Saint-Denis - 9 jeunes interpellés (actualisé à 23h15) :

Nouvelles échauffourées au Chaudron


Publié / Actualisé
Un premier barrage enflammé a été signalé ce vendredi 31 janvier 2014, aux environs de 21h30, au niveau de la Poste du quartier du Chaudron à Saint-Denis. De nouveaux incidents ont ensuite éclaté dans le quartier. Plusieurs équipages de la CDI (Compagnie départementale d'intervention), de la BAC (Brigade anti-criminalité) ainsi que des gendarmes mobiles sont sur place, faisant face à une petite cinquantaine de jeunes répartis en petits groupes. Neuf jeunes ont été interpellés, âgés de 14 à 20 ans. Quelques barrages enflammés ont également été érigés au Port, avenue Rico-Carpaye. La nuit dernière avait déjà été marquée par plusieurs échauffourées (barrages, incendies, pillages) au Chaudron et au Port.
Un premier barrage enflammé a été signalé ce vendredi 31 janvier 2014, aux environs de 21h30, au niveau de la Poste du quartier du Chaudron à Saint-Denis. De nouveaux incidents ont ensuite éclaté dans le quartier. Plusieurs équipages de la CDI (Compagnie départementale d'intervention), de la BAC (Brigade anti-criminalité) ainsi que des gendarmes mobiles sont sur place, faisant face à une petite cinquantaine de jeunes répartis en petits groupes. Neuf jeunes ont été interpellés, âgés de 14 à 20 ans. Quelques barrages enflammés ont également été érigés au Port, avenue Rico-Carpaye. La nuit dernière avait déjà été marquée par plusieurs échauffourées (barrages, incendies, pillages) au Chaudron et au Port.
  • 23h40 : Suite à ces nouvelles échauffourées à Saint-Denis, 9 jeunes ont été interpellés au Chaudron, âgés de 14 à 20 ans.
  • 23h15 : Les forces de l'ordre restent mobilisées au Chaudron, tentant désormais de contrôler quelques incidents sporadiques.
  • 22h50 : Au Port, le groupe d'une dizaine de jeunes qui s'étaient rassemblés au rond-point des Danseuses s'est un peu étoffé et descend l'avenue Rico-Carpaye, érigeant des barrages de poubelles et de branchages enflammés.
  • 22h40 : trois mineurs ont été interpellés en marge de ces incidents au Chaudron.
  • 22h30 : Au Chaudron, les policiers de la CDI et de la BAC sillonnent les rues adjacentes au mail et à l'avenue Leconte-de-Lisle afin de tenter de disperser et repousser les groupes de manifestants. Un petit snack a été fracturé à proximité du Jumbo Score.
  • 22h20 : La soirée semble plus calme au Port. Seul un petit barrage enflammé de quelques poubelles a pour l'instant été signalé au niveau du rond-point des Danseuses, avec un groupe d'une dizaine de jeunes.
  • 22h00 : Sur l'avenue Leconte-de-Lisle, des jeunes font face aux gendarmes mobiles : poubelles enflammées et jets de bouteilles au menu.
  • 21h50 : Au mail du Chaudron, les manifestants commencent à lancer des galets sur les commerces avoisinants et sur les forces de l'ordre. Celles-ci répliquent par des grenades lacrymogènes.
  • 21h45 : Comme la veille, les réverbères du quartier du Chaudron ont été coupés, les rues se retrouvants dans la pénombre.
   

2 Commentaire(s)

RAK, Posté
DE 1 la Réunion subit le socialisme et ses aléa ! on achéte la paix social a la Réunion,on laisse les élues faire n'importe quoi, voila le résultat de lassistanat !!!!!
DE 2 LA POUPULATION REUNIONNAISE VIE TReS PEU DU TOURISME !l'image de carte postale on senfout
DE 3 CES JEUNES Nont pas que ca a faire de bruler des voiture c'est la situation economico social qui les detrourne !

et arreter de blamer les creole ! des fumiste y'en a partout en France!!!! a la Reunion aussi c'est que il nya pas de trvail ! et que les investisseur viennent d ailleur ...etc ET NON MAURICE N'EST PAS UN ETAT SOUVERAIN ! On ne veut rien reformer a la reunion entre certain elus et leur mandat et les gros investisseur et leur oligo monopole !
Tikicak, Posté
la faute aux gouvernements socialiste ! on achete la paix social par lassistanat aux bout d un moment ca marche plus