[PHOTOS] Avec des scientifiques de l'Observatoire volcanologique (actualisé) :

Au coeur de l'éruption du Piton de la Fournaise


Publié / Actualisé
Démarrée le samedi 15 septembre à 4h25 du matin, l'éruption se poursuit dimanche 23 septembre au Piton de la Fournaise et reste stable. Pour la directrice de l'Observatoire volcanologique, "on ne peut pas parler d'une éruption exceptionnelle. Elle reste tout ce qu'il y a de plus classique sur sa localisation et ses débits de surface par contre, par rapport aux trois premières éruptions de l'année, les débits semblent un petit peu plus forts". Cette quatrième éruption de l'année pourrait encore durer. Petit point en images...
Démarrée le samedi 15 septembre à 4h25 du matin, l'éruption se poursuit dimanche 23 septembre au Piton de la Fournaise et reste stable. Pour la directrice de l'Observatoire volcanologique, "on ne peut pas parler d'une éruption exceptionnelle. Elle reste tout ce qu'il y a de plus classique sur sa localisation et ses débits de surface par contre, par rapport aux trois premières éruptions de l'année, les débits semblent un petit peu plus forts". Cette quatrième éruption de l'année pourrait encore durer. Petit point en images...

Selon l'Observatoire, "Le trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) a subit de nombreuses fluctuations ces dernières 24h, très certainement liées à des fluctuations dans la géométrie du cône volcanique en cours de formation (successions d’obstructions et démantèlements partiels)". Fait notable, le cône créé par l'éruption atteint désormais une hauteur de 30m sur sa partie Est.

Lire aussi => Un cône commence à se former et Septième jour d'éruption : on ne s'en lasse pas !

Un séisme volcano-tectonique profond (à environ 2,6 km sous le niveau de la mer) a également été enregistré sous le flanc est du volcan au cours de la journée du vendredi 21 septembre. Mais aucun séisme volcano-tectonique n’a été enregistré au cours de la journée d'hier.

Des retombées de "cheveux de Pélé ont été reportées dans la région de Grand Coude ce matin. Les cheveux de Pélé se forment à partir d’éjectas de lave très fluide (au niveau de l’évent éruptif) qui s'étirent en fins filaments sous l'action du vent, pouvant se disperser sur de longues distances sous l’action du vent". Résultat : Une mission héliportée de l’OVPF a été organisée samedi 22 septembre au matin pour récupérer les éléments d’une station sismologique menacée par les différents bras de coulées de lave qui continuent lentement leur progression vers l’est.

Vendredi 21 septembre, nous avons suivi les scientifiques Aline Peltier et Nicolas Villeneuve de l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise dans l'enclos, au cœur du phénomène à la recherche de précieux prélèvements.

Lire aussi => Au plus près de la lave avec les scientifiques

Lire aussi => La préfecture rappelle les consignes de sécurité

Il s'agit de la quatrième éruption de l'année. La première s'était produite le mardi 3 avril dernier.

Lire aussi : Volcan - Quelques heures de spectacle et puis s'endort

Le Piton de la Fournaise s'était de nouveau réveillé le vendredi 27 avril

La troisième éruption avait commencé le vendredi 13 juillet.

Lire aussi Volcan - Quatre fissures éruptives et des projections de lave

Imaz Press vous invite à retrouver ici l'ensemble de ses reportages sur le Piton de la Fournaise

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !