Océan Indien

Illustration : La reconstruction après les dégâts du cyclone Enawo
LIKES
TWEETS

Il frappait Madagascar en mars

La reconstruction après les dégâts du cyclone Enawo

Posté par IPR, dans Océan Indien
Enawo, cyclone tropical intense de catégorie 4, frappait la côte nord-est de Madagascar le 7 mars 2017. Il s'agit d'un des phénomènes les plus puissants à avoir touché la Grand île au cours des dix dernières années. La Croix-Rouge malgache intervenait dans différents domaines tout comme la Plate-forme d'intervention régionale de l'océan Indien (PIROI). Depuis la reconstruction s'organise. Nous diffusons le communiqué de la PIROI à propos de ces opérations d'urgence et de post-urgence.
Illustration : La Réunion remporte la finale internationale de la Webcup
LIKES
TWEETS

À Rodrigues

La Réunion remporte la finale internationale de la Webcup

Posté par IPR, dans Océan Indien
Les meilleurs développeurs de l'océan Indien s'affrontaient ce week-end dans le cadre de la finale internationale de la Webcup à Rodrigues. Opposée aux Comores, à Madagascar, à Maurice, à Mayotte et aux Seychelles, c'est l'équipe Code It qui représentait La Réunion qui s'est imposée après 24h de développement web. (photo Facebook Association Webcup)
Illustration : L'équipe Code It défendra les couleurs de La Réunion à Rodrigues
LIKES
TWEETS

Finale internationale de la Webcup 2017

L'équipe Code It défendra les couleurs de La Réunion à Rodrigues

Posté par IPR, dans Océan Indien
Ce week-end du 25 et 26 novembre, les meilleurs développeurs web de l'Océan Indien vont s'affronter à la finale internationale de la Webcup qui se déroule cette année à l'île Rodrigues. Sept territoires en compétition, 24H de code pour les départager.... Qui sera la meilleure équipe en 2017 ? Pour La Réunion, c'est l'équipe Code It qui tentera de ramener le trophée sur l'île.
Illustration : Le bassin Sud océan Indien examiné à la loupe
LIKES
TWEETS

Une assemblée plénière réunie à Saint-Denis

Le bassin Sud océan Indien examiné à la loupe

Posté par IPR, dans Océan Indien
Sous la présidence conjointe des préfets de La Réunion, de Mayotte et des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), le conseil maritime ultramarin du bassin Sud océan Indien (CMUB) se réunissait en assemblée plénière le mercredi 22 novembre 2017 à Saint-Denis. Nous publions ci-après le communiqué de cette troisième séance de CMUB.
Illustration : Le Parlement européen veut des élections libres à Madagascar
LIKES
TWEETS

[VIDÉO] Un scrutin présidentiel censé se tenir en 2018

Le Parlement européen veut des élections libres à Madagascar

Posté par IPR, dans Océan Indien
Le Parlement européen se réunissait à Strasbourg jeudi 16 novembre 2017. Les députés européens adoptaient une proposition de résolution afin d'exiger du président Hery Rajoanarimampianina la tenue d'élections présidentielles "libres et crédibles" en 2018. La parlementaire italienne Cécile Kyenge prenait la parole afin de dénoncer "une généralisation de la corruption" et évoquait également des malversations dans la Grande île. Nous publions la vidéo de son intervention.
Illustration : Un insecticide interdit utilisé sur des tomates à Mayotte
LIKES
TWEETS

Elles sont vendues en bord de route

Un insecticide interdit utilisé sur des tomates à Mayotte

Posté par IPR, dans Océan Indien
Ce mercredi 15 novembre 2017, la préfecture de Mayotte a indiqué que "certains producteurs à Mayotte ont recours à un insecticide" dont l'utilisation est interdite en France pour le traitement de tomates. Suite à des prélèvements sur des stands en bord de route, les résultats ont démontré l'usage de diméthoate. Ce pesticide prohibé comporte des risques sanitaires pour la santé des consommateurs. Une mesure administrative de mise sous surveillance de la commercialisation des tomates produites à Mayotte a été décrétée. Nous publions le communiqué de la préfecture mahoraise ci-dessous. (Photo archives)
Illustration : La liaison en catamaran Réunion/Maurice prend l'eau
LIKES
TWEETS

La société est muette et les agences de voyages n'ont pas d'information

La liaison en catamaran Réunion/Maurice prend l'eau

Posté par IPR, dans Océan Indien
Annoncée en grande pompe en février 2017, la liaison en catamaran entre La Réunion et Maurice n'en finit plus de prendre l'eau. Alors que les premiers voyages étaient prévus en septembre, puis en octobre, la société Cruise Line Océan Indien est quasiment joignable. Le dernier message sur sa page Facebook date de juin et incite à la "patience" et à la "compréhension". Sauf que le mois de novembre est désormais déjà entamé et que les promoteurs du projet ne sont pas loin d'être comparés par les touristes intéressés à des "chargèr de lo".
Illustration : L'épidémie de peste ralentit à Madagascar
LIKES
TWEETS

Le nombre total de décès en cours d'investigation

L'épidémie de peste ralentit à Madagascar

Posté par IPR, dans Océan Indien
Ce jeudi 2 novembre 2017, le bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) a publié un nouveau bilan de la peste à Madagascar. L'épidémie semble bien se ralentir avec un nombre de décès s'élevant à 128 depuis le 1er août. Le chiffre supplémentaire de 71 morts est en cours d'investigation.
Illustration : 3 morts et 3 disparus en mer dans le naufrage d'un kwassa-kwassa
LIKES
TWEETS

Au large de Mtsamboro à Mayotte

3 morts et 3 disparus en mer dans le naufrage d'un kwassa-kwassa

Posté par IPR, dans Océan Indien
Un kwassa-kwassa, en provenance des Comores, chavirait avec à son bord 18 passagers, selon les témoignages des rescapés, au nord-ouest de l'îlot de Mtsamboro à Mayotte dans la nuit du mercredi 1er novembre au jeudi 2 novembre 2017. Le bilan fait état de 3 morts et de 3 disparus. 12 autres passagers de cette embarcation de fortune survivaient confirmait la préfecture ce jeudi. (Photo d'archives)
Illustration : Peste - La situation semble s'améliorer à Madagascar
LIKES
TWEETS

L'épidémie a tué 128 personnes depuis le 1er août

Peste - La situation semble s'améliorer à Madagascar

Posté par IPR, dans Océan Indien
L'épidémie de peste qui touche la Grande-Île depuis le début du mois d'août est en régression ces derniers jours. Si la propagation de la maladie s'amenuise depuis une semaine, le gouvernement appelle à la vigilance et veut mobiliser le pays pour venir à bout de la maladie qui a tué 128 personnes en trois mois. (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Nous sommes en 2017 et la peste tue encore à Madagascar
LIKES
TWEETS

124 morts depuis début août

Nous sommes en 2017 et la peste tue encore à Madagascar

Posté par IPR, dans Océan Indien
Depuis le début du mois d'août 2017, Madagascar fait face à une sévère épidémie de peste. Selon le dernier bilan datant du 23 octobre 2017, 124 personnes sont mortes et 1192 autres ont été infectées. Si la tendance semble s'orienter vers une baisse des cas, la lutte contre la maladie apparaît quant à elle encore fragile. Dans les hôpitaux, les internes déplorent notamment un manque de protection et un risque élevé de contamination.
Illustration : Un poulet entier vendu 35 euros
LIKES
TWEETS

Vie chère à Mayotte (actualisé)

Un poulet entier vendu 35 euros

Posté par IPR, dans Océan Indien
Selon France Mayotte Matin qui se base sur une étude de l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), les prix seraient 6,9 % plus chers dans l'île mahoraise qu'en métropole. Et ni les 47 jours de manifestations contre la vie chère en 2011 ni la loi Lurel de régulation en Outre-mer n'avaient d'effet sur ce phénomène. Une information détaillée par le journal dans son édition du jeudi 26 octobre 2017. Avec des tarifs exorbitants comme le prix du poulet fermier entier vendu à 35 euros et 19,9 ? du kilo.
Illustration : 124 personnes mortes de la peste
LIKES
TWEETS

Selon un dernier bilan à Madagascar (actualisé)

124 personnes mortes de la peste

Posté par IPR, dans Océan Indien
Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé publique, 124 personnes sont mortes de la peste et 1192 autres sont contaminées dans la Grande Île. Un nombre de décès cumulés observé entre le 1er août et ce lundi 23 octobre 2017. Selon nos confrères de L'Express de Madagascar, trois décès suspects étaient enregistrés dans la région d'Atsimp-Andrefana, à Toamasina et dans la région de d'Itasy.