Syndicats

Illustration : Visite présidentielle : les syndicats appellent à une grève générale le 24 octobre
LIKES
TWEETS

D'autres actions pourraient avoir lieu (actualisé)

Visite présidentielle : les syndicats appellent à une grève générale le 24 octobre

Posté par IPR, dans Syndicats
Ce mercredi 9 octobre 2019, l'ensemble des syndicats - Fo, Cgtr, Cfdt, Cftc, Fsu, Solidaires, Unsa et Saiper - toutes branches confondues se sont réunis. L'image est rare mais aux grands maux, les grands remèdes, pour la venue d'Emmanuel Macron du 23 au 25 octobre prochain, l'intersyndicale a prévu de frapper fort. Les organisations syndicales appellent à une grève générale le jeudi 24 octobre, point d'orgue de leur mobilisation pour montrer au président de la République et aux quatre ministres qui l'accompagneront que la politique économique et sociale menée sous le mandat d'Emmanuel Macron a des conséquences désastreuses dans notre île. (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Visite présidentielle : les syndicats appellent à une forte mobilisation
LIKES
TWEETS

Ils veulent se faire entendre

Visite présidentielle : les syndicats appellent à une forte mobilisation

Posté par IPR, dans Syndicats
Ces dernières années, il est devenu rare de voir la majorité des syndicats, toutes branches confondues se réunir en intersyndicale. Mais aux grands maux, les grands remèdes, la visite d'Emmanuel Macron dans notre département du 23 au 25 octobre prochain est l'occasion pour les organisations syndicales de l'île, Fo, Cgtr, Cfdt, Cftc, Fsu, Solidaires, Unsa et Saiper de se réunir et de mutualiser les moyens d'actions. Car bien évidemment, les syndicats sont dans leur rôle et comptent bien se mobiliser dans le cadre de cette visite présidentielle pour dénoncer la politique économique et sociale du président de la République et de son gouvernement. (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Transporteurs : sans réponse de la Région, menace de blocage dès mercredi
LIKES
TWEETS

Ils sont par contre satifsaits de la discussion avec le Département

Transporteurs : sans réponse de la Région, menace de blocage dès mercredi

Posté par IPR, dans Syndicats
Ce lundi matin 7 octobre 2019, les transporteurs routiers étaient reçus par Cyrille Melchior, le président du Département, pour discuter de l'avenir de la Nouvelle route du littoral. Toujours très remontés contre la Région, qu'ils accusent de ne pas avoir tenu ses engagements, ils sont tout de même ressortis de leur entretien plutôt satisfaits. "Cyrille Melchior a à coeur de nous écouter, et nous le remercions de nous avoir reçu" a déclaré Jean-Gaël Rivière, président de la Fédération nationale des transporteurs routiers (Fntr). Si le Département n'est pas directement impliqué dans le dossier, il peut cependant apporter des solutions en matière d'exploitation de terrains agricoles pour y extraire des andins. "Le Département n'est pas signataire mais il n'empêche que j'ai des responsabilités, il m'en devait donc d'intervenir et d'inviter tous les acteurs à un tour de table pour tenter de trouver une solution ensemble" a déclaré de son côté Cyrille Melchior. Les transporteurs attendent désormais une réponse de la Région avant mardi soir, sous peine de bloquer les administrations. (Photo AS/www.ipreunion.com)
Illustration : Plusieurs centaines de manifestants disent "non" à la réforme des retraites
LIKES
TWEETS

[PHOTOS/VIDEOS] A l'appel de nombreux syndicats (actualisé)

Plusieurs centaines de manifestants disent "non" à la réforme des retraites

Posté par IPR, dans Syndicats
Ce mardi 24 septembre 2019 marque la reprise des mouvements sociaux. La CGTR, FO, la FSU, Sud Santé... La plupart des syndicats étaient présents dès 9h30 devant le petit marché de Saint-Denis pour protester, contre la possible réforme des retraites, mais aussi contre celles de la fonction publique et de l'indemnisation chômage. Le cortège s'est élancé à 10h30 en direction de la préfecture de Saint-Denis. De nombreuses professions sont représentées, des agents municipaux aux services de santé, en passant par l'Education nationale. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : La FDSEA appelle les planteurs de canne à une "journée morte" le mardi 24 septembre
LIKES
TWEETS

En soutien à Dominique Gigan

La FDSEA appelle les planteurs de canne à une "journée morte" le mardi 24 septembre

Posté par IPR, dans Syndicats
La Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles appelle les planteurs de canne à ne pas livrer leur production aux usines le 24 septembre 2019. La fédération veut apporter son soutien à Dominique Gigan, président de la FDSEA, condamné le vendredi 13 septembre à un an de prison ferme pour violences aggravées. Absent à son procès, l'homme s'était rendu de lui-même au commissariat de Saint-Benoit le mardi suivant, après qu'un mandat d'arrêt ait été réceptionné au commissariat en question. Le communiqué est à retrouver ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : La totalité des agences des Finances publiques sont en grève
LIKES
TWEETS

Réforme de la fonction publique

La totalité des agences des Finances publiques sont en grève

Posté par IPR, dans Syndicats
Ce lundi 16 septembre 2019, 63% des agents des Finances Publiques étaient en grève à l'appel de l'intersyndicale CGTR - Solidaires contre la réforme Darmanin, qui prévoit de supprimer certaines agences et de créer à la place des points d'accueils. Environ 200 grévistes étaient rassemblés devant la Direction régionale des finances publiques (DRFIP) à Saint-Denis. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Solidaires Finances publiques : 96% des agents interrogés sont contre la réforme
LIKES
TWEETS

Trésorerie de Saint-Denis

Solidaires Finances publiques : 96% des agents interrogés sont contre la réforme

Posté par IPR, dans Syndicats
Ce jeudi 12 septembre 2019, le syndicat Solidaires Finances Publiques a organisé un référendum devant les locaux de la trésorerie de Saint-Denis afin de récolter l'avis des employés de l'agence concernant la réforme de la fonction publique. Sur 643 votants - sur 840 agents -, 96% d'entre eux se sont prononcés contre.
Illustration : La CGTR demande la création d'un service public de l'énergie à La Réunion
LIKES
TWEETS

Pour freiner l'augmentation du prix de l'électricité

La CGTR demande la création d'un service public de l'énergie à La Réunion

Posté par IPR, dans Syndicats
En juin 2019, le prix de l'électricité a augmenté de 5,9% dénonce la CGTR. L'organisation syndicale a donc décidé de demander la création d'un service public réunionnais pour l'énergie, afin de contrôler les prix, notamment via une pétition. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Grève illimitée à l'Union mutualité solidarité de Saint-Pierre
LIKES
TWEETS

Pour de meilleures conditions de travail

Grève illimitée à l'Union mutualité solidarité de Saint-Pierre

Posté par IPR, dans Syndicats
Ce lundi 12 août 2019, le personnel de l'Union Mutualité Solidarité de Saint-Pierre débute une grève illimitée pour demander, entre autre, de meilleures conditions de travail. Les employés sont regroupés depuis ce matin devant les locaux du boulevard Hubert Delisle sur le front de mer. (Photo Twitter : Saka_974)
Illustration : La carte des trésoreries publiques qui vont fermer dévoilée par erreur
LIKES
TWEETS

Huit centres devraient disparaître à La Réunion (actualisé)

La carte des trésoreries publiques qui vont fermer dévoilée par erreur

Posté par IPR, dans Syndicats
Dans la nuit du jeudi 1er au vendredi 2 août 2019, la Direction générale des finances publiques a publié par erreur la nouvelle carte des trésoreries publiques de La Réunion. Si l'erreur a rapidement été corrigée, les syndicats n'ont pas manqué de voir passé l'information, et ont vu leurs craintes être confirmées : huit centres devraient fermer à l'horizon 2022. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Risques de licenciements : les syndicats à moitié rassurés
LIKES
TWEETS

Nouvelle route du Littoral

Risques de licenciements : les syndicats à moitié rassurés

Posté par IPR, dans Syndicats
Les syndicats n'ont pas encore obtenu gain de cause ce lundi 27 mai 2019, mais un début de réflexion s'est mis en place entre les différents acteurs. Les travailleurs du chantier de la Nouvelle route du Littoral déplorent des problèmes de ravitaillement et craignent des licenciements massifs avec le ralentissement du chantier, à cause de la fin de l'exploitation des andains et des retards dans les ouvertures des carrières. Ils ont d'ailleurs manifesté jeudi 23 mai à l'entrée ouest de Saint-Denis pour faire entendre leurs revendications. Après avoir rencontré la Région, les syndicats étaient devant le préfet ce lundi matin, en présence également de Didier Robert. Un plan de travail a été trouvé pour la suite : les syndicats seront informés de l'avancement des carrières, et une réunion va être mise en place avec le groupement pour stopper les licenciements. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : 1er mai historique à La Réunion et en Métropole mais pas pour les mêmes raisons
LIKES
TWEETS

Mobilisation

1er mai historique à La Réunion et en Métropole mais pas pour les mêmes raisons

Posté par IPR, dans Syndicats
Les syndicats avaient promis un 1er mai exceptionnel, la surannée expression " convergence des luttes " était sur toutes les lèvres, l'idéologie marxisme, de nouveau dans l'air du temps. Mais peut-on leur jeter la pierre ? Les syndicats, en perte de vitesse depuis plusieurs années, ne fédèrent plus, c'est un fait. Les Gilets jaunes, ça a dû être une sacrée claque pour eux. Un mouvement citoyen a réussi là où eux échouent depuis bien longtemps : une mobilisation forte et franche. Les syndicats se sont donc dits qu'ils pourraient bien inviter les gilets jaunes à se joindre au traditionnel défilé du 1er mai, plus on est de fous, plus on rit. À La Réunion, une vague rouge tachetée de jaune a déferlé dans les rues du Port, un succès. À Paris, par contre, rien ne s'est passé comme prévu. Ça a foiré dans les plus grandes largeurs, résultat des courses, les syndicats métropolitains se sont fait sucrer leur 1er mai...
Illustration : Une nouvelle convention entre les taxiteurs et la Sécurité sociale
LIKES
TWEETS

Changements de tarifs

Une nouvelle convention entre les taxiteurs et la Sécurité sociale

Posté par IPR, dans Syndicats
Ce vendredi 1er mars 2019, les trois syndicats représentants les taxis (le SATR, FRTI et le SRETT) et la CGSS (caisse générale de sécurité sociale) ont signé une nouvelle convention locale, effective depuis le 1er février dernier. Cette dernière redéfinit les modalités de prise en charge des assurés et des règles tarifaires.
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)