunion

Posté par IPR, dans migrants
Un nouveau bateau de migrants est arrivé au Port-Ouest mercredi 26 décembre 2018 en milieu d'après-midi. Repéré à un mile nautique au large de la commune du Port, le "Roshan" été intercepté par un navire du Cross (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en mer). Il est immatriculé au Sri-Lanka. D'après la Préfecture, il y a 7 passagers à bord, des hommes. Ils font actuellement l'objet d'une évaluation sanitaire et administrative. C'est la cinquième fois qu'un bateau de migrants tente d'accoster à La Réunion. Le dernier est arrivé il y a à peine deux semaines, le 14 décembre dernier avec 62 sri-lankais à son bord. (Photo d'illustration)
Illustration : Migrants : plus d'une trentaine de personnes n'ont toujours pas d'hébergement
LIKES
TWEETS

La solidarité s'organise

Migrants : plus d'une trentaine de personnes n'ont toujours pas d'hébergement

Posté par IPR, dans migrants
Des initiatives commencent à naître et une chaîne de solidarité se met en place progressivement autour des 62 migrants sri-lankais, arrivés il y a dix jours à La Réunion. Un élan spontané, salué par plusieurs associations réunies sous le nom de "Solidarité réunionnaise". Lundi 24 décembre 2018, à la veille de Noël, le collectif nouvellement créé interpelle l'État sur l'urgence à traiter les dossiers de demandes d'asile. La Cimade, l'association qui accompagne les personnes étrangères dans la défense de leurs droits, et la Préfecture ont pour le moment trouvé un toit pour 21 personnes.
Illustration : Préfecture : les migrants sri-lankais plaident leur cause
LIKES
TWEETS

Les procédures de demandes d'asile sont entamées

Préfecture : les migrants sri-lankais plaident leur cause

Posté par IPR, dans migrants
Ils sont arrivés il y a une semaine tout juste à bord du " Wasana 1 ", un bateau de pêche de fortune sur lequel femmes, enfants et hommes auraient voyagé durant 22 jours entre le Sri-Lanka et La Réunion, plus de 4.000 kilomètres de traversée. Jusqu'à mercredi 19 décembre, les 62 demandeurs d'asile étaient retenus en zone d'attente, femmes et les enfants à Gillot et les hommes dans un hôtel dionysien. Lors de leur passage au tribunal de Champ Fleuri, il y a deux jours, le juge des libertés et de la détention a invalidé les procédures enclenchées par les services de l'État depuis l'arrivée des migrants, les jugeant illégales. Ils ont donc pu retrouver la liberté. Ce vendredi 21 décembre, les soixante-deux sri-lankais entament les procédures de demandes d'asile auprès des services de l'État dans le bureau de l'OFPRA (l'Office français de protection des réfugiés et apatrides). L'un d'entre eux affirme qu'ils ont quitté leur village de Cilaw à 75 kilomètres de Colombo à cause de persécution politique pour certains.