Il suffirait d'une nouvelle recharge pour déclencher une éruption :

Au Piton de la Fournaise, le magma bouillonne


Publié / Actualisé
Dans un bulletin d'analyse mensuel publié ce vendredi 30 juin 2017, l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) indique que le magma bouillonne à faible profondeur au volcan. La vigilance, toujours activée par la préfecture, reste de mise. Si la sismicité reste faible, l'OVPF affirme qu'il suffirait d'une "nouvelle recharge du réservoir" pour déclencher un départ du magma vers la surface, et donc une éruption. Nous publions le communiqué de l'observatoire dans son intégralité ci-dessous.
Dans un bulletin d'analyse mensuel publié ce vendredi 30 juin 2017, l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) indique que le magma bouillonne à faible profondeur au volcan. La vigilance, toujours activée par la préfecture, reste de mise. Si la sismicité reste faible, l'OVPF affirme qu'il suffirait d'une "nouvelle recharge du réservoir" pour déclencher un départ du magma vers la surface, et donc une éruption. Nous publions le communiqué de l'observatoire dans son intégralité ci-dessous.

Sismicité

Au mois de Juin 2017 (jusqu’au 30 Juin – 12h), l’OVPF a enregistré au total :

- 176 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2 km de profondeur) sous les cratères sommitaux;

- 9 séismes profonds (> à 2 km de profondeur);

- 187 effondrements (dans le Cratère Dolomieu et au niveau des remparts de l’Enclos Fouqué);

- 28 séismes locaux (sous l’île, côté Piton des Neiges);

- 0 séisme régional (dans la zone océan indien).

Suite à une phase de ré-augmentation de la sismicité volcano-tectonique superficiel sous les cratères sommitaux début Juin, la sismicité a progressivement diminué au cours du mois pour atteindre une moyenne de moins d’un événement par jour.

Déformation


La phase d’inflation (gonflement) de l’édifice volcanique qui avait repris suite à l’injection de magma du 17 Mai 2017, s’est arrêtée aux alentours de la mi-Juin. Depuis aucune déformation significative n’est enregistrée.

Géochimie des gaz


- Les émissions de SO2 et H2S dans l’air au niveau du sommet sont en dessous du seuil de détection.

- Les concentrations en CO2 dans le sol mesurées au niveau des stations distantes de la Plaine des Cafres et au niveau du Gîte du volcan montrent une baisse par rapport à la fin du mois dernier (Mai 2017). A noter qu’une baisse de concentrations en CO2 dans le sol est généralement observée sur les stations distantes plusieurs jours à plusieurs semaines avant une crise sismique.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !