Piton de la Fournaise :

Le volcan gonfle et tremble


Publié / Actualisé
Après s'être légèrement calmé le samedi 25 septembre 2010, le piton de la Fournaise recommence à s'agiter. Depuis le jeudi 7 octobre, l'observatoire volcanologique enregistre quotidiennement une cinquantaine de séismes et note aussi une augmentation de leur importance. Ce dimanche 10 octobre un gonflement de à 7 centimètres s'est produit dans la zone du sommet. L'enclos reste accessible au public
Après s'être légèrement calmé le samedi 25 septembre 2010, le piton de la Fournaise recommence à s'agiter. Depuis le jeudi 7 octobre, l'observatoire volcanologique enregistre quotidiennement une cinquantaine de séismes et note aussi une augmentation de leur importance. Ce dimanche 10 octobre un gonflement de à 7 centimètres s'est produit dans la zone du sommet. L'enclos reste accessible au public
Dans un communiqué publié ce lundi matin 11 octobre, l'observatoire souligne que "les foyers sismiques restent localisés à l'aplomb du Piton de la Fournaise, entre le niveau de la mer et la surface". Il ajoute que " Des émissions ponctuelles de SO2 (dioxyde de soufre - ndlr) sont enregistrées".

Les premiers signes de réveil de la Fournaise ont été notés par l'observatoire volcanologique le samedi 14 août. L'agitation est plus ou moins constante depuis cette date. La plus forte crise s'était produite le vendredi 24 septembre. Le magma avait commencé à monter vers la surface. Un gonflement sensible du piton était également enregistré. La préfecture déclenchait alors l'alerte 1 signifiant qu'une éruption est imminente. L'accès à l'enclos est interdit au public.

L'alerte était levée dès le lendemain, samedi 25 septembre, en raison d'une accalmie de la Fournaise. L'enclos était rouvert au public.

Il est néanmoins recommandé aux randonneurs d'observer la plus grande prudence et de respecter les règles de sécurité. À savoir : prévenir quelqu'un de sa sortie au volcan, consulter la météo avant de partir, ne pas sortir des sentiers balisés, ne pas s'approcher de la bordure du cratère au delà de la zone matérialisée au niveau du point d'observation, ne pas accéder au point d'observation en cas de brouillard, de fortes pluies, et/ou de vent violent, en cas de coulée, partir latéralement et ne pas courir".

Pour rappel, le sentier du tour du cratère n'existe plus et n'est plus balisé en raison d'importantes fissurations constatées sur la partie Sud et Nord-Ouest de l'édifice.



La dernière éruption du piton de la Fournaise avait eu lieu du 2 au 12 janvier 2010.










   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !