Le cône éruptif continue son édification (actualisé) :

Piton de la Fournaise - La majorité de l'activité sous terre


Publié / Actualisé
Débutée le 14 juillet 2017, l'éruption au Piton de la Fournaise se poursuit. L'activité, confinée près du cône effusif, continue à un niveau à la moitié de celui observé en début d'éruption. Selon le dernier bulletin de l'observatoire volcanologique publié ce dimanche 30 juillet, le front de coulée n'a pas évolué. Nous le publions ci-dessous.
Débutée le 14 juillet 2017, l'éruption au Piton de la Fournaise se poursuit. L'activité, confinée près du cône effusif, continue à un niveau à la moitié de celui observé en début d'éruption. Selon le dernier bulletin de l'observatoire volcanologique publié ce dimanche 30 juillet, le front de coulée n'a pas évolué. Nous le publions ci-dessous.

L’éruption débutée le 14 juillet à 00h50 heure locale se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) reste à un niveau équivalent à 50% de la valeur observée en début d’éruption.

-  Aucun séisme n’ a été enregistré au cours des dernières 24 heures.

- La tendance observée sur les capteurs de déformation, notamment GPS, semble se stabiliser ou s’inverser (à la déflation). Ce paramètre sera à suivre ces prochains jours.

La reconnaissance de terrain réalisée ce matin avec le concours de la Section Aérienne de Gendarmerie et le PGHM, a permis aux membres de l’OVPF d’effectuer différents relevés sur site. Le cône éruptif continue son édification, il est désormais complétement fermé et présente une bouche principale d’où jaillissent des projections intermittentes.  Une deuxième bouche, plus petite, sur la bordure nord du cône est nettement moins active, seules quelques projections sont rarement observées. La majorité de l’activité se fait désormais en tunnels de lave. Des cassures au sein de ces tunnels laissent s’échapper des bras de coulées de faible extension latérale. Cette activité reste confinée dans la partie proche du cône effusif.

Le front de coulée n’a pas évolué depuis les derniers relevés et se situe toujours à 2.8 km de l’évent éruptif.

Les estimations réalisées par méthodes satellites via la plateforme HOTVOLC (OPGC - Clermont Ferrand) font état de débits minimums de l’ordre de 1-2 m3/s.

Imaz Press vous invite à (re)visionner ses survols d'un spectacle tout feu tout flamme. Retrouvez ici l'ensemble de nos reportages sur le Piton de la Fournaise.

 

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !