Piton de la Fournaise :

Volcan : trois semaines d'éruption et un spectacle toujours aussi beau


Publié / Actualisé
Débutée il y a trois semaines, l'éruption du Piton de la Fournaise se poursuit ce jeudi 17 septembre 2015. Et le spectacle observé du côté de la Plaine des Sables est toujours aussi intact. Mieux : l'intensité du phénomène connait un certain regain depuis peu. "Depuis plusieurs jours les flux de gaz, les vitesses sismiques et les déformations sont en augmentation", a indiqué l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise dans son dernier bulletin.
Débutée il y a trois semaines, l'éruption du Piton de la Fournaise se poursuit ce jeudi 17 septembre 2015. Et le spectacle observé du côté de la Plaine des Sables est toujours aussi intact. Mieux : l'intensité du phénomène connait un certain regain depuis peu. "Depuis plusieurs jours les flux de gaz, les vitesses sismiques et les déformations sont en augmentation", a indiqué l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise dans son dernier bulletin.

Pour les scientifiques, les mesures relevées par les appareils de l'OVPF pourraient correspondre à une montée de laves profondes. Une théorie qui reste cependant à confirmer, puisque "aucun magma de ce type n’a été observé pour l’heure dans les produits analysés", ont indiqué les volcanologues.

En dépassant la barre des trois semaines, l'éruption actuelle du Piton de la Fournaise s'inscrit comme l'une des plus longues enregistrée ces dernières années. Pour rappel, les précédents réveils du volcan avaient été beaucoup plus brefs. L'observatoire se souvient notamment d'une très éphémère éruption de 19 heures constatée en juin 2014.

Pour rappel, l'accès du public à  l'enclos du Piton de la Fournaise est interdit jusqu'à nouvel avis, que ce soit depuis le sentier du Pas de Bellecombe ou depuis tout autre sentier. Un point d'information et de contrôle a été installé à l'entrée de la route forestière par la gendarmerie à la sortie est de Bourg Murat.

Les véhicules peuvent accéder à la route forestière et stationner uniquement sur les parkings du Pas de Bellecombe (280 places) ou de Foc-Foc (450 places). L'accès à la route forestière sera régulé dès saturation des possibilités de stationnement, pour permettre l'accès au site en toute sécurité.

> Retrouvez sur notre site toutes les premières images de l'éruption, mais aussi les dernières photographies qui ont été prises lors d'un survol avec une caméra thermique, voire même depuis l'espace.

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    10 Commentaire(s)

    CHABAN, Posté
    Gabelle

    ----.chercher le petit frisson de l'aventure précisément---

    Avec l'enclos fermé je n'avais pas mesuré le côté jouissif de la chose...!
    Gabelle, Posté
    des horaires fixes comme dans un multiplexe, un disneyland ou la ferme des 1000 vaches alors que c'est la nature avec ses caprices meteo qui commande?

    quelle drole d'idée quand les touristes viennent chercher le petit frisson de l'aventure précisément pour sortir du train-train quotidien. Le principal est que le fric rentre dans les caisses et ya pas besoin de rationaliser comme au supermarché pour grapiller quelques euros supplémentaires en tuant la poule aux oeufs d'or. Les professionnels du tourisme ont dit qu'ils ne voulaient pas du tourisme de masse et préféraient travailler le qualitatifs avec des touristes capables de mettre 1500 euros dans un billet d'avion ...et donc forcement exigeants sur le produit. Le gout peï oté!
    CHABAN, Posté
    Gabelle
    Merci,
    Vous avez sûrement raison, mais je trouve que l'éruption pourrait être gérée autrement: ouverture organisée de l'enclos avec des horaires fixes avec accompagnateurs par exemple....
    Gabelle, Posté
    Si le snack du parking de bellecombe qui est geré par le patron du gite en contrebas fonctionne moins quand l'eruption est coté "piton de bert", il a fait le plein quand l’éruption était coté kapor.

    Les accompagnateurs "tunnels" disaient que les tunnels n'etaient pas pratiqués pendant les éruptions a cause du trémor: une vibration sismique continue causée par la passage de la Lave. Cette précaution est compréhensible. Ils ne sont pas au chomage pour autant puisque la nuit certains amènent légalement leurs groupes au pied de l'eruption. Il reste à savoir pour combien et les autres vont à mafate selon le meme reportage.

    Le piton de la fournaise fait bien les choses puisque selon les eruptions l'argent circule et remplit tantot les poches des uns tantot les poches des autres. Il vaut mieux ca que toujours les mêmes. ca repartit les emplois;
    CHABAN, Posté
    Gabelle
    Merci pour l'info,
    dans un reportage sur Réunion1ere télé au gîte du volcan , la patronne disait n'avoir aucun client, les gens n'allaient plus jusqu'à l'enclos à cause de sa fermeture.
    Un des guides pour les tunnels de lave disait ne plus pouvoir travailler à cause des interdictions d'emprunter les tunnels.
    Le resto derrière la maison du volcan et les hélico du reportage étaient en joie.
    Gabelle, Posté
    Chaban, il faut aller voir les accompagnateurs en montagne. Ils amènent deja leurs groupes avec l'aval de la préfecture.
    LudoBenoit, Posté
    C'est trop bien pour la Réunion et surtout pour les yeux !
    http://www.salama.re
    CHABAN, Posté
    Et l'enclos est toujours fermé...toutes les activités en relation avec le volcan en stand by sauf les hélico.
    , Posté
    3 semaines d'éruption , c'est très mauvais signe .
    Contemplateur, Posté
    le spectacle est toujours aussi beau mais les beaufs commencent à arriver sur le site:

    - epluchures d'orange (1 mois pour se degrader)
    - kleenex (3 mois pour se degrader)
    - mégots de cigarette (1 à 2 ans pour se degrader)

    on peut rajouter que le savoir vivre élémentaire est de ne pas se comporter comme au multiplexe ou à disneyland en braillant fort ou en s'installant à proximité des gens arrivé avant surtout quand il y a de la place à perte de vue aux alentours. Le comble c'est le blaireau qui vient se mettre 5 metres en amont dans le lit du vent avec sa cigarette.