Une accalmie à surveiller :

Piton de la Fournaise : le calme avant l'éruption


Publié / Actualisé
Le Piton de la Fournaise est toujours en phase d'alerte 1 "éruption probable" du dispositif spécifique ORSEC ce dimanche 3 mai 2015. Ce week-end, une accalmie a été constatée au niveau de l'activité du volcan. Mais les volcanologues estiment qu'une crise sismique peut survenir à n'importe quel moment.
Le Piton de la Fournaise est toujours en phase d'alerte 1 "éruption probable" du dispositif spécifique ORSEC ce dimanche 3 mai 2015. Ce week-end, une accalmie a été constatée au niveau de l'activité du volcan. Mais les volcanologues estiment qu'une crise sismique peut survenir à n'importe quel moment.

Il n'y a pas que les salariés de La Réunion qui sont de repos ce week-end. Le Piton de la Fournaise s'est également accordé une petite pause à l'occasion de la fête du travail. Les journées du 30 avril et du 1er mai, l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise a enregistré seulement quatre séismes volcano-tectoniques superficiels. Des statistiques bien plus inférieures que ceux du début de la semaine où une centaine de séismes était répertoriée chaque jour.

"Les mesures de déformation montrent une diminution dans la vitesse d’inflation tant au sommet qu’à la base. […] L’activité s’est atténuée significativement. Rappelons néanmoins que les variations d’activité sont fréquentes", a indiqué l'OVPF dans l'un de ses bulletins. En effet, le Piton de la Fournaise est toujours en phase d'alerte 1 du dispositif ORSEC volcan. Ce qui veut dire qu'une crise sismique peut survenir à n'importe quel moment.

Car si les séismes superficiels se font rares, le volcan gronde dans ses entrailles les plus profondes. Au cours de la seule journée du 1er mai, 25 séismes volcano-tectoniques profonds ont été recensés, ainsi que 23 effondrements dans le cratère Dolomieu. "Nous restons attentif sur le suivi de cette activité et son évolution", souligne l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise.

D'après les volcanologues, le magma a arrêté un court instant son ascension dans le massif avant de reprendre sa montée en pression. Une observation confirmée par les relevés de gaz magmatiques. Voici les signes scientifiques d'une crise sismique et d'une crise éruptive à venir. Reste à savoir quand est-ce qu'elles surviendront. En effet, l'accès à l'enclos du Piton de la Fournaise est toujours interdit. Et les gendarmes veillent à ce qu'aucun randonneur ne prenne le risque de s'y aventurer.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !