Piton de la Fournaise :

Voyage au coeur de l'éruption


Publié / Actualisé
Depuis 11 heures ce mercredi 4 février 2015, la lave s'écoule sur le flanc sud du Piton de la Fournaise, à travers une fissure se situant entre les cratères Dolomieu, Bory et Rivals. Après une journée très nuageuse, une éclaircie matinale a permis au spectacle d'éclater au grand jour ce jeudi. Découvrez ces images toujours très impressionnantes du réveil du volcan.
Depuis 11 heures ce mercredi 4 février 2015, la lave s'écoule sur le flanc sud du Piton de la Fournaise, à travers une fissure se situant entre les cratères Dolomieu, Bory et Rivals. Après une journée très nuageuse, une éclaircie matinale a permis au spectacle d'éclater au grand jour ce jeudi. Découvrez ces images toujours très impressionnantes du réveil du volcan.

L’éruption survenue mercredi se poursuit ce jeudi matin, mais toujours avec "une diminution progressive de l’intensité", précise Philippe Kowalski, directeur adjoint de l’observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF).

Concernant la localisation de l’éruption, l’observatoire précise que "la fissure éruptive s’est ouverte en direction du sud sur une longueur d’environ 500 mètres, en partant d’un point localisé à une centaine de mètre à l’extérieur et à l’ouest du cratère Bory".

"L’activité éruptive s’est rapidement concentrée sur le point situé le plus au sud de cette fissure (vers 2500 mètres d’altitude). La coulée de lave est descendue rapidement en direction du cratère Rivals (direction sud - sud-ouest). Plus bas la coulée s’est divisée en plusieurs bras se répartissant sur un secteur compris entre le sud et le sud-est du cratère Rivals", ajoute l’OVPF.

Ce mercredi en fin de journée, "le bras de coulée le plus au sud dépassait le cratère Cornu", tandis que "le bras le plus à l’est (direction des cratères "quatre gueules") était moins actif", précise encore l’observatoire, indiquant que "les conditions météorologiques sur site sont mauvaises (brouillard et pluie modérée) et ne permettent aucune observation" ce jeudi matin.

"Nous ne sommes pas en mesure de dire combien de temps va durer cette éruption", complète Philippe Kowalski.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !