Mairie annexe incendiée, station-services dévalisée, barrages enflammés :

Le Port - Nouvelle nuit d'émeutes


Publié / Actualisé
Emeutes et violences urbaines ont de nouveau secoué la ville du Port dans la nuit de ce mardi 19 au mercredi 20 février 2013. Dès la tombée de la nuit, alors que la journée avait été plutôt calme -malgré quelques tensions -, dans le quartier de la Rivière des Galets, dès la tombée de la nuit, des incidents ont éclaté : voiture incendiée, mairie annexe de la Rivière des Galets à moitié brûlée, une station-services dévalisée dans l'avenue Rico Carpaye, poubelles incendiées, barrages dressés aux ronds-points de la Rivière des Galets et des Danseuses. Des affrontements ont, pour la deuxième nuit d'affilée, opposé des manifestants aux forces de police et de gendarmerie. Les premiers ont provoqué les seconds à coups de galets, de fumigènes et de cocktails Molotov. Ce à quoi les grenades lacrymogènes ont répondu. Au moins six interpellations ont eu lieu cette nuit.
Emeutes et violences urbaines ont de nouveau secoué la ville du Port dans la nuit de ce mardi 19 au mercredi 20 février 2013. Dès la tombée de la nuit, alors que la journée avait été plutôt calme -malgré quelques tensions -, dans le quartier de la Rivière des Galets, dès la tombée de la nuit, des incidents ont éclaté : voiture incendiée, mairie annexe de la Rivière des Galets à moitié brûlée, une station-services dévalisée dans l'avenue Rico Carpaye, poubelles incendiées, barrages dressés aux ronds-points de la Rivière des Galets et des Danseuses. Des affrontements ont, pour la deuxième nuit d'affilée, opposé des manifestants aux forces de police et de gendarmerie. Les premiers ont provoqué les seconds à coups de galets, de fumigènes et de cocktails Molotov. Ce à quoi les grenades lacrymogènes ont répondu. Au moins six interpellations ont eu lieu cette nuit.

La nuit a de nouveau été fortement agitée au Port. Dès 19h15, alors que le jour avait touché à sa fin, un premier incident est observé dans le quartier de la Rivière des Galets. Un automobiliste est pris à partie par des individus, qui lui subtilisent son véhicule et y mettent le feu. Après une journée de calme précaire, les affrontements reprennent dans le secteur entre manifestants et forces de l’ordre.

Une heure plus tard, la mairie annexe de la Rivière des Galets est incendiée. Les pompiers du Port, de la Possession et de Saint-Paul sont dépêchés sur place pour éteindre le feu. Le constat est désolant, la moitié du bâtiment a brûlé. Un acte fermement condamné par plusieurs habitants du quartier. "Tout le monde va être pénalisé" s'indigne ainsi un père de famille.

Comme la veille, les affrontements entre manifestants et forces de l’ordre se sont poursuivis dans le rond-point des Danseuses et l’avenue Rico Carpaye. Galets, fumigènes et cocktails Molotov d’un côté, grenades lacrymogènes de l’autre. Le face à face et les tensions ont duré une bonne partie de la nuit. Au moins six interpellations ont eu lieu ce mardi soir.

Pour la deuxième nuit d’affilée, la ville du Port a été le théâtre de scènes d’émeutes, de violences et d’affrontements. La journée de mardi avait pourtant semblé plus calme. Les manifestants réclament toujours 200 contrats pour les gens du quartier, mais un seul barrage avait été érigé du côté du rond-point de la Rivière des Galets, contrairement à la veille, où les manifestants avaient investi le rond-point du Sacré Coeur et la quatre voies entre Saint-Paul et la Possession. Aucun incident n’avait été déploré en journée.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !