Piton de la Fournaise :

Nouvelle alerte volcanique


Publié / Actualisé
Le piton de la Fournaise recommence à donner des signes d'agitation. Une sismicité croissante est enregistrée depuis la matinée de ce dimanche 31 août 2008. Les séismes se produisent sous le cratère Dolomieu. Des déformations du sommet sont aussi constatées. Ces signes de reprise d'activité pourraient être annonciateurs d'une éruption imminente. À 14 heures 30 ce dimanche, la préfecture a donc décidé de décréter l'alerte 1 du plan volcan
Le piton de la Fournaise recommence à donner des signes d'agitation. Une sismicité croissante est enregistrée depuis la matinée de ce dimanche 31 août 2008. Les séismes se produisent sous le cratère Dolomieu. Des déformations du sommet sont aussi constatées. Ces signes de reprise d'activité pourraient être annonciateurs d'une éruption imminente. À 14 heures 30 ce dimanche, la préfecture a donc décidé de décréter l'alerte 1 du plan volcan
En conséquence, l'accès du public à la partie haute de l'enclos du 
Piton de la Fournaise, que ce soit depuis le sentier du Pas de 
Bellecombe ou depuis tout autre sentier, ainsi que le poser 
d'hélicoptère dans la zone du volcan, sont interdits jusqu'à nouvel 
avis.

C'est la seconde fois en quelques jours que le volcan s'agite. Le vendredi 15 août dernier, l'observatoire volcanologique avait enregistré des premiers séismes à partir de 5 heures 30. 557 secousses se produisaient tout au long de la journée. Dès le lendemain, l'activité était nettement moins importante, 33 séismes étaient enregistrés. Ce chiffre passait à 27 le dimanche 17 août. La Fournaise semblait vouloir se calmer. Elle a finalement changé d'avis.

Rappelons que la dernière colère du Piton de la Fournaise remonte au milieu de l'année dernière. Le volcan était en effet entré en éruption le 2 avril 2007. Le phénomène avait duré un mois. La fissure éruptive avait expulsé un volume total de lave de 120 millions de m3, ce qui a placé cette éruption parmi les plus importantes connues.

La RN 2 entre Sainte-Rose et Saint-Philippe avait été emportée au niveau du village du Tremblet. Des pluies de cendres et de cheveux de Pelé s'étaient abattues sur ce hameau situé sur le territoire de Saint-Philippe. 
Les habitants avaient également souffert des fortes émanations de soufre.
Des mois de travaux, dans des conditions parfois extrêmes, avaient été nécessaires pour remettre en service la voie. Elle a finalement été de nouveau livrée à la circulation le mercredi 7 novembre 2007.

Cette éruption avait aussi provoqué l'effondrement du sommet du Dolomieu.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !