[VIDÉO] 8ème jour d'éruption au Volcan (actualisé) :

Au plus près de la lave avec les scientifiques


Publié / Actualisé
De la lave incandescente projetée sur plusieurs mètres, une odeur de soufre persistante, une chaleur intense, un sol instable et dangereux et de la caillasse à perte de vue. En lisant cette liste, on peut se demander pourquoi le Piton de la Fournalse les intéresse tant. La réponse est simple, en premier lieu, c'est parce que ce sont des passionnés. Le géant de lave les fascine, les attire. Et en deuxième lieu, c'est parce qu'en cas d'éruption, ce sont les seuls à pouvoir l'approcher, car les seuls autorisés à accéder à l'Enclos. Un privilège ? Non, leur boulot.
De la lave incandescente projetée sur plusieurs mètres, une odeur de soufre persistante, une chaleur intense, un sol instable et dangereux et de la caillasse à perte de vue. En lisant cette liste, on peut se demander pourquoi le Piton de la Fournalse les intéresse tant. La réponse est simple, en premier lieu, c'est parce que ce sont des passionnés. Le géant de lave les fascine, les attire. Et en deuxième lieu, c'est parce qu'en cas d'éruption, ce sont les seuls à pouvoir l'approcher, car les seuls autorisés à accéder à l'Enclos. Un privilège ? Non, leur boulot.

Aline Peltier et Nicolas Villeneuve sont volcanologues à l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise. Comme à chaque éruption, ils se rendent dans l'enclos pour faire des prélèvements et suivre l'activité du Dolomieu. Parfois, il leur arrive de ne pas réussir à mener leur mission à bien. D'errer durant des heures à la recherche de lave à prélever et de rentrer bredouilles après avoir évoluer 8 heures dans des conditions difficiles. Imaz Press les a accompagnés lors de l'une de ces expéditions.

Regardez cette vidéo pour savoir si l'objectif a été atteint.

fh/rb/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Jeff, Posté
Bana veu beigne dedan ou koi ?