Moins de déformations et de gonflements :

Le Piton de la Fournaise se calme


Publié / Actualisé
Après une reprise du gonflement le 26 juillet 2018, l'Observatoire volcanique du Piton des Neiges annonce ce lundi 13 août 2018 un ralentissement de l'inflation depuis une semaine, avec même un arrêt des déformations depuis quelques jours. Cet arrêt s'accompagne d'une baisse de la sismicité volcano-tectonique sous les cratères sommitaux. L'Observatoire volcanique du Piton des Neiges précise qu'aucun événement n'a été enregistré ces trois derniers jours) : " Parallèlement, les concentrations en CO2 dans le sol dans le secteur du Gîte du volcan sont très basses ", ajoute l'Observatoire qui ajoute que " la réalimentation profonde en magma et la pressurisation du réservoir magmatique superficiel semble donc avoir cessé ".
Après une reprise du gonflement le 26 juillet 2018, l'Observatoire volcanique du Piton des Neiges annonce ce lundi 13 août 2018 un ralentissement de l'inflation depuis une semaine, avec même un arrêt des déformations depuis quelques jours. Cet arrêt s'accompagne d'une baisse de la sismicité volcano-tectonique sous les cratères sommitaux. L'Observatoire volcanique du Piton des Neiges précise qu'aucun événement n'a été enregistré ces trois derniers jours) : " Parallèlement, les concentrations en CO2 dans le sol dans le secteur du Gîte du volcan sont très basses ", ajoute l'Observatoire qui ajoute que " la réalimentation profonde en magma et la pressurisation du réservoir magmatique superficiel semble donc avoir cessé ".

Cette accalmie n’a rien de surprenant. Comme l’explique le communiqué de l’Observatoire volcanique du Piton des Neiges,  " depuis 2016, les réalimentations profondes sous le Piton de La Fournaise se font par impulsions, ainsi de telles phases d’accalmie ont déjà été observées à plusieurs reprises en 2016 et 2017 sur des périodes allant de 15 à 80 jours environ.

Compte tenu de la quantité de magma déjà présente dans le réservoir magmatique superficiel, la prochaine impulsion de magma profond vers le réservoir superficiel pourra être le déclencheur d’une nouvelle éruption comme cela a été observé en 2016 ou 2017. Les reprises de la pressurisation du réservoir magmatique n’avaient alors précédé que d’1 à 25 jours une éruption ".

L’Observatoire volcanique note que les concentrations en CO2 dans le sol en champ lointain dans le secteur des Plaines (Plaine des Cafres, Plaine des Palmistes) sont toujours élevées, témoignant de magma toujours présent à grande profondeur.

Retrouvez toutes les informations, vidéos et photos des précédentes éruptions ici

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !