Piton de la Fournaise :

La lave ne jaillit plus


Publié / Actualisé
Depuis 7 heures 30 ce vendredi 6 novembre 2009, la lave ne jaillit plus des deux fractures ouvertes sur le flanc Sud - Sud/Est et Est du Dolomieu. Le trémor (*), signal sismique de la vibration du volcan, avait commencé à baisser d'intensité dès 3 heures du matin, soit quelques heures à peine après le début de l'éruption. La Fournaise s'est en effet réveillée vers 21 heures 50 ce jeudi.
Depuis 7 heures 30 ce vendredi 6 novembre 2009, la lave ne jaillit plus des deux fractures ouvertes sur le flanc Sud - Sud/Est et Est du Dolomieu. Le trémor (*), signal sismique de la vibration du volcan, avait commencé à baisser d'intensité dès 3 heures du matin, soit quelques heures à peine après le début de l'éruption. La Fournaise s'est en effet réveillée vers 21 heures 50 ce jeudi.
Les fontaines et les coulées de lave ont été visibles toute la nuit de la RN2, dite "route des laves", dans le Grand Brûlé. Plusieurs dizaines de personnes ont fait le déplacement pour observer le phénomène.

La reconnaissance aérienne que les volcanologues ont effectué au petit jour a permis de confirmer que deux factures s'étaient respectivement ouvertes sur le flanc Est - Sud - Est près du bord du cratère Dolomieu (cratère Maillard) et sur le versant Est du cône sommital du piton de la Fournaise (cratère Marco). Les coulées de lave étaient visibles de la route.

Spectacle de courte durée puisque, conséquence d'une diminution progressive de l'intensité du trémor éruptif depuis 3 heures du matin, les coulées n'étaient plus alimentées dès 7 heures 30. À A 9h le trémor était presque inexistant.

L'alerte 2 "éruption en cours" est levée et remplacée par l'alerte 1 "éruption probable ou imminente". Les mesures d'interdiction d'accès à l'enclos et le poser d'hélicoptère dans la zone du volcan prises restent en vigueur.

Rappelons que la précédente éruption avait commencé le lundi 15 décembre 2008 à l'intérieur du Dolomieu. Le phénomène s'était poursuivi jusqu'au 4 février 2009.

(*) Le trémor est un signal sismique. Il représente la vibration du volcan, générée par un flux de magma poussé par des gaz dans les cheminées volcaniques et au niveau des bouches éruptives. Dans une majorité de cas, ce type de signal indique qu'une éruption est en cours.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !