Océan Indien

Illustration : Covid-19 : le confinement (peu respecté) a commencé aux Seychelles
LIKES
TWEETS

11 cas avérés dans l'archipel

Covid-19 : le confinement (peu respecté) a commencé aux Seychelles

Posté par IPR, dans Océan Indien
C'est une situation nouvelle pour les Seychellois de rester confiner chez eux. Au premier jour de cette interdiction, de se déplacer, le message n'était pas bien compris par une partie de la population. Malgré les appels à rester à la maison pour se préserver du Covid-19, ils étaient beaucoup à braver l'interdiction de se déplacer (Photo rv/www.ipreunion.com)
Illustration : Covid-19 : les Seychelles en confinement pour trois semaines
LIKES
TWEETS

11 cas recensés dans l'archipel

Covid-19 : les Seychelles en confinement pour trois semaines

Posté par IPR, dans Océan Indien
Depuis ce jeudi 9 avril 2020 les Seychellois sont placés en confinement pour une période de 3 semaines. Il leur est interdit de se déplacer sauf pour aller faire des courses. Toutes les entreprises qui ne sont pas essentielles ont reçu l'ordre de fermées. Même profiter de la plage en cette fin d'été n'est plus permis. Toutes les célébrations religieuses pour la semaine sainte ont été interdites. Les policiers ont été mobilisés pour faire respecter ces dispositions (Photo Rassin Vannier)
Illustration : La tortue Lazare en route vers le Sud de l'océan Indien
LIKES
TWEETS

Kelonia

La tortue Lazare en route vers le Sud de l'océan Indien

Posté par IPR, dans Océan Indien
Contrairement aux tortues caouannes actuellement suivies par Kelonia et qui - une fois relâchées en mer - sont toutes parties vers le Nord , la jeune tortue olivâtre Lazare a opté pour le Sud de l'océan Indien. Elle a atteint le Sud de Madagascar, après un mois de voyage.(photo DR Kelonia)
Illustration : Maurice : un cinquième décès lié au coronavirus
LIKES
TWEETS

Le pays est en confinement strict

Maurice : un cinquième décès lié au coronavirus

Posté par IPR, dans Océan Indien
A Maurice, une cinquième personne est décédée des suites Coronavirus ce mardi 31 mars 2020, annonce la presse mauricienne. Il s'agit d'un Mauricien âgé de 71 ans hospitalisé depuis le dimanche 29 mars. "Cet homme est rentré de l'étranger le 18 mars. Malade, il a été admis à l'hôpital le 29 mars. Il a été intubé et a été transféré à l'hôpital de Souillac par le SAMU. Son état a continué à se détériorer et il est décédé ce soir" indique lemauricien.com (Photo d'illustration rn-b/www.ipreunion.com)
Illustration : Seychelles : le covid-19 paralyse l'économie
LIKES
TWEETS

[PHOTOS] Dix cas de coronavirus dans l'archipel

Seychelles : le covid-19 paralyse l'économie

Posté par IPR, dans Océan Indien
C'est l'ensemble de l'économie des Seychelles qui est paralysée par la propagation de l'épidémie du Covid-19. Depuis la semaine dernière, la grande majorité des visiteurs qui ont pu trouver un vol ont quitté le pays, laissant les établissements touristiques vides. Le tourisme qui est le premier pilier de l'économie des Seychelles emploie de nombreux Seychellois et travailleurs étrangers. Les hôtels ont presque fermé toutes leurs portes, faute de clients, du jamais vu. A ce jour 10 cas de coronavirus, tous importés, sont recensés dans l'archipel (Photos rs/www.ipreunion.com)
Illustration : Mayotte a encore tremblé
LIKES
TWEETS

D'une magnitude de 5,8

Mayotte a encore tremblé

Posté par IPR, dans Océan Indien
Un tremblement de terre de magnitude de 5,8 a été ressenti à 9h46 ce samedi matin 21 mars 2020 à Mayotte. La magnitude a été estimée par le réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte. "L'épicentre a été localisé entre Mayotte et Anjouan, à une profondeur de 30 à 50km" indique la préfecture de Mayotte en précisant que les "données de ceséisme sont en cours d'analyse".
Illustration : La tortue India reprend sa migration vers le Nord
LIKES
TWEETS

Kelonia

La tortue India reprend sa migration vers le Nord

Posté par IPR, dans Océan Indien
Alors que l'île est à l'arrêt après les mesures de restrictions prise contre la propagation du coronavirus, les tortues, elles, n'arrêtent pas de bouger ! Kelonia, l'observatoire des tortues, nous informe que la jeune tortue India a repris sa migration vers le Nord, après avoir été perturbée par le cyclone Herold.
Illustration : Les thoniers français ne peuvent plus pêcher dans  les eaux territoriales des Seychelles
LIKES
TWEETS

Océan Indien

Les thoniers français ne peuvent plus pêcher dans les eaux territoriales des Seychelles

Posté par IPR, dans Océan Indien
L'accord de pêche entre les Seychelles et l'Union européenne a pris fin le vendredi 17 janvier sans que le Parlement européen et seychellois n'ont ratifié le nouvel accord qui a été conclu en octobre 2019. "L'accord a expiré et donc les bateaux ne peuvent plus pêcher dans les eaux seychelloises, les bateaux européens pêchent maintenant dans les eaux internationales" dit l'ambassadeur de France aux Seychelles Dominique Mas (Photo Nasa)
Illustration : Chagos : Maurice envisage de porte plainte pour crime contre l'humanité
LIKES
TWEETS

La Grande-Bretagne refuse de rétrocéder l'archipel

Chagos : Maurice envisage de porte plainte pour crime contre l'humanité

Posté par IPR, dans Océan Indien
Invité au UK-Africa Investment Summit le 22 janvier 2020, Pravind Jugnauth, le chef du gouvernement mauricien a profité de ce déplacement pour remettre sur la table le dossier des Chagos. Alors que la Grande-Bretagne refuse toujours de rétrocéder les îles à Maurice, le gouvernement monte le ton. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Six mois après la résolution de l'ONU, l'Angleterre refuse toujours de rétrocéder les Chagos
LIKES
TWEETS

Maurice revendique sa souveraineté

Six mois après la résolution de l'ONU, l'Angleterre refuse toujours de rétrocéder les Chagos

Posté par IPR, dans Océan Indien
Il y a six mois jour pour jour, le 22 mai 2019, les Nations Unies condamnaient l'occupation illégale des Chagos par la Grande-Bretagne et demandaient sa rétrocession à Maurice. Ce vendredi 22 novembre, l'échéance arrive à terme, mais le Royaume-Uni n'a, semble-t-il aucune intention de rendre cet archipel à Maurice. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Saint-Denis : une exposition à l'université sur Tromelin, l'île des esclaves oubliés
LIKES
TWEETS

A voir jusqu'au 13 décembre

Saint-Denis : une exposition à l'université sur Tromelin, l'île des esclaves oubliés

Posté par IPR, dans Océan Indien
Ce lundi après-midi 2019, la bibliothèque universitaire de Droit-Lettres de Saint-Denis accueillait les TAAF (Terres australes et antarctiques françaises) pour le vernissage d'une version inédite de l'exposition Tromelin, l'île des esclaves oubliés, et pour un débat entre la Préfète des TAAF et des étudiants en licence d'histoire. Nous publions ci-dessous le communiqué de l'université (Photo D.R.)
Illustration : Mayotte : un tiers des habitants vit sans eau courante
LIKES
TWEETS

Précarité quotidienne

Mayotte : un tiers des habitants vit sans eau courante

Posté par IPR, dans Océan Indien
Les conditions de logement à Mayotte sont difficiles, note l'Insee. Selon une étude effectuée en 2017 et publiée ce jeudi 29 août 2019, "29 % des logements n'ont toujours pas d'eau courante et 81 000 habitants sont concernés". Six habitations sur dix sont dépourvus du confort sanitaire de base (eau courante, toilettes, ou douche). Quant à l'électricité elle est absente dans un logement sur dix. L'institut de la statistique souligne également que le quart des 63 000 résidences principales de Mayotte sont des constructions fragiles (maisons en tôle, bois, végétal ou terre). "65% de ces habitations sont occupées par des étrangers, contre 25 % des Français natifs de l'île" souligne l'Insee (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : La peste est de retour à Madagascar
LIKES
TWEETS

Trois cas ont été détectés

La peste est de retour à Madagascar

Posté par IPR, dans Océan Indien
C'est malheureusement une situation courante que rapportent nos confrères de RFI Afrique ce vendredi 23 août 2019 : la saison pesteuse est de retour, et trois cas ont déjà été confirmés à environ 50 km de la capitale. Un problème habituel pour la région, alors que plus de 200 personnes étaient décédées des suites de la peste bubonique en 2017.