racisme

Illustration : Tags racistes à l'Insep : le détournement des insultes fait débat sur les réseaux sociaux
LIKES
TWEETS

Le choc, la réponse et la controverse

Tags racistes à l'Insep : le détournement des insultes fait débat sur les réseaux sociaux

Posté par IPR, dans racisme
Ce dimanche 28 juin 2020, des tags racistes ont été inscrits sur les photos d'athlètes français autour de l'Insep (Institut National du Sport de l'Expertise et de la Performance). Dans un contexte national et international de lutte contre le racisme, les inscriptions avaient émues au-delà même du monde du sport. En réponse, l'organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024 a publié les photos retouchées, afin de détourner les messages racistes. Une initiative qui fait débat.
Illustration : Déboulonner les statues, c'est bien, pouvoir apprendre la vraie Histoire, c'est mieux
LIKES
TWEETS

Esclavage, colonialisme, racisme

Déboulonner les statues, c'est bien, pouvoir apprendre la vraie Histoire, c'est mieux

Posté par IPR, dans racisme
Alors que la colère monte aux quatre coins du monde contre le racisme institutionnalisé, des militants anti-raciste se sont donnés rendez-vous à Saint-Pierre ce samedi. L'un des objectifs est d'obtenir le retrait de la statue de Mahé Labourdonnais, esclavagiste bien connu de l'histoire réunionnaise. Cette demande fait écho aux déboulonnages de statues qui ont eu lieu en Martinique, à Bristol, ou encore aux Etats-Unis. Mais si la présence dans l'espace public de statues à la gloire de racistes notoires est effectivement largement discutable, la vraie problématique réside dans le fait, qu'en France, la réelle histoire de l'esclavagisme et du colonialisme est passée sous silence.
Illustration : Et pourtant, si compter avait du bon...
LIKES
TWEETS

Les statistiques ethniques sont interdites en France

Et pourtant, si compter avait du bon...

Posté par IPR, dans racisme
"Nous sommes une Nation où chacun, quelles que soient ses origines, sa religion doit trouver sa place. Est-ce vrai partout et pour tout le monde ? Non." Ces mots ont été prononcés par Emmanuel Macron lors de son allocution du dimanche 14 juin 2020. Ils sonnent comme un un aveu, une reconnaissance, au plus haut sommet de l'État, des discriminations et inégalités existant en France. Et après ? Les disparités de traitement selon la confession religieuse, la couleur de peau ou la consonance du nom étant établies, peut-être serait-il temps de revoir notre modèle d'intégration. Peut-être serait-il temps de forcer la main au destin, d'instaurer des statistiques ethniques et imposer des quotas. Peut-être... (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Racisme au sein de la police : des documents et groupes Facebook accablants
LIKES
TWEETS

L'homophobie et le sexisme tout aussi présents

Racisme au sein de la police : des documents et groupes Facebook accablants

Posté par IPR, dans racisme
Ce jeudi 4 juin 2020, Mediapart et Arte ont révélé qu'un policier noir, Alex, avait porté plainte le 23 décembre 2019 contre six de ses collègues. La raison : des messages vocaux, échangés dans une discussion WhatsApp, à caractère extrêmement racistes, misogynes et homophobes. Cinq mois plus tard, alors qu'Alex a été muté dans un nouveau commissariat, les policiers concernés n'ont toujours pas été sanctionnés. Et Alex n'a toujours pas été entendu pour cette affaire. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Une marche silencieuse à Saint-Denis contre les violences policières
LIKES
TWEETS

[PHOTOS/VIDÉO] Après la mort de George Floyd tué par un policier blanc aux Etats-Unis

Une marche silencieuse à Saint-Denis contre les violences policières

Posté par IPR, dans racisme
Le 25 mai dernier, George Floyd, un afro-américain nommé, 46 ans, est mort suite à une interpellation violente d'un policier blanc aux Etats-Unis. Filmée par une passante, une vidéo de l'arrestation montre cet agent plaquer au sol George Floyd en gardant pendant de longues minutes son genou sur son cou. Ce dernier a répété plusieurs fois : "je ne peux pas respirer." George Floyd est mort "par homicide" après avoir fait un "arrêt cardiaque et pulmonaire" a estimé ce lundi 1er juin le médecin légiste officiel en charge de son autopsie. De New York à Los Angeles, de Philadelphie à Seattle, des dizaines voire des centaines de milliers d'Américains manifestent depuis une semaine contre les brutalités policières, le racisme et les inégalités sociales. A La Réunion, un rassemblement a également lieu ce mardi 2 juin en soirée, à Saint-Denis, pour protester contre le racisme systémique et les violences policières. L'occasion de rappeler également le combat mené en France par la famille d'Adama Traoré, également décédé suite à l'interpellation des gendarmes. Plus de 200 personnes environ marchent du Jardin de l'Etat jusqu'au Barachois où elles se tiendront genou en terre, poing levé, comme certains policiers l'ont fait aux Etats-Unis en soutien aux victimes. Nous sommes en live (Photos rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Télévision : une jeune femme grimée en noir pour préserver son anonymat...
LIKES
TWEETS

Racisme ordinaire

Télévision : une jeune femme grimée en noir pour préserver son anonymat...

Posté par IPR, dans racisme
Le "blackface" vous connaissez ? Cette technique qui consiste à grimer une personne en noir refait surface aujourd'hui et sur nos postes de télévision. Manifestement le fait que cette pratique soit de plus en plus dénoncée comme un fait évident de racisme n'a pas empêché la production de l'émission "Sept à huit" sur TF1 d'en faire usage pour les besoins d'une interview... Plutôt que flouter ou filmer de dos, c'est le choix de "déguiser" la jeune témoin en femme noire qui a été retenu... pour "protéger son identité". L'émission assume entièrement son choix. Un nouvel exemple de racisme ordinaire. (Photo : capture d'écran TF1)
Illustration : Coronavirus : quand épidémie rime avec racisme...
LIKES
TWEETS

Discrimination

Coronavirus : quand épidémie rime avec racisme...

Posté par IPR, dans racisme
Déjà 1.100 morts à cause du nouveau coronavirus... Et la quasi-totalité des victimes sont chinoises. On pourrait penser que la compassion est de mise, l'horreur en pensant à ces familles endeuillées, l'empathie en se mettant à la place des habitants de Wuhan - la ville chinoise foyer de l'épidémie-, désormais coupés du reste du monde. Pourtant ces sentiments font parfois place à un élan bien moins noble : la peur du Chinois. Et La Réunion, pourtant réputée comme étant le berceau du vivre ensemble, n'est pas en reste. Le racisme est bien souvent insidieux et changer de trottoir ou éviter un restaurant chinois n'est pas moins discriminant qu'une agression physique.
Illustration : Le cheveu crépu, toujours mal aimé et pourtant si naturel
LIKES
TWEETS

Racisme ordinaire

Le cheveu crépu, toujours mal aimé et pourtant si naturel

Posté par IPR, dans racisme
Tout commence le week-end du 13 et 14 juillet 2019 avec une simple photo postée sur Twitter. Sur l'image, on y aperçoit une affiche, présentée comme étant accrochée dans les locaux du lycée Bel Air à Baie-Mahault en Guadeloupe, avec pour légende la phrase "Rentrée 2019 : Les coupes de cheveux non autorisées au lycée Bel Air - Liste non exhaustive". Etrange...
Illustration : Un ultra-marin a 26% de chance en moins de trouver un logement en Île-de-France
LIKES
TWEETS

Nouveau rapport de SOS Racisme (actualisé)

Un ultra-marin a 26% de chance en moins de trouver un logement en Île-de-France

Posté par IPR, dans racisme
SOS Racisme publie un nouveau rapport édifiant sur les pratiques discriminatoires opérées par les propriétaires et souvent validées par les agences immobilières, lors d'une recherche de logement en Île-de-France. Les profils ultra-marins ont la vie dure : seuls 31% des dossiers ont des réponses positives, contre 48% pour les profils d'origine "françaises anciennes".
Illustration : Annick Girardin dénonce une "attaque ignoble" et adresse son soutien à Jean Hugues Ratenon
LIKES
TWEETS

Suite à le lettre aux propos racistes qu'il a reçu

Annick Girardin dénonce une "attaque ignoble" et adresse son soutien à Jean Hugues Ratenon

Posté par IPR, dans racisme
La ministre des Outre-mer a réagi sur les réseaux sociaux, elle dénonce un "courrier raciste et injurieux", condamne cette "attaque ignoble" et adresse "tout [s]on soutien" à Jean Hugues Ratenon. Annick Girardin de terminer son tweet par cette phrase "le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit".
Illustration : Derrière le cheveu crépu, la revendication politique
LIKES
TWEETS

Sibeth Ndiaye insultée à cause de sa coupe afro

Derrière le cheveu crépu, la revendication politique

Posté par IPR, dans racisme
Il y a une semaine, Sibeth Ndiaye, l'ancienne chargée de presse d'Emmanuel Macron a été promue au poste de porte-parole du gouvernement. Son orientation politique, ses opinions politiques, sa vision politique, ses dérapages politiques , il y avait matière à critiquer... Pourtant, sur la toile, ce qui a fait débat, c'est sa coupe de cheveux. Une coupe afro, magnifique, rutilante, aérienne, vaporeuse, le cheveu crépu dans toute sa splendeur. Ça n'a pas plu à certains, la coiffure de Sibeth Ndiaye est "négligée", "sale", "moche". Un racisme ordinaire. Depuis quelques années, les femmes noires ont décidé de reprendre le pouvoir, le cheveu au naturel est devenu une arme politique. N'en déplaise à certains, Sibeth Ndiaye est une femme, noire, avec une coupe afro et c'est elle la nouvelle porte-parole du gouvernement.
Illustration : Une oeuvre jugée "raciste" affichée à l'Assemblée nationale
LIKES
TWEETS

Une pétition pour son retrait a été lancée

Une oeuvre jugée "raciste" affichée à l'Assemblée nationale

Posté par IPR, dans racisme
C'est une fresque jugée "douteuse" que l'on peut trouver dans l'enceinte de l'Assemblée nationale. Affichée depuis 1991 et réalisée par Hervé di Rosa, elle est censée commémorer la première abolition de l'esclavage en 1794. Problème : les personnages sont dépeints de façon caricaturale, si ce n'est complètement raciste. Une pétition a donc été créée pour demander le retrait de l'oeuvre du mur du Palais Bourbon.
Illustration : Racisme : Donel Jack'sman traité de " sale noir " en plein spectacle à Nice
LIKES
TWEETS

L'humoriste va porter plainte

Racisme : Donel Jack'sman traité de " sale noir " en plein spectacle à Nice

Posté par IPR, dans racisme
Plus d'une décennie que Donel Jack'sman tourne sur les scènes. Repéré dans l'émission " On ne demande qu'à en rire ", l'humoriste a aussi participé à de nombreux festivals en France et à l'étranger. Depuis quelques jours, il fait la une de l'actualité, le 23 décembre, il est en représentation dans une salle de théâtre à Nice lorsqu'au milieu de son spectacle, l'insulte " sale noir " surgit à deux reprises. L'artiste a fait preuve de répartie ce soir-là, pour ne pas accorder plus d'importance qu'il n'en mérite à ce spectateur mais Donel Jack'sman ne va pas pour autant laisser passer, il va déposer plainte.