(PHOTOS/VIDÉOS) Conquête spatiale, La Réunion en sera peut-être :

Objectif Lune : l'île pourrait accueillir des astronautes


Publié / Actualisé
La Lune, Mars, les Étoiles, osez dire que cela vous laisse indifférent. L'inconnu attire, fascine, effraie, fait rêver... Même si ça semble lointain. Pourtant, La Réunion pourrait avoir un rôle important dans la Conquête spatiale. L'île pourrait devenir le lieu d'entraînement des astronautes, non, non ce n'est pas un canular. Cela fait plusieurs années que cette idée fait son chemin dans l'esprit de quelques passionnés mais là, on passe au concret. La Plaine des sables, les tunnels de lave seraient des sites idéaux pour développer des projets spatiaux. Ce n'est pas Imaz Press qui l'affirme mais le très sérieux Docteur Peter Weiss, le directeur du département Espace de la COMEX. Actuellement sur l'île, lui et son équipe réalisent des tests. Imaz Press les a suivis
La Lune, Mars, les Étoiles, osez dire que cela vous laisse indifférent. L'inconnu attire, fascine, effraie, fait rêver... Même si ça semble lointain. Pourtant, La Réunion pourrait avoir un rôle important dans la Conquête spatiale. L'île pourrait devenir le lieu d'entraînement des astronautes, non, non ce n'est pas un canular. Cela fait plusieurs années que cette idée fait son chemin dans l'esprit de quelques passionnés mais là, on passe au concret. La Plaine des sables, les tunnels de lave seraient des sites idéaux pour développer des projets spatiaux. Ce n'est pas Imaz Press qui l'affirme mais le très sérieux Docteur Peter Weiss, le directeur du département Espace de la COMEX. Actuellement sur l'île, lui et son équipe réalisent des tests. Imaz Press les a suivis

C’est parti, l’expédition lunaire commence, du moins la simulation. Première étape, se rendre au tunnel de lave " Caverne Gendarme " à Saint Philippe. Pour cela, il faut emprunter les sentiers escarpés de la flore saint-philippoise. La difficulté : transporter le scaphandre que le Docteur Weiss a emmené dans ses valises. On parle là de tests très sérieux, et qu’est-ce qu’un astronaute sans son équipement ? Cinq personnes sont mobilisées pour porter ce scaphandre d’une centaine de kilos, regardez :

 

Il faut maintenant se mettre en condition. Quand on se balade sur Mars ou sur la Lune, on porte un scaphandre pressurisé. Il pèse environ 30 kilos avec la gravité. L’équivalent sur Terre, la gravité en moins, cela donne 100 kilos. Sur les images qui vont suivre, les scientifiques préparent le scaphandre, un travail d’orfèvre. Puis, l’astronaute testeur enfile l’équipment. Bien sûr, il est aidé. Les premiers pas sont hésitants et surtout physiquement éprouvant. Vous comprenez mieux l’entraînement intense qu’effectuent les astronautes avant de mener leur expédition dans l’Espace. Regardez :

 

La chaleur, l’humidité, le manque de lumière et surtout cet équipement qui pèse son poids; des conditions hostiles. Le moindre geste devient un effort presque insurmontable. Le Docteur Peter Weiss livre ses impressions : " Tous les mouvements sont plus difficiles. Avec les gants, il faut bien réfléchir à ce que l’on fait. Ce ne sont pas des mouvements très spontanés, il faut bien se concentrer sur chaque geste pour ne pas perdre un outil parce que si il faut le ramasser au sol, ça devient très compliqué. Ce test sert à simuler les problèmes auxquels on pourrait être confronté, pour marcher, pour faire des sorties extravéhiculaires (ndlr une sortie réalisée à l'extérieur d'un véhicule spatial par un astronaute revêtu d'une combinaison spatiale) avec un scaphandre. " Regardez les images époustouflantes de l’astronaute en plein test :

Ce test est concluant, il met en exergue plusieurs choses selon le Docteur Weiss : " Le résultat de cette recherche, c’est qu’il faut travailler sur des tenues qui sont moins lourdes pour que ça devienne plus facile. Typiquement, ce qu’on a vu avec le film " Seul sur Mars " ce n’est pas réaliste. Aujourd’hui on ne sait pas faire des scaphandres qui sont aussi légers pour faire des missions comme ça. Il faut améliorer cela."

La Réunion, terre de projets spatiaux

Pour le Docteur Weiss, La Réunion a tous les atouts pour devenir un site important de l’exploration spatiale "j’espère que ce n’est pas la dernière mission, qu’on pourra revenir pour faire des missions plus longues, avec plus de matériel, plus d’aéronautes pour l’entraînement, pour tester le matériel, les instruments dans les différents environnements que l’on trouve ici notamment a Plaine des sables, les tunnels de lave. On a trouvé des tunnels comme ceux-là sur Mars et même sur La Lune, c’est très intéressant car cela donne des perspectives pour des habitats. Ce sont des protections naturelles contre les micro-météorites et même contre les radiations."

L’avenir de la conquête spatiale

Dans quelques années, il y aura des expéditions sur Mars et sur la Lune. "on est en train de travailler sur la prochaine station qui s’appelle Lunar Orbital Platform-Gateway qui va être une station en orbite autour de la Lune. C’est un projet en cours de conception, ça devrait être mis en place pour 2023. Et ensuite, avec cette station en orbite, il y aura des stations en surface donc nous allons avoir des astronautes qui vont retourner sur la Lune, très bientôt." affirme le Docteur Weiss. Et peut-être que La Réunion, à son échelle, fera partie de cette aventure...

fh/rb/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Cami, Posté
J'espère, en vertu du fait que la Réunion n'appartient à nul autre que ses habitants, en vertu de son appartenance au patrimoine mondial de l'UNESCO, en vertu du fait que jusque là ce territoire est demeuré vierge de toute trace de civilisation menaçant par sa pollution, sa technologie, et sa seule humanité, que des étrangers, d'où qu'ils viennent, ne participeront pas à la menace de notre île natale. La Réunion, aucun lieu dit ne devrait devenir un lieu d'attraction pour les touristes. Aucun site ne devrait avoir à souffrir de la volonté humaine à progresser aux dépens de la faune et de la flore. J'espère que mes concitoyens, si nous devions en arriver à un tel drame, seront à mes côtés, afin de se battre pour ce qui nous est cher, pour ce qui nous appartient, pour demain. Afin que nos enfants ne soient pas obligés de quitter une terre inhospitalière, incrédule devant cette "modernité" que l'Homme entend faire valoir par son argent sans tenir compte de la vie dans ce qu'elle a de plus précieux, de Mère-Nature.