Justice :

Violences urbaines au Port : suites judiciaires pour onze personnes


Publié / Actualisé
Onze des quatorze personnes interpellées au Port lors des violences urbaines dans la nuit du mardi 19 au mercredi 20 février 2013 ont fait l'objet d'une procédure judiciaire allant du rappel à la loi à la condamnation à de la prison ferme. Les trois autres personnes ont été remises en liberté
Onze des quatorze personnes interpellées au Port lors des violences urbaines dans la nuit du mardi 19 au mercredi 20 février 2013 ont fait l'objet d'une procédure judiciaire allant du rappel à la loi à la condamnation à de la prison ferme. Les trois autres personnes ont été remises en liberté

Quatre jeunes, trois majeurs et un mineur, ont été interpellées à la suite du pillage du tabac PMU Barbassia situé avenue Rico Carpaye, annonce Radio Festival. Les trois majeurs seront convoqués devant le tribunal correctionnel à la mi-avril. Ils devront répondre de faits supposés de vol par effraction et en réunion. Le mineur, déjà condamné et sous le coup d'une peine avec sursis et mise à l'épreuve, a été présenté au Parquet ce jeudi après-midi.

Dans le même temps, un jeune homme de 22 ans, interpellé a proximité d'un commerce vandalisé, a lui aussi été présenté au Parquet ce jeudi après-midi. Il a été remis en liberté à l'issue de son audition et placé sous contrôle judiciaire.
 
Cinq autres personnes interpellées pour entrave à la circulation ont reçu un rappel à la loi et ont été remises en liberté, indique nos confrères de Radio Festival. Le onzième jeune mis en cause a été présenté au Parquet et jugé en comparution immédiate ce jeudi matin. Il a été condamné à 20 mois de prison ferme pour vol en réunion.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !