Pêche

Illustration : Pêcherie du Sud, la société mauricienne qui permet à Reunimer d'échapper au fisc français
LIKES
TWEETS

Marché du poisson

Pêcherie du Sud, la société mauricienne qui permet à Reunimer d'échapper au fisc français

Posté par IPR, dans Pêche
La société Reunimer, qui existe depuis 2012, a une influence non négligeable sur le marché de la pêche à La Réunion. Grosse importatrice de poissons, notamment des poissons malgaches, elle représente 4000 tonnes de flux chaque année. Imaz Press Réunion a eu accès à de nombreux documents mettant en avant tout un circuit, qui vise à acheter du poisson à Madagascar, d'héberger les ventes à Maurice, avant de revenir à La Réunion. Un passage par une société privée de trading nommée Pêcherie du sud et située en zone franche. Sa localisation, hors territoire français, permet à Reunimer de faire de grosses économies d'impôts. Une activité techniquement légale, plus critiquable sur le plan moral, mais assumée par le groupe. Imaz Press Réunion, à travers de nombreux documents tels que factures ou rapports officiels, a interrogé Reunimer sur ces pratiques et s'est penché sur le fonctionnement de cette société mauricienne et l'influence qu'elle a sur le groupe et sur le marché réunionnais. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Adoption d'un nouveau plan de gestion de la pêche à la légine
LIKES
TWEETS

Terres Australes françaises

Adoption d'un nouveau plan de gestion de la pêche à la légine

Posté par IPR, dans Pêche
Ce mardi 2 juillet 2019, les Terres Australes françaises (TAAF) ont communiqué sur le nouveau plan de gestion de la pêche à la légine qui rentrera en vigueur le 3 juillet. En juin dernier, les membres de la société Réunion pêche australe (RPA) partageaient leur crainte d'être lésés alors que la pêche à la légine représente une opportunité de travail extrêmement lucrative. Le communiqué complet à retrouver ci-dessous.
Illustration : Journée de la mer : la Sapmer remet au goût du jour les poissons lontan
LIKES
TWEETS

Découverte

Journée de la mer : la Sapmer remet au goût du jour les poissons lontan

Posté par IPR, dans Pêche
Samedi 15 juin 2019, embarquez pour un voyage gustatif aux origines de l'histoire de la Sapmer et de la pêche australe à La Réunion. Rendez-vous entre 10h à 20h au Poste 8 de la darse Titan au Port. Pour cette édition, les équipes Sapmer mettent le cap sur l'histoire toujours plus vivante de l'entreprise à La Réunion en mettant, notamment, à l'honneur le Saint-Paul, le Bleu ou la Sériole et d'autres espèces pêchées et débarquées au Port par la Sapmer depuis 1948, et pourtant aujourd'hui méconnues.
Illustration : Pêche à la légine : la société Réunion pêche australe ne veut pas être lésée
LIKES
TWEETS

Le plan de gestion sera validé en juillet

Pêche à la légine : la société Réunion pêche australe ne veut pas être lésée

Posté par IPR, dans Pêche
Le 9 mai 2019, l'Etat présentait les nouveaux critères à l'admission du plan de gestion de pêche à la légine. S'ils ne sont pour l'instant pas définitifs, la société Réunion pêche australe (RPA) les juge "fortement pénalisants pour les pêcheurs réunionnais". RPA dénonce un "oligopole des armements historiques". Au cours d'une conférence qui s'est déroulée à Saint-Denis ce jeudi 6 juin 2019, Réunion pêche australe a partagé ses inquiétudes vis-à-vis de ces nouveaux critères.
Illustration : Concours de pêche en kayak à partir du 12 mai
LIKES
TWEETS

Deuxième édition

Concours de pêche en kayak à partir du 12 mai

Posté par IPR, dans Pêche
L'association Kayak Fishing Club 974 organise la deuxième édition du concours de pêche en kayak à la Réunion. Ce type de pêche sportive valorise une bonne connaissance de la mer ainsi qu'un respect de cet environnement. L'association met en avant le no-kill (remise à l'eau des poissons) dans l'attribution des points ainsi que le ramassage des déchets flottants.
Illustration : Un individu interpellé avec 24 kg de poissons perroquet et de langoustes pêchés illégalement
LIKES
TWEETS

Dans la réserve naturelle marine

Un individu interpellé avec 24 kg de poissons perroquet et de langoustes pêchés illégalement

Posté par IPR, dans Pêche
Dans la nuit du 17 au 18 avril, en collaboration avec la Gendarmerie de La Réunion, les Gardes assermentés de la Réserve Marine ont interpellé une personne en action de pêche sous marine illégale, sur la pente externe, en zone de protection renforcée sur le secteur de Saint Leu. Le matériel de pêche ainsi que 6 poissons perroquet (15 kg au total) et 15 langoustes (9 kg au total) dont 5 spécimens avec des oeufs ("langoustes grainées") ont été appréhendés par les Gardes en lien avec la Direction Mer Sud Océan Indien (DMSOI), soit 24 kg au total.
Illustration : Braconnage : une personne interpellée avec 11kg de langoustes
LIKES
TWEETS

Lutte contre la pêche illégale

Braconnage : une personne interpellée avec 11kg de langoustes

Posté par IPR, dans Pêche
Depuis plusieurs mois, les gardes de la Réserve Naturelle Marine multiplient les missions de surveillance de nuit sur le périmètre de la Réserve. Ainsi, dans la nuit du 15 au 16 avril 2019, avec le soutien de la Gendarmerie de La Réunion, ils ont interpellé une personne en action de pêche sous marine illégale. Le matériel de pêche ainsi que 11 kg langoustes ont été appréhendés par les Gardes assermentés en lien avec la Direction Mer Sud Océan Indien (DMSOI), les langoustes encore toutes vivantes qui ont pu être relâchées dans leur milieu naturel. (photo d'illustration Réserve Naturelle Marine)
Illustration : Déchets de poissons rejetés (ou non) en baie de Saint-Paul: la polémique
LIKES
TWEETS

Des pêcheurs accusent, Réunimer se défend

Déchets de poissons rejetés (ou non) en baie de Saint-Paul: la polémique

Posté par IPR, dans Pêche
Sur les quais du Port-ouest, un groupe de pêcheurs a tendu un filin le long d'une darse pour empêcher la sortie de certains bateaux. Un pêcheur accuse, en plein Live Facebook, l'armateur Enez d'avoir rejeté en baie de Saint-Paul pendant plus de deux ans des déchets de poissons. Ce qui aurait dit-il "attiré les requins" près des côtes. Interrogé par Imaz Press, la société Réunimer, groupe détenteur d'Enez, dément formellement ces accusations et parle de règlement de compte. Le point sur cette polémique.
Illustration : Le Comité des Pêches persiste et signe et parle de "passe-droits" pour le bateau "Île Sainte-Marie"
LIKES
TWEETS

Tribune libre

Le Comité des Pêches persiste et signe et parle de "passe-droits" pour le bateau "Île Sainte-Marie"

Posté par IPR, dans Pêche
L'affaire du bateau "Île Sainte-Marie" se poursuit. Par voie de presse, les protagonistes du dossier continuent à s'affronter. Nous publions le communiqué du Comité des Pêches tel quel : "Après avoir adressé plusieurs courriers aux institutions concernées, après avoir alerté les médias, et enfin après avoir été convoqué devant un tribunal, aucune réponse n'a été apportée jusqu'à ce jour au CRPMEM, qui puisse justifier les passe-droits dont bénéficie le bateau " Ile Sainte-Marie ". L'ensemble des pêcheurs artisans de la Réunion et les consommateurs réunionnais sont en droit d'attendre des explications.
Illustration : Port ouest : le déchargement des poissons "n'est pas systématiquement contrôlé"
LIKES
TWEETS

Selon la Direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt

Port ouest : le déchargement des poissons "n'est pas systématiquement contrôlé"

Posté par IPR, dans Pêche
Après six jours de blocage sur les quais du port-ouest, le bateau convoyeur malgache l'Ïle Sainte-Marie a pu décharger sa cargaison sous la protection des forces de l'ordre, mardi 19 février 2019. Les pêcheurs indignés, protestaient depuis vendredi 15 février contre des "irrégularités" des contrôles des douanes et des services vétérinaires. "C'est une véritable passoire", alertaient-ils au sujet de l'enceinte portuaire. Suite et fin de l'histoire ? Après les douanes, la Direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (DAAF) de La Réunion a répondu aux questions d'Imaz Press.
Illustration : Poursuivis pour avoir empêché le déchargement du poisson, deux pêcheurs fixés sur leur sort mercredi
LIKES
TWEETS

Le bateau a été déchargé sous la protection de la police (actualisé)

Poursuivis pour avoir empêché le déchargement du poisson, deux pêcheurs fixés sur leur sort mercredi

Posté par IPR, dans Pêche
Yannis Latchimy, l'un des pêcheurs à l'origine de l'action et Bertrand Baillif, président du Comité des Pêches ont été jugés selon la procédure du référé au tribunal de Saint-Denis ce mardi après-midi 19 février 2019. C'est la société Réunimer qui les attaquait au motif qu'ils auraient empêché le déchargement de l'Ile Sainte-Marie, un bateau malgache transportant du poisson au port-ouest. Les deux hommes seront fixés sur leur sort ce mercredi. Mais ce jugement risque de tomber à plat. En effet, alors que l'audience avait lieu ce mardi après-midi, le navire a été déchargé sous la protection des forces de l'ordre. La société Réunimer a réclamé le paiement d'une astreinte de 5000 euros par personne et par jour de blocage constaté à compter du jugement
Illustration : Port-ouest: Des pêcheurs dénoncent "des irrégularités"
LIKES
TWEETS

Le bateau malgache toujours interdit de déchargement

Port-ouest: Des pêcheurs dénoncent "des irrégularités"

Posté par IPR, dans Pêche
Le bateau convoyeur malgache, "l'Île Sainte-Marie", est toujours à quai au Port-ouest lundi 18 février 2019. Depuis vendredi, le déchargement de ses cales pleines de poissons est empêché par des pêcheurs qui dénoncent des irrégularités. Selon eux, il n'y a toujours pas eu de contrôle des douanes et des services vétérinaire. Ils alertant sur une "concurrence déloyale", des "problèmes sanitaires" et de "traçabilité des produits".
Illustration : Port-ouest: le bateau malgache ne déchargera pas ses poissons
LIKES
TWEETS

[LIVE- PHOTOS/VIDEO] Des pêcheurs voulaient s'assurer que "tout est en règle"

Port-ouest: le bateau malgache ne déchargera pas ses poissons

Posté par IPR, dans Pêche
Depuis tôt ce vendredi 15 février 2019, un groupe de pêcheurs est posté sur l'un des quais du Port-ouest où a accosté "L'île Sainte-Mairie", un bateau convoyeur battant pavillon malgache. Les pêcheurs se demandaient si "tout est en règle pour que ce bateau qui n'est pas français accoste au Port". Le déchargement des cales pleines de poissons du navire ne commence pas et n'aura pas lieu. Alertant sur les problèmes de "concurrence déloyale", de "problèmes sanitaires" et de "traçabilité des produits", le président du Comité des pêches Bertrand Baillif était sur place et demandait une réunion en urgence avec les autorités. Suivez-nous, nous sommes en live
Illustration : Pêcheurs, faites vous recenser si vous voulez des calamars
LIKES
TWEETS

Prévisions de pénurie

Pêcheurs, faites vous recenser si vous voulez des calamars

Posté par IPR, dans Pêche
Une rupture d'approvisionnement en calamars se profile à La Réunion suite à des retards de livraison des conteneurs commandés par le fournisseur local. Afin d'anticiper cette pénurie, l'interprofession de la pêche et de l'aquaculture de La Réunion mène actuellement un recensement des besoins en appâts des pêcheurs à la long-line membres de l'ARIPA afin de trouver des solutions opérationnelles pour permettre la continuité d'activité des navires
Illustration : Le CRPMEM fait son bilan 2018  et annonce son plan d'actions 2019
LIKES
TWEETS

Restructurer la filière, répondre aux urgences, mise en oeuvre de nouveaux chantiers...

Le CRPMEM fait son bilan 2018 et annonce son plan d'actions 2019

Posté par IPR, dans Pêche
Elu début 2017, le nouveau bureau du Comité Régional des pêches (CRPMEM) dresse un bilan de sa deuxième année d'exercice et annonce son plan d'action 2019. Après une première année au cours de laquelle l'ensemble des équipes avait dû concentrer ses efforts pour sortir le Comité de Pêches d'une situation financière critique, cette seconde année de mandat a été celle du lancement de nombreux projets. La mise en oeuvre du programme, qui avait permis à Bertrand Baillif de prendre la présidence du Comité, en janvier 2017, suit son cours et tente de consolider une pêche artisanale à l'équilibre fragile.