Plage

Illustration : Pas de trêve pour le collectif de défense de la plage
LIKES
TWEETS

Ses membres s'opposent aux restaurants sur le sable de l'Hermitage

Pas de trêve pour le collectif de défense de la plage

Posté par IPR, dans Plage
Le collectif de défense du Domaine publique maritime (DPM) alerte à nouveau le préfet, le directeur de la DEAL et le maire de Saint-Paul sur la question des restaurants installés sur la plage à l'Hermitage. Ses membres demandent une clarification de la gestion du DPM et plus particulièrement des autorisations d'occupation temporaire accordées à ces établissements. Nous publions ci-après leur courrier. (Photo d'illustration)
Illustration : Un collectif demande aux députés de sortir du silence
LIKES
TWEETS

Restaurants de plage à l'Hermitage

Un collectif demande aux députés de sortir du silence

Posté par IPR, dans Plage
Le collectif de défense du domaine public maritime (DPM) continue son combat contre les restaurants installés sur la plage de l'Hermitage dans la commune de Saint-Paul. Ses membres interpellent les sept députés réunionnais sur cette question. Ils s'étonnent du "silence" des parlementaires sur cette question. Nous publions ci-après leur courrier
Illustration : Une pétition pour la destruction des restaurants de plage
LIKES
TWEETS

Elle a été lancée en ligne

Une pétition pour la destruction des restaurants de plage

Posté par IPR, dans Plage
Une cinquantaine de personnes signait une pétition lancée sur deux plates-formes en ligne par le collectif "Kont akaparèr profitèr" afin d'obtenir la fermeture définitive du restaurant Le Coco Beach installé à l'Hermitage suite à la saisie de 300 kilos de denrées impropres à la consommation. Elles demandent également la destruction des établissements implantés sur la plage dans toute l'île.
Illustration : Un collectif de riverains dénonce des "passe-droits"
LIKES
TWEETS

Restaurants de l'Hermitage

Un collectif de riverains dénonce des "passe-droits"

Posté par IPR, dans Plage
Le collectif de défense du domaine public maritime, regroupant notamment des riverains, vient d'écrire au maire de Saint-Paul, Joseph Sinimalé, toujours à propos de l'autorisation d'occupation temporaire des restaurants de plage à l'Hermitage. Ses membres dénoncent une absence de dialogue avec l'élu et "des passe-droits" et demandent l'annulation de la soirée prévue ce mercredi soir 19 décembre 2017 au Coco Beach. Nous publions ci-après l'intégralité de leur courrier. (Photo d'illustration)
Illustration : Des collectifs de riverains veulent attaquer en justice
LIKES
TWEETS

Restaurants de l'Hermitage (actualisé)

Des collectifs de riverains veulent attaquer en justice

Posté par IPR, dans Plage
Les collectifs des riverains de l'Hermitage et du défense du domaine public maritime (DPM), Action Ouest et SOS La Réunion souhaitent saisir la justice à propos "du non-respect" de l'autorisation d'occupation temporaire (AOT) des restaurants installés sur la plage de l'Hermitage dans la ville de Saint-Paul. Une information confirmée par leur porte-parole, Karl Bellon, ce mardi 19 décembre 2017. Une conférence de presse prévue ce vendredi 22 décembre au cabinet d'avocat d'Alain Antoine doit officialiser le lancement de cette procédure.
Illustration : Les collectifs "rassurés, mais pas convaincus" après la discussion avec le préfet
LIKES
TWEETS

Restaurants de plage à l'Ermitage

Les collectifs "rassurés, mais pas convaincus" après la discussion avec le préfet

Posté par IPR, dans Plage
Des représentants des collectif des riverains de L'Hermitage, du domaine public maritime et de l'action ouest ont rencontré ce mardi 12 décembre le préfet de La Réunion Amaury de Saint-Quentin afin d'évoquer la situation et dénoncer "le non-respect des lois" par les établissements.
Illustration : Des collectifs veulent "libérer la plage"
LIKES
TWEETS

[VIDÉOS] Restaurants installés à L'Hermitage

Des collectifs veulent "libérer la plage"

Posté par IPR, dans Plage
Une dizaine de représentants des collectifs des riverains de l'Hermitage, du Domaine public maritime et de SOS La Réunion se déplaçait à la préfecture de Saint-Denis afin d'alerter le préfet sur l'installation des restaurants sur la plage de l'Hermitage. Ils remettaient un dossier à ses services et demandaient de "libérer la plage". Selon eux, il y aurait un "non-respect des Autorisations d'occupations temporaires" de ces établissements.
Illustration : Le préfet alerté sur les restaurants de plage
LIKES
TWEETS

Le Collectif de défense du domaine public maritime lancé

Le préfet alerté sur les restaurants de plage

Posté par IPR, dans Plage
Le collectif de défense du domaine public maritime (DPM) vient de se former. Objectif : protester et se mobiliser contre l'installation des restaurants de plage à l'Hermitage jugée "illégale". Ses représentants viennent d'écrire au préfet de La Réunion à ce sujet. Nous publions ci-après et en intégralité le courrier des représentants de la structure. (Photo d'illustration)
Illustration : Un bateau échoué sur la plage de Boucan-Canot
LIKES
TWEETS

L'embarcation a été mise en difficulté par la forte houle

Un bateau échoué sur la plage de Boucan-Canot

Posté par IPR, dans Plage
Une embarcation s'est échouée sur le récif de Boucan-Canot ce dimanche 28 mai 2017, après avoir été mis en difficulté par la forte houle. Le bateau a été mis en sécurité sur la plage par ses occupants. Selon les informations de l'association Océan prévention réunion, il s'agirait de l'embarcation d'une équipe de maintenance de la cellule nautique. Le CROSS - Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage, contacté après l'incident n'a pas eu besoin d'intervenir.
Illustration : Drapeau rouge hissé aux Roches Noires et à Boucan Canot, baignade interdite
LIKES
TWEETS

En raison de la forte houle

Drapeau rouge hissé aux Roches Noires et à Boucan Canot, baignade interdite

Posté par IPR, dans Plage
En raison de la forte houle, le drapeau rouge a été hissé sur les plages des Roches Noires et de Boucan-Canot ce samedi 27 mai 2017. Pour éviter qu'ils soient endommagés par les grosses vagues, les filets de protection anti requins ont été relevés. La baignade et toutes les activités nautiques sont interdites.
Illustration : Les plages de l'ouest se préparent à voir affluer les fêtards
LIKES
TWEETS

Saint-Paul - Dispositif spécial pour la Saint-Sylvestre

Les plages de l'ouest se préparent à voir affluer les fêtards

Posté par IPR, dans Plage
De 15 000 à 20 000 personnes. C'est le nombre de Réunionnais qui pourraient se masser sur les plages de l'ouest pour fêter, comme chaque année, la Saint-Sylvestre les pieds dans l'eau. Ce mardi 27 décembre, la ville de Saint-Paul présentait le dispositif spécial forte affluence, qu'elle mettra en place ce week-end. En plus du rappel des gestes simples, comme rapporter ses déchets, la ville invite les fêtards à ne pas aller à l'eau, pour leur sécurité et celle du lagon.
Illustration : Boucan Canot: baignade strictement interdite avant 10 heures
LIKES
TWEETS

Les MNS ont fait sortir les personnes qui étaient à l'eau avant que la flamme soit hissée

Boucan Canot: baignade strictement interdite avant 10 heures

Posté par IPR, dans Plage
Ce mercredi 21 décembre 2016, aux alentours de 9 heures, les maitres nageurs sauveteurs (MNS) de la plage de Boucan Canot ont fait sortir plusieurs baigneurs et surfeurs qui étaient à l'eau. La raison: une simple application de l'arrêté préfectoral, qui prévoit que la baignade est interdite tant que la flamme n'est pas hissée, aux alentours de 10 heures.