Éruption au Piton de la Fournaise :

Le grand spectacle


Publié / Actualisé
Le Piton de la Fournaise entame ce lundi 18 novembre 2002 son troisième jour d'éruption. La coulée de lave et désormais visible de la route nationale n°2 reliant le Sud à l'Est
Le Piton de la Fournaise entame ce lundi 18 novembre 2002 son troisième jour d'éruption. La coulée de lave et désormais visible de la route nationale n°2 reliant le Sud à l'Est
De très nombreux touristes ont effectué dimanche le voyage jusqu'au site de la Vierge au Parasol à Sainte-Rose (Est) pour tenter d'apercevoir la coulée. En fait, cette dernière n'était vraiment visible qu'un peu plus loin au niveau du trajet de la coulée de juillet 2001. Il s'agit du seul point d'observation du phénomène. Il est effet invisible du pas de Bellecombe et l'accès de l'enclos (la caldeira centrale du volcan) reste interdit au public.
Le Piton de la Fournaise est entré en éruption samedi à 4 heures 30.
La lave s'échappait de trois puis de quatre fissures ouvertes sur le flanc Est du Dolomieu en direction du Sud-Est.
Au fil des heures en effet, l'intensité du phénomène a régulièrement baissé. Depuis dimanche, seules deux fissures sont encore actives. Un petit lac de lave s'était formé à proximité de l'une d'elles.
La dernière éruption du Piton de la Fournaise remonte à janvier 2002. La crise avait été violente. La lave était sortie de l'enclos en traversant la RN 2 pour se jeter dans la mer. Sur son trajet, elle avait englouti le site de la Vierge au Parasol. La statue avait pu être sauvée in extremis. La menace d'une fissure au niveau du village de Bois Blanc avait ensuite plané par mesure de sécurité, le bourg avait même été évacué.
La catastrophe n'a pas eu lieu, le Piton de la Fournaise s'était brusquement rendormi.
La coulée de lave refroidie sur la rn2 avait empêché pendant des semaines toutes liaisons directes entre les communes de Sainte-Rose et de Saint-Philippe distantes de quelques kilomètres. Pour rejoindre les deux villes, il fallait effectuer un tour complet de l'île.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !