Volcan :

Le second souffle de la Fournaise


Publié / Actualisé
L'éruption qui a commencé au le Piton de la Fournaise le samedi 16 novembre a connu un brusque regain d'activité depuis le vendredi 29 novembre. Le trémor a doublé et une sismicité importante est actuellement enregistrée
L'éruption qui a commencé au le Piton de la Fournaise le samedi 16 novembre a connu un brusque regain d'activité depuis le vendredi 29 novembre. Le trémor a doublé et une sismicité importante est actuellement enregistrée
Le débit de la coulée de lave s'est renforcé et de nombreux bras s'échappent maintenant du dernier cône toujours en activité (baptisé Piton Guanyin par les volcanologues). La roche en fusion déferlent des Grandes pentes en direction de la route nationale 2. Le front actif de la coulée se trouvait samedi soir à moins de 3 km de la voie de circulation reliant l'Est au Nord. La RN2 a été approchée de plus près jeudi. Une coulée se situait à environ 900 mètres d'elle. Mais le feu liquide s'est finalement figé.
Le regain d'activité peut être significatif d'un second souffle pour le phénomène. Mais, paradoxalement il peut aussi être annonciateur de la fin de l'éruption. "Si les séismes coupent l'alimentation en lave, l'éruption sera terminée. Le même processus s'était déjà produit lors de l'éruption de janvier dernier. Le flot de lave s'était brusquement tari après une série impressionnante de tremblements" souligne Thomas Staudacher de l'observatoire volcanologique.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !